Belfort : le centre de vaccination mobile va être prolongé

Le centre mobile de vaccination, porté par le conseil départemental du Territoire de Belfort, devrait être prolongé. Florian Bouquet a écrit au préfet pour lui dire qu’il était satisfait de sa proposition. Le centre devrait bientôt s’installer dans 6 gymnases.

Le centre mobile de vaccination, porté par le conseil départemental du Territoire de Belfort, devrait être prolongé. Florian Bouquet a écrit au préfet pour lui dire qu’il était satisfait de sa proposition. Le centre devrait bientôt s’installer dans 6 gymnases.

La semaine dernière, le centre de vaccination mobile semblait vivre ses dernières journées (notre article). Ce jeudi, il semble plutôt se diriger vers une prolongation. C’est ce que l’on retient d’un communiqué de presse de Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort. Il « se déclare extrêmement satisfait par la proposition du préfet du Territoire de Belfort consistant à pérenniser, au-delà du 7 mai, le fonctionnement de l’unité mobile de vaccination départementale à travers une contractualisation entre l’État et le conseil départemental du Territoire de Belfort », peut-on lire dans un communiqué de presse.

Dans son courrier adressé au préfet, Florian Bouquet rappelle qu’il a reçu des services de la préfecture une information par laquelle le centre ne serait plus approvisionné en doses Moderna jusqu’au 7 mai 2021. Et qu’il devait même, par la suite, faire parvenir « les noms, prénoms et n° de téléphone des personnes primo vaccinées pour leur donner un deuxième rendez-vous mais, cette fois-ci dans un centre de vaccination fixe », note Florian Bouquet dans sa lettre, citant des éléments du courrier envoyé par les services de la préfecture ; lundi, dans un courrier que Le Trois avait pu consulter, le préfet replaçait quelques éléments quant à la fermeture et indiquait qu’aucune date n’était programmée (notre article). Le président du conseil départemental veut prouver sa bonne foi et montrer dans quelle circonstance il a fait voter une motion, le jeudi 14 avril, aux élus du conseil départemental. Après notre article, lundi, sur les contradictions du Département, la gauche avait de son côté vivement réagi (lire notre article).

Le centre installé dans 6 gymnases

« Je salue votre proposition formalisée dans votre courrier du 16 avril consistant à conclure un contrat entre l’État et le Département, confirmant notre engagement durable comme partenaire dans une logique de mobilité et de proximité et assurant le maintien de notre dispositif mobile sur toute la phase de vaccination », écrit Florian Bouquet.

Le 19 avril, les services de la préfecture et du conseil départemental ont calé cette organisation informe Florian Bouquet. Le centre s’installera dans six gymnases du département et la rotation se fera sur six semaines. Cette contractualisation sera mise à l’approbation des conseillers départementaux le 20 mai. 

« Vous savez pouvoir compter sur l’engagement des élus et des agents du conseil départemental pour amplifier, au plus près de nos concitoyens, la dynamique de vaccination qui fait qu’aujourd’hui le Territoire de Belfort est parmi les départements les plus vertueux au niveau national », termine Florian Bouquet.

Ceci vous intéressera aussi
Sochaux : négociations salariales à haut risque pour Stellantis

Les négociations salariales obligatoires débutent ce jeudi 1er décembre, à Stellantis. Les attentes des salariés sont énormes, notamment avec les Lire l’article

Deux LRU du 1er régiment d’artillerie de Bourogne envoyés en Ukraine

Deux lance-roquettes unitaires (LRU) appartenant au 1er régiment d’artillerie de Bourogne ont été réceptionnés par l’armée ukrainienne, ce mardi, a Lire l’article

Alstom fait rouler une locomotive complètement autonome

Le constructeur ferroviaire Alstom a fait rouler mardi une locomotive de manœuvre complètement autonome lors d'un essai aux Pays-Bas, avec Lire l’article

Héricourt : au centre Bretegnier, une plateforme novatrice pour réapprendre l’équilibre

La fondation Arc-en-Ciel vient d’investir dans son centre de médecine physique et de réadaptation Bretegnier, situé à Héricourt. Elle y Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal