Le Trois –

PUB

Des violences urbaines plus intenses en 2023 qu’en 2005

Un bâtiment de la Ville de Belfort a été détruit par les flammes à la suite de violences urbaines, dans la nuit du 29 au 30 juin 2023. | ©DR
Décryptage
Les premiers bilans des émeutes de ces derniers jours s'avèrent déjà globalement plus lourds que ceux des violences urbaines de l'automne 2005, auxquelles elles sont souvent comparées, alors qu’Emmanuel Macron a reçu 250 maires à l’Élysée ce mardi, dont Damien Meslot, le maire Les Républicains de Belfort.

(AFP)

Les violences de 2005 avaient démarré après la mort de Zyed Benna et Bouna Traoré, 17 et 15 ans, électrocutés le 27 octobre dans un transformateur EDF où ils s’étaient réfugiés à l’issue d’une course-poursuite avec la police. Elles avaient pris fin trois semaines et demi après, le 20 novembre. La crise actuelle, toujours en cours à la date du 4 juillet, a éclaté dans la nuit du 27 au 28 juin après la mort à Nanterre d’un jeune automobiliste de 17 ans tué par un policier lors d’un contrôle. Comparatif des chiffres marquants pour ces deux périodes de violences urbaines, des chiffres encore provisoires pour l’épisode actuel.

Presque autant d'interpellations en une semaine

En une semaine d’émeutes en 2023, le nombre d’interpellations est pratiquement aussi élevé qu’en trois semaines et demi de violences urbaines en 2005: 3.486 personnes ont été interpellées en sept jours, selon des chiffres transmis mardi à l’AFP par le ministère de l’Intérieur. Un total de 374 personnes ont été jugées en comparution immédiate depuis vendredi, selon le ministère de la Justice. En 2005, 4.728 interpellations avaient été réalisées pendant les trois semaines et demi de violences et 1.328 après les événements: sur ce total, 5.643 personnes ont été placées en garde à vue, d’après un bilan de la direction générale de la police nationale (DGPN).

Plus de bâtiments dégradés

L’épisode actuel comporte un plus grand nombre de bâtiments dégradés ou incendiés ainsi que de nombreux véhicules brûlés: 5.892 véhicules ont été incendiés et 1.105 bâtiments ont été brûlés ou dégradés, selon le ministère de l’Intérieur. Pour la seule région Île-de-France, une centaine de bâtiments publics ont été dégradés voire détruits et 140 communes, plus d’une sur dix, ont été touchées, selon l’entourage de la présidente (LR) de région Valérie Pécresse. A l’automne 2005, 10.346 véhicules de toutes sortes, dont des autobus urbains, avaient été brûlés, tandis que 233 bâtiments publics et 74 autres relevant du domaine privé avaient été détruits ou endommagés.

Plus de forces de police engagées, plus de blessés

A partir de la nuit du vendredi 30 juin au samedi 1er juillet, 45.000 policiers et gendarmes ont été mobilisés (après 7.000 engagés la première nuit, 10.000 la deuxième et 40.000 la troisième). A ce jour, un total de 808 membres des forces de sécurité ont été blessés tandis que 269 locaux de police ou de gendarmerie ont été attaqués, selon le bilan du ministère de l’Intérieur diffusé mardi. En 2005, jusqu’à 11.700 policiers et gendarmes avaient été engagés au plus fort des violences, et 224 d’entre eux, ainsi que des sapeurs-pompiers, avaient été blessés. Certains avaient essuyé des tirs d’armes à feu (à balles réelles ou à grenailles) notamment le 6 novembre à Grigny où dix policiers avaient été touchés, dont deux hospitalisés.

Dégâts plus coûteux

Le coût des dégâts pour les émeutes de 2023 est évalué à ce stade pour les assureurs à “au moins 280 millions” d’euros, a indiqué mardi la présidente de la fédération professionnelle France Assureurs, précisant que “plein” de sinistres n’ont pas encore été déclarés. Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, a estimé de son côté que la facture finale pour les entreprises pourrait s’élever à un milliard d’euros. Les violences de 2005 avaient, elles, coûté au total 160 millions d’euros aux assureurs (204 millions à euros constants), selon France Assureurs. À Belfort, la nuit de jeudi à vendredi avait généré plus d’un million d’euros de dégâts selon le maire Damien Meslot (notre article).

En 2015, France bleu Belfort-Montbéliard avait rappelé les dégâts déplorés dans le Nord Franche-Comté, où 80 voitures avaient brûlé dans la première nuit.

Nos derniers articles

Face au risque accru de noyades, les piscines du nord Franche-Comté se mobilisent

Entre 2021 et 2023, le nombre de noyades en Bourgogne-Franche-Comté a connu un pic. Les plus jeunes sont les plus vulnérables. Pour pallier ce problème, les piscines du nord Franche-Comté ont mis en place plusieurs dispositifs.

Belfort : les professeurs du conservatoire dénoncent la non-revalorisation de leur indemnité

Devant le conservatoire Henri Dutilleux de Belfort, une trentaine de professeurs de l’établissement se sont rassemblés mercredi 19 juin. Leur objectif : faire revaloriser leur indemnité de suivi et d’orientation des élèves.

Montbéliard : où et quand voir passer la flamme le mardi 25 juin ?

En amont des Jeux olympiques, qui se dérouleront à Paris du 26 juillet au 11 août, la flamme olympique parcours le territoire national. Elle passe par Montbéliard le mardi 25 juin. Découvrez son parcours.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts