Le Trois –

PUB

Offemont : 8 enfants intègrent l’unité d’enseignement autisme à l’école primaire Martinet

L'école d'Offemont avait la particularité de pouvoir libérer deux salles côte à côté pour l'unité. | ©Le Trois - EC
Nouveauté
Tout est encore à construire. Le 11 septembre, une unité pour les enfants en situation d’autisme a ouvert à l’école primaire Martinet, à Offemont. Tour d’horizon.

À Offemont, à l’école primaire Martinet, huit enfants de 8 à 11 ans ont fait leur rentrée dans l’unité d’enseignement autisme le 11 septembre dernier. Quelques jours plus tôt, le 8 septembre, l’équipe encadrante était en train d’être formée pour cette ouverture, avec quelques parents, pour être formé sur l’unité et son fonctionnement. Pour la faire vivre, ce sont deux professeurs à mi-temps, deux éducatrices et une AESH (accompagnante d’élèves en situation de handicap) qui seront présentes. Sonia Lorenne a quitté la direction de l’école d’Etueffont pour se lancer dans cette mission d’enseignement. Encore à mi-temps en formation, elle est épaulée par un confrère. D’autres personnes sont là en appui, comme Aurélie Ochem, conseillère pédagogique AESH, qui intervient dans les unités pour accompagner les collègues, ou encore Coralie  Augello, référente autisme dans le Territoire de Belfort. Ainsi que des thérapeutes,psychologues, psychomotriciens. Ou encore d’une conseillère déléguée aux activités périscolaires et extra-scolaires. 

« Chaque élève aura un suivi individuel avec les regards des différents intervenants », détaille Benoît Schoch, directeur de l’école et enseignant pour les CP. « Le projet a rencontré tout de suite du succès. En conseil des maîtres, nous avons eu l’adhésion de tous. » Il a été proposé à la suite d’un accord entre l’Education Nationale, l’agence régionale de santé, l’Adapei de Roppe, mais aussi la ville, qui a mis à disposition du matériel. L’école, elle, a été proposée par l’inspecteur de l’Education Nationale Didier Caille, qui s’occupe de la circonscription Belfort Nord. Elle dispose de deux salles contigües qui permettent l’accueil des enfants ; une salle de classe et une salle de motricité. « Nous voulions aussi que ce soit hors de Belfort », précisent les intervenants. 

Intégration dans les classes

Les élèves de l’unité qui ont démarré il y a maintenant un peu plus d’une semaine ne suivent pas de programme commun. L’équipe pédagogique a conçu des séquences adaptées à chacun, avec des objectifs personnalisés, conçus en amont de la rentrée en concertation avec les familles. Nadine Naas, inspectrice chargée du handicap, explique que les élèves «  en fonction de leur niveau, pourront être inclus dans les classes. » Elle complète : « Ils pourront profiter d’une scolarisation classique après des parcours parfois atypiques, en étant passé parfois par des classes Ulis, ou en milieu ordinaire avec une AESH sans que cela ne leur convienne. »  

Elle considère comme « réparateur » le fait de pouvoir intégrer une unité en milieu ordinaire, où les élèves avec un trouble autistique auront autant d’heures qu’un autre élève : 24h par semaine. Ils seront accompagnés du début de leur journée à la fin, en prenant en compte les temps périscolaires et extra scolaires, comme le temps du midi, où chaque élève sera accompagné. Sonia Lorenne, la professeure, considère en effet que le contexte et les conditions sont idéales pour les élèves. « Quand on met de tels moyens, cela fonctionne bien », expose-t-elle. Une unité de ce type coûte entre 10 à 20 000 euros, détaille Mariane Tanzi, directrice académique des services de l’éducation nationale du Territoire de Belfort. 

Nos derniers articles

Le nord Franche-Comté placé en vigilance orange aux orages ce lundi

Vingt-deux départements du Centre-Est et du Nord-Est de la France sont placés en vigilance orange "orages" pour la journée de lundi, selon Météo-France, dont le Doubs, le Territoire de Belfort et la Haute-Saône.

Jeux olympiques : Montbéliard derrière l’escrimeuse Éva Lacheray

L’escrimeuse originaire de Montbéliard, Éva Lacheray, vient de se qualifier pour les Jeux olympiques. Et la cité des Princes est derrière elle.

Nord Franche-Comté : une unité mobile de télémédecine pour faciliter l’accès à un généraliste

Des unités mobiles de télémédecine en soins programmés sont déployées dans le nord Franche-Comté. Elles doivent faciliter l’accès à un médecin généraliste.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts