Le Trois –

PUB

Belfort : la police se mobilise contre les rodéos motorisés

Commissariat Belfort

Vendredi 13 août, les forces de l’ordre se sont mobilisées sous la direction du capitaine de police Philippe Baumgartner pour lutter contre les rodéos urbains motorisés et mener des opérations de prévention et de contrôle dans le secteur de l’Arsot, à Offemont.

Vendredi 13 août, les forces de l’ordre se sont mobilisées sous la direction du capitaine de police Philippe Baumgartner pour lutter contre les rodéos urbains motorisés. Les policiers nationaux et municipaux ont mené des opérations de prévention et de contrôle dans le secteur des Résidences et de l’Arsot, à Offemont.

Dans le Territoire de Belfort, de nombreuses zones sont concernées par des rodéos urbains. Des cyclomoteurs, motos de cross et quads s’emparent des routes, mais aussi et surtout des pistes cyclables, terrains vagues, forêts. La police nationale et la police municipale mènent des opérations de contrôle durant toute la période printanière et estivale pour lutter contre ces phénomènes de rodéos. Les policiers nationaux ont patrouillé ce vendredi 13 août dans différents quartiers : l’Arsot à Offemont, les Résidences à Belfort. Pendant ce temps, les policiers municipaux ont tenu une embuscade près du Champ de Mars.

« Insécuriser les délinquants »

« Le but est de multiplier les opérations : autant quand il fait beau que quand il pleut. La nuit, le matin, l’après-midi, pour que les concernés ne s’habituent pas à ce qu’on vienne à un moment précis », explique Christophe Duverne, directeur de cabinet du préfet du Territoire de Belfort. En effet, la période est propice aux rodéos. Certains quartiers y sont particulièrement sujets, comme le quartier de l’Arsot à Offemont. Pour dissuader les deux-roues et quad, la mairie a placé des gros rochers sur la piste cyclable pour tenter de limiter les rodéos (ce qui pose de vrais problèmes pour les cyclistes). Mais ce n’est pas toujours suffisant. « Le problème, c’est que même avec des pierres ou en menant des dispositifs, on a l’impression de simplement déplacer le problème. Ils vont toujours plus loin dans la forêt et détruisent tout sur leur passage », regrette un officier de la brigade anticriminalité.

Des opérations difficiles

Le dispositif mis en place par la police nationale a pour but de sécuriser les parcs, les lieux de vie où les rodéos peuvent se dérouler. Vendredi après-midi, 14 h 30, calme plat. Il fait peut-être trop chaud, il est peut-être trop tôt. Aussi, dans certains quartiers, comme aux Résidences, où la police nationale passe aux alentours de 15 h 40, le mot est vite donné. Une jeune femme, au passage piéton, fait un signe à un groupe de cinq individus assis plus loin. « Ils se donnent le mot de notre venue, on ne verra plus personne sur les routes », explique l’officier. « Le problème, c’est qu’il faut attraper les délinquants sans faire courir de risques aux piétons, aux enfants qui peuvent se retrouver en travers », explique Christophe Duverne, directeur de cabinet du préfet du Territoire. « Aussi, si la personne en fuite a un accident, il en va de notre responsabilité. On doit être très vigilants », ajoute un officier de la brigade anticriminalité. Ce dispositif relève plus de la dissuasion que de la verbalisation. Sur les deux heures et demi d’intervention, seul un deux-roues a été verbalisé pour défaut d’assurance.

Nos derniers articles

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Le marché automobile européen se contracte en mars, la part des électriques aussi

Les immatriculations européennes de voitures neuves ont connu leur premier repli de l'année en mars, tandis que la part de marché des automobiles électriques est restée inférieure à celle de toute l'année 2023, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Le designer du TGV, Jacques Cooper, est mort

Le designer du tout premier TGV, Jacques Cooper, est mort, a appris l'AFP mercredi auprès du constructeur de trains Alstom, où il a travaillé dans les années 1970 et 1980. Il restera comme l'homme qui a donné au TGV sa silhouette distinctive, avec son nez effilé et aérodynamique et sa première livrée orange, devenue mythique dans l'univers ferroviaire français.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts