Le Trois –

PUB

Dans le nord Franche-Comté, le principe d’un service de transport express régional validé

Inauguration de la ligne Belfort-Delle, en décembre 2018. | ©Le Trois - T.Q.
Décryptage
Le syndicat mixte de transport du nord Franche-Comté se porte candidat auprès de la Région afin de mettre en place un service express régional métropolitain (Serm). Le but : renforcer l’offre ferroviaire sur le territoire. Mais aussi l’offre de transports parallèles (bus, covoiturage).

L’État a l’intention de créer, dans au moins dix territoires à dominante métropolitaine, un choc de l’offre de transport reposant sur un renforcement de la desserte ferroviaire. Mais aussi sur une offre plus importante de bus à haut niveau de service, de covoiturage, d’auto-partage. Le but étant d’offrir aux habitants une alternative à la voiture et de réduire le trafic routier. Ce concept, c’est le Serm : le service express régional métropolitain. 

Dans le nord Franche-Comté, le syndicat mixte de transport, doté de la compétence des transports de l’aire urbaine, souhaite s’engager dans cette voie. Lors du dernier comité syndical, le 24 juin, les élus ont validé le principe. Cela doit permettre de réunir les différents acteurs autour de la table, dont le conseil régional, les autorités de transports et les collectivités. Si cela fonctionne, le syndicat pourra transmettre un « dossier minute » et lancer des études de faisabilité – assez coûteuse (300 000 euros) – pour se lancer. 

Pourquoi un Serm dans le nord Franche-Comté ? « Le périmètre du bassin de mobilité nord Franche-Comté défini par la Région semble une évidence au regard des flux qui le parcourent et de la réalité du bassin de vie et d’emplois qu’il constitue », expose le syndicat mixte. En effet, l’Etat précise que ce service peut être déployé autour d’une agglomération de plus de 100 000 habitants dont le bassin d’usage correspond aux mêmes pré-requis que les métropoles.

 Qu’est-ce que cela changerait ? La qualité de l’offre, pour commencer. « La liaison Montbéliard-Héricourt-Belfort constitue la colonne vertébrale de l’offre de transport locale. L’enjeu est de renforcer l’offre de service autour de cette dorsale par la mise en place d’un fonctionnement de type RER. » Cela doit permettre d’assurer un meilleur cadencement, avec fléchage des flux en provenance de Montbéliard vers Delle, Belfort, Lure et au-delà de Mulhouse, sans rupture de charge ou avec des correspondances aisées.

Cela permettrait aussi (et cela serait même une obligation) d’uniformiser la tarification entre les différents modes de transport. Aujourd’hui, dans le nord Franche-Comté, seul le « Pass Ok » permet d’accéder aux réseaux urbains et au TER. Mais les usagers entre Belfort et Delle ne peuvent pas se prévaloir de ce pass pour circuler sur cette ligne. Le tarif de ce pass est aussi prohibitif pour les jeunes, à 54 euros. Pour que les gens se dirigent plus vers les transports en commun, le syndicat se dit conscient du besoin  « d’un véritable système de billettique interopérable entre le train et les bus urbains ».

Ce système de transport express régional obligerait, dans un dernier temps, à réfléchir à des offres de covoiturage à l’échelle de l’aire urbaine. « Il paraît évident que l’Etat et la Région demanderont aux autorité organisatrices de la mobilité locales de s’engager dans l’amélioration de l’offre .» Une réflexion s’engage de ce côté-là sur une offre de service de covoiturage subventionné à l’échelle du nord Franche-Comté, assure Damien Charlet, président du syndicat mixte de transport.

Un cadencement insuffisant pour le moment

Eric Oternaud, conseiller régional Europe Écologie Les Verts, en charge de la conversion écologique de l’économie et de l’économie sociale et solidaire (ESS), porte l’ambition d’un Serm pour le nord Franche-Comté depuis plus d’un an. Alors que des polémiques enflaient sur le peu de fréquentation de la ligne Belfort-Delle (lié, notamment, aux problèmes de cadencement qui ont fini par décourager les habitants), il expliquait : « Il ne faut pas seulement une meilleure desserte de la ligne Belfort-Delle pour remobiliser les populations dans les transports en commun. Mais un Serm. » « C’est un vrai projet de métropole. Cela permettrait par exemple à la population d’Héricourt d’aller à l’hôpital en train. On a besoin de cette vision pour notre territoire. » Il pense cette mise en place cohérente notamment, car « on sait que l’on a dans l’aire urbaine à peu près le même nombre d’habitants qu’à Dijon. »

Il y a un an, Le Trois avait aussi rencontré l’association des usagers des transports de l’Aire urbaine (Autau), représentée par son président, Jean-Jacques Vernier. L’association milite pour un meilleure cadencement des trains sur le territoire. L’idée d’un Serm ne déplaisait pas à l’association. Mais elle a été refroidie par l’exemple de Strasbourg (lire ici).  « Strasbourg s’est tiré une balle dans le pied. Chez nous, il faudrait déjà résoudre le problème des trains et des cadencements. Le Serm est une très belle idée, mais on peut peut-être se le fixer comme objectif », avançait encore Jean-Jacques Vernier lors d’un entretien.

Pour l’association, l’important est d’augmenter le cadencement des trains, avec ou sans le Serm.  Jean-Jacques Vernier estimait, par exemple, qu’il manquait 6 à 7 allez-retours entre Belfort et Montbéliard pour que les transports soient à la hauteur. « Je pense qu’il y a moyen de prendre les transports existants et de faire quelque chose de cohérent », racontait-il. 

Dans le pôle, les dessertes structurantes sont Montbéliard-Belfort-Delle, Belfort-Lure-Vesoul, Belfort-Mulhouse, des lignes qui doivent « fonctionner avec un niveau de service élevé (fréquence attractive, large amplitude horaire, fiabilité des temps de parcours, etc.) », expliquait l’association qui souhaiterait sur ces trois lignes un cadencement à la demi-heure, voire au quart d’heure pour les heures de pointe pour Belfort-Montbéliard.

Aujourd’hui, l’association fait le constat qu’à Delle, les arrivées et départs se passent sans régularité. Et qu’il ne faudrait pas grand chose pour régulariser l’offre de circulation. L’association aimerait qu’il repose sur une base de 24 à 32 aller-retour pendant les jours ouvrables.

Quant au Pôle métropolitain, qui a donc évoqué le dossier ce 24 juin, les procédures seront longues. « L’actualité politique ne va pas simplifier la procédure », affirme Damien Charlet, président du syndicat mixte. Mais la demande est lancée auprès de la Région. « La Région et le syndicat mixte des transports nord Franche-Comté pourraient être copilotes. La Région en tant que chef de file de la mobilité, le syndicat par sa capacité à assurer l’animation locale de la gouvernance », expose le syndicat. À voir quand cela pourra se débloquer, notamment pour l’organisation d’une conférence du bassin de mobilité de Franche-Comté, avec le contexte politique en cours. 

Nos derniers articles

Montbéliard : 10 nouvelles places à la Maison d’enfants à caractère social

Dix nouvelles places sont créées dans la Maison d’enfants à caractère social de Montbéliard, gérée par l’association de sauvegarde de l’enfant à l’adulte nord Franche-Comté (ASEA NFC). Des enfants en difficulté, âgés de 6 à 11 ans, vont être accompagnés dans cet espace entièrement rénové. L’accueil débute dès le 16 juillet.

Sochaux : l’aventure du Mattern Lab est officiellement terminée

L’assemblée générale du Mattern Lab a entériné, ce lundi 15 juillet en fin d’après-midi, le principe de liquidation de l’association, apprend-on auprès de l'association.

Mandeure : la maison du maire touchée par incendie, la piste criminelle envisagée

Un incendie s'est déclaré dans la nuit de samedi à dimanche au domicile du maire de Mandeure, Jean-Pierre Hocquet, a indiqué lundi le procureur de la République, précisant que la piste d'un acte volontaire est envisagée.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts