Le Trois –

Nicolas Zepeda récuse son avocat, le procès reporté à jeudi

Le procès se tient à la cour d'Assises de Vesoul. | ©Google street View​
Le procès en appel du Chilien Nicolas Zepeda, pour la mort en 2016 de son ex-petite amie japonaise Narumi Kurosaki, s'est ouvert mardi à Vesoul sur un coup de théâtre: l'accusé a récusé son avocat Antoine Vey. Il a mandaté un nouvel avocat. Le procès est reporté à jeudi.

Par Damien Stroka de l’AFP

 Deux avocates commises d’office, Emmanuelle Huot et Catherine Bresson, ont été désignées par le président de la cour d’assises d’appel pour assurer la défense de Nicolas Zepeda, condamné l’an dernier en première instance à 28 ans de prison pour assassinat. L’audience a ensuite été suspendue afin que l’accusé, polaire noire et chemise vert sombre, s’entretienne avec les deux conseils. 

 Finalement,  “La Cour a ordonné le renvoi” jeudi “à 09H00”, a annoncé le président de la Cour, François Arnaud. M. Zepeda, qui s’est vu attribuer à l’audience mardi deux autres conseils, a finalement indiqué en avoir désigné un autre, Renaud Portejoie, et solliciter ce report d’audience. Cet avocat clermontois est connu pour avoir défendu Cécile Bourgeon, condamnée à 20 ans de réclusion criminelle pour avoir donné la mort à sa fille Fiona en 2013. Interrogées par l’AFP, les deux avocates ont indiqué que le report de l’audience à jeudi devait permettre à Me Portejoie de préparer la défense de l’accusé.

L’accusé n’a pas expliqué sa décision de se passer des services d’Antoine Vey, ex associé d’Eric Dupond-Moretti, actuel ministre de la Justice, mais selon une lettre du conseil adressée au président de la cour d’assises, François Arnaud, et lue par ce dernier à l’audience, Me Vey a été récusé le 18 février par le Chilien. Lundi soir, le quotidien régional L’Est Républicain avait déjà évoqué l’éventualité que Nicolas Zepeda se présente sans son avocat à l’ouverture de son procès.

“Ca fait un an que l’appel est prévu, ça fait un an qu’il a le choix d’un nouvel avocat”, s’est agacé lors de la suspension Me Randall Schwerdorffer, avocat du petit ami de Narumi lors de sa disparition, Arthur del Piccolo. La mère et deux soeurs de Narumi ont également fait le déplacement depuis le Japon. “On est presque dans une volonté de ne pas assumer le procès aujourd’hui mais de toute façon, que Monsieur (Zepeda) soit d’accord ou pas, ce procès en appel aura lieu à un moment ou un autre”, a ajouté Me Schwerdorffer. 

"Inquiets"

“On est très inquiets, on pense que la justice française aujourd’hui décidera que ce procès doit être reporté ou qu’il doit se faire à une date différente, afin que Nicolas puisse avoir la défense que toute personne mérite”, a estimé avant l’audience le père de l’accusé, Humberto Zepeda.

Pas moins de 31 médias, dont des chiliens et des japonais, sont accrédités pour suivre ce procès hors norme devant la cour d’assises d’appel de la Haute-Saône, qui doit en principe durer deux semaines. Le verdict est attendu au plus tard le 8 mars. Jugé pour l’assassinat en décembre 2016 de son ancienne petite amie, l’étudiante japonaise Narumi Kurosaki, Nicolas Zepeda, 32 ans, encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

En avril dernier, les assises du Doubs l’avaient condamné à 28 ans de réclusion. M. Zepeda a fait appel de ce verdict et est donc présumé innocent. La position qu’il compte adopter lors de ce second procès demeure à ce stade la principale inconnue. Se dira-t-il toujours innocent? Ou livrera-t-il une autre version des faits? Ses premières déclarations, prévues avant le report en fin de matinée, étaient très attendues. Me Vey devait succéder à une autre avocate chevronnée, Jacqueline Laffont, qui avait selon ses propres termes terminé le premier procès “très éprouvée”.

Arrivée à Besançon à l’été 2016 pour y apprendre le français, Narumi Kurosaki avait rompu avec Nicolas Zepeda après l’avoir rencontré lorsqu’ils étudiaient au Japon. Sans la prévenir, l’amoureux éconduit était venu la retrouver à Besançon et avait passé avec elle la nuit du 4 au 5 décembre 2016. Cette nuit-là, dans la résidence universitaire, des témoins disent avoir entendu des “hurlements de terreur” et un bruit sourd “comme si on frappait”. Depuis, plus personne n’a revu Narumi. Son corps n’a jamais été retrouvé.

Dans ses réquisitions de première instance, l’avocat général Etienne Manteaux, de nouveau en charge de l’accusation à Vesoul, avait pointé un faisceau de preuves “rarissime” (témoignages, téléphonie, géolocalisation de la voiture louée par l’accusé…). Pour le magistrat, le Chilien n’a pas supporté la rupture imposée par Narumi, il l’a étouffée ou étranglée avant d’immerger son corps dans le Doubs, près de Dole (Jura). Un crime prémédité selon M. Manteaux, qui avait requis la perpétuité.

Nos derniers articles

Valdoie : les vacances scolaires n’arrêtent pas la mobilisation contre les fermetures de classe

Valdoie. Mais aussi les deux Auxelles en fin de journée… Mercredi 21 février, deux communes se sont à nouveau mobilisées pour protester contre les fermetures de classes potentielles annoncées par la direction académiques des services de l'Éducation nationale.

Galeries Lafayette: soutien majeur pour la sauvegarde des 26 magasins, décision le 20 mars

C'est une étape majeure pour la sauvegarde des 26 magasins Galeries Lafayette détenus par Michel Ohayon en province: leur principal créancier a validé mercredi le plan de continuation d'activité, en attendant la décision du tribunal de commerce de Bordeaux, mise en délibéré au 20 mars.

En janvier, la part de marché des voitures électriques chute en Europe

La part de marché des voitures électriques est revenue à moins de 11% du marché européen au mois de janvier, après avoir atteint 18,5% en décembre 2023, selon les chiffres publiés mardi par l'Association des constructeurs européens.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal