Danjoutin : l’État annonce une aide de 3,5 millions d’euros pour les bus hydrogène d’Optymo

La station hydrogène de Danjoutin, construite par Hynamics, filiale d'EDF, vient de recevoir une subvention de la Commission européenne.

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l’industrie, a annoncé lors de l’ouverture du forum Hydrogen business for climate, à Belfort, un soutien de l’Ademe de 3,5 millions d’euros pour la station hydrogène de Danjoutin et les bus hydrogène Optymo.

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l’industrie, a annoncé lors de l’ouverture du forum Hydrogen business for climate, à Belfort, un soutien de l’Ademe de 3,5 millions d’euros pour la station hydrogène de Danjoutin et les bus hydrogène Optymo. Les premières commandes à l’usine McPhy de Fontaine sont également confirmées. mis à jour le 29 septembre à 14h15

Un quart du budget. C’est une aide conséquence. L’État a confirmé une aide de 3,5 millions d’euros au projet de création d’une station d’hydrogène à Danjoutin par Hynamics et la mise en route d’une flotte de 7 bus hydrogène par le réseau Optymo. La première phase de ce projet s’élève à 12 millions d’euros (construction de la station plus acquisition des bus) a rappelé la ministre. L’aide est octroyée par l’agence de la transition écologique, l’Ademe.

De son côté, l’achat de 7 bus hydrogène coûte 4,8 millions d’euros au syndicat mixte des transports en commun (SMTC), qui gère le réseau Optymo. « C’est une excellente nouvelle », a commenté Marc Rovigo, le directeur du SMTC. « Cela nous aide clairement à mettre en place le projet », a-t-il ajouté.

En parallèle, la ministre déléguée a confirmé la commande d’électrolyseurs à McPhy pour la centrale électrique de l’ouest guyanais, de 10 MW, confortant l’installation de l’industriel français spécialiste de l’hydrogène sur l’Aéroparc de Fontaine. Cela équivaut à la fabrication de 10 électrolyseurs de grande capacité conçus par l’industriel originaire de la Drôme.

McPhy devrait être également l’une des quinze entreprises française soutenues par le Piiec hydrogène, un programme européen de soutien à l’innovation ; 6 milliards d’euros seront rapidement engagés dans ces projets pour qu’ils se développent et qu’ils s’engagent. Un projet commun à McPhy, General Electric, l’UTBM et GRDF a aussi été confirmé, sur l’apport de l’hydrogène dans la technologie des turbines à gaz, portées par le conglomérat américain.

Ceci vous intéressera aussi
Les Shifters, déclinaison locale du Shift project pour sensibiliser à la décarbonation

The Shifters est une association qui apporte un soutien bénévole aux travaux de The Shift Project, qui œuvre à la Lire l’article

Agriculture : vents contraires pour les circuits courts dans le pays de Montbéliard

Avec la fermeture de Coeur Paysan à Sochaux, c’est un marché promis à 2 millions d’euros de chiffre d'affaires par Lire l’article

Le poids croissant de la France dans le déploiement de l’hydrogène

L’Europe et la France tirent leur épingle du jeu dans l’innovation liée à l’hydrogène. Les laboratoires publics français dominent même Lire l’article

Le chômage baisse de 6,9 % en 2022 en Bourgogne-Franche-Comté

Les chiffres du chômage continuent de s’améliorer en Bourgogne-Franche-Comté. La tendance à la baisse se confirme. Elle est toutefois moins Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal