Le Trois –

Territoire de Belfort : pour la rentrée 2023, des fermetures de classe et de l’inquiétude

classe élève école
La baisse démographique entraîne une baisse du nombre d'élèves dans le premier degré. ©Aurélie Luylier de Pixabay
Le Territoire de Belfort perd des élèves en classe de maternelle et en classe élémentaire depuis plus de dix ans. Cette année, 162 élèves en moins entraînent 9 suppressions de postes dans le 1er degré. Entre baisse démographique et inadéquation avec les réalités de terrain, les inquiétudes s'amoncellent.

La baisse démographique dans le Territoire de Belfort fait perdre 162 élèves en maternelle et école élémentaire pour la rentrée 2023. Une tendance qui se dessine depuis 2012, avec des effectifs dans le 1er degré en baisse constante. En 2020, le Territoire de Belfort perdait dans l’enseignement public 343 élèves. 294 en 2021. 183 en 2022. En conséquence cette année, le Département perd 9 postes d’enseignants. En tout, 14 classes ferment et 5 ouvrent (voir le détail plus bas). Depuis 2020, ce sont 19 postes qui ont été supprimés.

« Je suis très inquiète sur les effectifs du pré-élementaire. Sur 11 ans, nous avons perdu 1 864 élèves » expose Mariane Tanzi, directrice des services académiques de l’éducation nationale dans le département. 

Pour autant, pour la rentrée 2023, la directrice académique affirme que les suppressions de postes n’auront pas de poids sur la qualité d’enseignement. « Malgré les suppressions, l’encadrement s’améliore. Il n’est pas diminué. Dans l’éducation prioritaire, 100% des classes sont dédoublées.» Elle expose aussi que le Territoire de Belfort a une moyenne d’élèves par classe de 20,48%, soit un taux en dessous de la moyenne nationale qui se situe à 21,8%. Et qu’avec 6,10 professeurs pour 100 élèves, le taux d’encadrement reste supérieur à la moyenne nationale. 

Quant aux collèges, les effectifs restent plus ou moins stables, avec un recul de la dotation horaire globale de 11 heures d’enseignement. « Nous perdons moins d’élèves que dans le premier degré, mais cela aura des répercussions d’ici quelques années. L’académie n’est plus à l’équilibre.»

 Sur la question des 11 heures par établissement, elle explique qu’il est à la charge des principaux et des équipes pédagogiques de les répartir en fonction des besoins.

 « Cela fait partie de l’autonomie des établissements », expose la directrice académique. Dans un communiqué datant du 24 janvier, cette « autonomie » avait été pointée du doigt par l’intersyndicale (FSU, Sgen CFDT, FO, SE Unsa) qui dénonce une « soi-disant autonomie qui en réalité n’est qu’une manière de plus de ne pas avoir de moyens d’enseignement en fonction des besoins.» Les syndicats y voyaient une manière de renvoyer « au niveau local la responsabilité de gérer la pénurie.»

Ouverture de deux unités inclusives

Deux unités d’enseignement spécialisé ouvriront à la rentrée. Une unité d’enseignement élémentaire autisme, à l’école Martinet à Offemont où seront accueillis six élèves. Ce sera la quatrième après celles que l’on retrouve à l’école maternelle et élémentaire Raymond-Aubert à Belfort et celle du collège Châteaudun, à Belfort également. Une unité Ulis (unité localisée pour l’inclusion scolaire) ouvrira aussi à Montreux-Château.

Réalité de terrain

S’il y a eu peu de réactions de la part des syndicats de l’enseignement sur la question des fermetures comparées à d’autres années, c’est parce que « la plupart comprennent et ne contestent pas la baisse des effectifs », explique Françoise Martin, responsable du syndicat des enseignants de la fédération Unsa. Pour autant, ils regrettent que l’idée de conserver des postes pour améliorer les conditions de travail « n’ait pas du tout été évoquée. » Une solution qui aurait été bénéfique, selon l’Unsa, notamment pour améliorer les conditions d’apprentissage des élèves en grande difficulté et de ceux en situation de handicap. « Le travail que fait le service académique est un travail comptable, mathématique. Mais il prend peu en compte les réalités de terrain, notamment la question de la paupérisation des enfants », explique Françoise Martin, qui regrette que le cas d’une implantation dans certaines écoles ne soit pas abordé. Elle évoque notamment les cas des écoles de Bavilliers, Offemont, Giromagny, ou encore l’école des Barres à Belfort.

L’Unsa déplore également le nombre de postes de remplaçants créés : 2. « C’est notoirement insuffisant. Aujourd’hui, on ne peut déjà pas remplacer les enseignants malades. Ils ne se passent pas une semaine sans que l’on ait des élèves renvoyées à la maison.»  Elle revient, aussi, sur les deux postes supprimés issus du dispositif « plus de maîtres que de classes » : « Même ça, on nous l’enlève. Nous ne pouvons pas faire de miracle.»

Quant aux conditions pour les collèges, les syndicats attendent beaucoup des réunions de préparation pour la rentrée 2024. Un travail a été lancé pour revoir la sectorisation des collèges. Cela pourrait causer la refonte de la carte de l’éducation prioritaire d’ici un an. « Le département se paupérise. Or, dans les collèges privés, les indicateurs sociaux sont plus favorables. Cela crée des problèmes de mixité », explique Benoît Guyon, délégué syndical FSU. Il s’inquiète des réunions à venir car selon lui, les attributions au sein des collèges se font aujourd’hui « avec un mode de calcul qui ne prend pas suffisamment en compte les caractéristiques sociales ». Des réunions doivent avoir lieu très prochainement pour prévoir cette rentrée. « Il y aura besoin d’un gros travail de concertation », explique-t-il, inquiet du « sous-investissement dans l’éducation » actuellement.

Les ouvertures et fermetures dans le Territoire de Belfort

Établissements concernés par une suppression de poste

Maternelles

  • Bavilliers: Jacques-Pignot

  • Beaucourt : Cité Bornèque

  • Belfort : Victor-Hugo

  • Dorans : Pauline-Kergomard

  • Essert : Jacques-Yves-Cousteau

  • Offemont : Jean-Macé

Elémentaires

  • Belfort : Martin-Luther-King-Pergaud

  • Belfort : Saint-Exupéry

  • Belfort : Victor-Hugo

  • Belfort : Louis-Pergaud

  • Belfort : René-Rucklin

  • Fêche-l’Église
  • Valdoie : Victor-Frahier

  • RPI Anjoutey

 

Établissements concernés par une ouverture de poste

Élémentaires 

  • Joncherey

  • Belfort : Emile-Géhant

  • Belfort : Raymond-Aubert

Écoles primaires 

  • Pérouse

  • Chèvremont

Nos derniers articles

Législatives : Marie-Eve Belorgey, une socialiste candidate dans la 1ère circonscription

Marie-Eve Belorgey est candidate dans la 1ère circonscription du Territoire de Belfort (Sud Territoire), pour les élections législatives des 30 juin et 7 juillet. La première secrétaire fédérale du Parti socialiste sera suppléée par Sylvain Ronzani. Une surprise.

Aéroparc : McPhy inaugure la plus grosse usine d’électrolyseurs de France

La société française McPhy inaugure ce 13 juin à Foussemagne la plus grosse usine produisant des électrolyseurs en France : ces machines qui fabriquent de l'hydrogène à partir d'eau et d'électricité sont stratégiques pour engager la décarbonation de l'industrie lourde et d'une partie des transports.

Législatives : la majorité mise sur le renouvellement dans le Territoire de Belfort

La majorité présidentielle a désigné deux femmes pour les élections législatives dans le Territoire de Belfort. Maggy Grosdidier, déléguée départementale du MoDem, est engagée dans la 1re circonscription (Sud Territoire). Dans la 2nde circonscription (Nord), c'est Josée Martinez, avocate, membre de la société civile, qui portera les couleurs de la majorité.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts