Le Trois –

PUB

Le déconfinement du Territoire de Belfort en chiffres

La tension continue de dominuer sur l'hôpital Nord-Franche-Comté.
L'hôpital Nord-Franche-Comté, à Trévenans, dans le Territoire de Belfort.

Sept jours après le début du déconfinement, le préfet du Territoire de Belfort a organisé une conférence de presse téléphonique. Santé, relance économique, éducation ou encore solidarité.

Sept jours après le début du déconfinement, le préfet du Territoire de Belfort a organisé une conférence de presse téléphonique. Santé, relance économique, éducation ou encore solidarité. Le point.

123

C’est le nombre de patients hospitalisés à l’hôpital Nord-Franche-Comté confirme Agnès Hochart, la déléguée territoriale Nord-Franche-Comté de l’agence régionale de santé (ARS). « Nous sommes toujours dans une situation de décrue », confirme-t-elle. Un chiffre l’indique : 13. C’est le nombre de personnes accueillies en réanimation actuellement à l’hôpital Nord-Franche-Comté. Lors du pic, on a accueilli jusqu’à 44 patients, tout en sachant « que treize patients » avaient fait l’objet de « transferts » vers des centres hospitaliers du sud de la France rappelle David Philot, le préfet du Territoire de Belfort. Aujourd’hui, la politique s’axe autour « d’un diagnostic très précoce » et de la volonté de « rompre la chaîne de transmission ». Il faut vite repérer les personnes contaminées et les personnes contacts. Ensuite, on les invite à respecter les consignes sanitaires d’isolement et à se faire dépister. Cette chaîne d’organisation vise « à protéger les population » et à limiter « la circulation active du virus ». L’ARS confirme de nombreux signalements ce week-end, à l’échelle régionale. Selon le ministre de la Santé, deux clusters existent dans la région. L’agence régionale de santé n’a pas encore communiqué précisément à ce sujet.

2143

C’est le nombre d’entreprises du Territoire de Belfort, au 15 mai, qui ont notifié une demande d’activité partielle. Cela représente 9,1 millions d’heures et cela concerne 21 085 salariés. Depuis le 11 mai, on constate une augmentation importante. Mais elle est mécanique. De nombreuses personnes, aujourd’hui en activité partielle, étaient comptabilisées auparavant par l’assurance maladie car elles s’occupaient de leurs enfants ou de personnes vulnérables. 74 % des établissements du département ont fait une demande d’activité partielle, pour 60 % des salariés. Trois secteurs sont principalement concernés : la construction ; l’hébergement-restauration ; les métiers des arts, du spectacle et les activités récréatives. La base financière envisagée pour les entreprises du Territoire de Belfort pour prendre en compte cette activité partielle pourrait atteindre 73 millions d’euros. La direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) rappelle qu’actuellement, l’État prend en charge 100 % des coûts pédagogiques si l’entreprise décide d’inscrire ses salariés en formation.

84

Comme le nombre d’écoles ouvertes actuellement dans le Territoire de Belfort, sur 139. 22 ont ouvert jeudi, 60 ce lundi 18 mai. 44 vont ouvrir le 25 mai. Les dernières ne le feront que le 2 juin. Eugène Krantz, le directeur académique des services départementaux de l’Éducation nationale du Territoire de Belfort (retrouvez notre interview publiée vendredi) estime que le nombre d’enfants volontaires à revenir à l’école devrait grandir dans les semaines qui viennent.

8642

Comme le nombre de foyers ayant bénéficié, dans le département, de l’aide exceptionnelle de solidarité, versée par la caisse d’allocations familiales le 15 mai. Cela concerne 11 219 enfants. Si le foyer ne touche que l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou le revenu de solidarité active (RSA), il a perçu une aide de 150 euros, auxquels s’ajoutent 100 euros par enfant à charge. Les bénéficiaires des APL ont également reçu une aide de 100 euros supplémentaires, par enfant. Le but est de « soutenir les personnes en difficulté », remarque le préfet, conscient que la crise sanitaire a « révélé » des situations difficiles. À l’échelle du pays, 4 millions de foyers ont perçu cette aide, pour 900 millions d’euros distribués.

Prévention

L’objectif du déconfinement, « qui s’est passé dans de bonnes conditions », salue David Philot, préfet du Territoire de Belfort, est de limiter « les contacts rapprochés ». Les plages sont particulièrement surveillées (ex. Malsaucy) pour que cela ne devienne pas des lieux de rassemblements. Nous sommes « dans une logique de dissuasion, de prévention et de présence », détaille le préfet. Des demandes de réouvertures de musée ont été opérées et acceptées : citadelle, Tour 46, musée d’art moderne – donation Jardot, à Belfort par exemple. Des activités de pêches sont autorisées aussi sur trois étangs du Territoire de Belfort.

Nos derniers articles

Belfort : l’ultimatum de Damien Meslot envers l’Education nationale

Damien Meslot annonce quitter un dispositif commun avec l’Éducation nationale et l’État qui permet de mettre des moyens supplémentaires dans les quartiers prioritaires. La raison : la fermeture de 9 classes à Belfort. Une annonce qui agace profondément certains élus.

Des élus RN brandissent des affiches anti-immigrés en plein conseil régional

La présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

FCSM : « Le bouclage financier de la saison 24/25 ne posera aucun problème »

Pierre Wantiez, président délégué du FCSM était invité au conseil communautaire de Pays de Montbéliard Agglomération mercredi 10 avril. Les élus ont acté un soutien d’un million d’euros afin d’entrer dans la société coopérative d'intérêt collectif, en faveur du centre de formation et de la section féminine. L’occasion de refaire un point sur la santé du club.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts