Le Trois –

PUB

PMA : l’inquiétude croissante des élus face aux départs et à la pénurie de médecins généralistes

De vives discussions ont eu lieu à ce sujet lors de la séance du 10 avril du conseil communautaire. | ©Le Trois - E.C.
Analyse
Dans le pays de Montbéliard, les élus s’alarment, après le départ de trois médecins de Pont-de-Roide vers Anteuil. Ce problème, pour eux, est plus vaste. C’est celui d’une pénurie médicale qui ne cesse de s’accroître alors que 52% des médecins de l’agglomération ont plus de 55 ans.

La polémique autour du départ de trois médecins généralistes à Pont-de-Roide a ressurgi lors du conseil communautaire du 10 avril de Pays de Montbéliard Agglomération. Ces trois médecins (soit la moitié des effectifs de la commune) ont décidé de s’installer à Anteuil, à la suite d’une annonce de l’association « Action Philippe Streit » qui proposait de s’installer dans une partie d’un nouveau centre médico-sportif de plus de 1 000 m2 pour un loyer d’un euro par an. 

Le maire, Denis Arnoux, note « un contexte difficile pour la santé ». Avec un premier départ en retraite, fin 2022, à Pont-de-Roide Vermondans, qui a demandé à la commune et à l’agglomération de mettre des moyens supplémentaires pour retrouver quelqu’un. Cela a été possible début 2024. « Et patatrac, le 29 mars, j’apprends par un ami que trois médecins vont quitter la commune. Ils partent le 10 juin en principe », s’énerve-t-il. 

Il dénonce un « prédateur médical et des mercenaires de la santé ». Et demande de l’aide à l’agence régionale de santé (ARS), s’étonnant, d’ailleurs, que celle-ci n’ait pas empêché ce départ des médecins.

Négociation avec l’ARS

Le maire souhaite que Pont-de-Roide soit classé en zone permettant l’attribution de la prime pour l’installation et la défiscalisation. « Seuls, on y arrivera pas. Les trois médecins qui restent ont 60 ans et plus. Je ne comprends pas comment l’État a pu admettre le départ de ces trois médecins. »

Des propos soutenus par les autres élus. Renaud Fouché, vice-président en charge de la santé à l’Agglomération, s’alarme sur une situation plus générale, propre au pays de Montbéliard. « Il faut qu’on réponde à la demande des habitants du pays de Montbéliard. Or,  aujourd’hui, cette demande n’est pas assurée. Il y a une grande proportion de gens qui se retrouvent sans médecin généraliste. On en tire l’alerte depuis de nombreuses années. »

Malgré un travail depuis cinq ans pour palier ce manque, il note : « Le pire est à venir ». Et énonce des chiffres édifiants : 36% des médecins de l’agglomération ont plus de 60 ans et 52% ont plus de 55 ans. « En d’autres termes, on va devant des jours encore pire que ce que nous vivons actuellement. »

Pour les élus, il faut trouver une solution pour en réinstaller et surtout éviter les fuites d’une commune vers une autre. Dans les discussions, l’agence régionale de santé est décriée, à plusieurs reprises. « Il est choquant que l’ARS ne mette pas un coup d’arrêt à ce qui se passe actuellement pour les départs des médecins à Anteuil. Il se voit proposer un pont d’or », commente encore Renaud Fouché.

Magali Duvernois, maire d’Exincourt, est encore plus tranchante : « l’Etat est absent voire même crée des déséquilibres territoriaux. Il les crée avec de l’argent public, c’est dramatique. » 

Travailler au-delà des frontières communales

Contactée, l’agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté commence par rappeler que la situation à Pont-de-Roide concerne « des professionnels de santé libéraux qui, par définition, choisissent librement leurs lieux d’exercice ». Et explique que des dispositifs existent sur la commune de Pont-de-Roide pour permettre aux médecins de « gagner du temps médical et maintenir une offre la meilleure possible (assistants médicaux, infirmiers de pratique avancée…). »  Elle détaille aussi que les zones de Pont-de-Roide comme d’Anteuil sont actuellement classées en zones d’intervention prioritaire (ZIP),  éligibles à l’aide à l’installation versée par l’Assurance maladie.

Pour l’agence régionale de santé, l’objectif en termes d’accompagnement est de se placer « au-dessus des frontières administratives, départementales ou communales : l’objectif étant de parvenir à ce que les usagers puissent disposer de la meilleure offre au plus près », communique-t-elle. 

Elle explique notamment que c’est ce type de projet qui se constitue notamment à Anteuil, où des échanges se déroulent avec les professionnels de santé pour travailler sur un projet de santé et ainsi « constituer une maison de santé. » C’est ainsi qu’elle conçoit l’attractivité du territoire. « L’accompagnement à toute forme d’exercice coordonné (maisons de santé, communautés professionnelles territoriales de santé, centres de santé, exercices regroupés….) est une des réponses les plus efficaces aujourd’hui pour attirer et fidéliser les professionnels de santé », expose encore l’ARS. 

Nos derniers articles

Fesches-le-Châtel : Cristel, la revanche de l’inox face à la menace PFAS

Numéro un des fabricants d’articles culinaires en inox, l’entreprise Cristel, localisée à Fesches-le-Châtel dans le Doubs, ne cesse de grandir depuis 2020. Rencontre.

Peugeot passe au volant rectangulaire à partir de 2026

Peugeot va équiper un premier modèle de voiture d'un volant rectangulaire en 2026 avant de l'étendre à toute la gamme, a indiqué vendredi le chef de produit du constructeur, Jérôme Micheron.

Le tribunal reconnaît le “caractère professionnel” du burn-out d’un ancien salarié de Segula

Nordine El Mir a dénoncé ses conditions de travail à Segula Technologies, entreprise qu’il a quitté en 2020. Cette situation l’a conduit, alors, à se mettre en arrêt, pour burn-out. Celui-ci n’a pas été reconnu par la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) au titre de la législation professionnelle. Le tribunal judiciaire de Montbéliard vient d’invalider cette décision.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts