Le Trois –

Covid-19: le nombre d’hospitalisation baisse, mais l’ARS redoute le variant anglais

Centre de dépistage covid-19 BioAllans, installés dans les anciens locaux de la chambre des métiers et de l'artisanat, à Danjoutin.
Centre de dépistage covid-19 BioAllans, installés dans les anciens locaux de la chambre des métiers et de l'artisanat, à Danjoutin.

De nombreux indicateurs sont passés au vert en Bourgogne-Franche-Comté et la vaccination progresse chez les plus de 75 ans notamment. Pour autant l’ARS reste pessimiste pour les prochaines semaines.

De nombreux indicateurs sont passés au vert en Bourgogne-Franche-Comté et la vaccination progresse chez les plus de 75 ans notamment. Pour autant l’ARS reste pessimiste pour les prochaines semaines.

L’incidence du coronavirus reste stable en Bourgogne-Franche-Comté sur la dernière période de sept jours : environ 160 pour 100 000 habitants, selon le communiqué de l’ARS de ce vendredi 26 février. Mais l’ARS met cette stabilité en lien avec un tassement du nombre de test : elle « coïncide avec une baisse du nombre de tests réalisés : la hausse significative du taux de positivité des tests témoigne de l’amorce d’un rebond épidémique, » redoute l’ARS. Parallèlement, l’ARS relève la progression du variant britannique dans la région, « dont le taux de circulation a doublé en une semaine : il représente près de 31% des cas positifs dans la région (chiffres Santé publique France du 15 au 21 février), contre 16% la semaine dernière. Les départements de la Nièvre (plus de 50%) et du Doubs (43%) sont les premiers concernés ».

« La vitesse de diffusion du variant dit britannique et la hausse du taux de positivité des tests dans la région laissent entrevoir une reprise épidémique », redoute l’ARS, qui invite à se faire dépister au moindre signe ou en cas de contact à risque.

Près de 1 400 personnes hospitalisées pour covid-19

Le nombre d’hospitalisations est en baisse dans tous les départements de la région (voir le tableau ci-dessous). Mais l’ARS craint un retournement de tendance d’ici peu : « Un décalage de dix jours environ étant observé entre la situation épidémique et l’activité hospitalière, cette nouvelle accélération de la circulation virale ne se ressent pas encore sur les prises en charge en établissements de santé, qui accueillent toutefois près de 1 400 patients pour la seule pathologie covid, ce qui reste considérable », inqiue le communiqué hebdomadaire de l’ARS.

Près du tiers des personnes de plus de 75 ans vaccinées

L’ARS souligne encore que 147 553 personnes ont reçu une première injection en Bourgogne-Franche-Comté, dont plus de 85 000 ont bénéficié d’une deuxième injection (chiffres au 24 février). Près du tiers des plus de 75 ans ont reçu au moins une dose de vaccin.
Depuis ce jeudi, les médecins volontaires peuvent administrer dans leur cabinet le vaccin AstraZeneca à leurs patients de 50 à 64 ans souffrant de comorbidités (plus de 35 000 doses disponibles sur les deux premières semaines de la vaccination en ville).
« Cette dynamique vaccinale est un moyen de contenir le rebond épidémique, en améliorant la protection des plus fragiles », espère l’ARS.

Les indicateurs de l'épidémie de ce vendredi 26 février 2021.
Les indicateurs de l'épidémie de ce vendredi 26 février 2021.

Nos derniers articles

À Belfort, Orange innove pour que le réseau internet soit toujours plus rapide

Orange a fêté ses 30 ans à Belfort jeudi 13 juin. L’occasion pour l’entreprise de dévoiler ses avancées technologiques, notamment sur la box internet et le déploiement de la fibre.

Air to Go, l’appli mobilité-santé pour se déplacer

Atmo Bourgogne-Franche-Comté met à disposition des utilisateurs de modes doux (marche, vélo, trottinette...) et pratiquants d’activités en plein air (randonnée, running, cyclisme...) une appli smartphone pour s’informer sur l’état de la qualité de l’air.

À Danjoutin, les habitants entre colère et indifférence après des tags antisémites

Lundi 10 juin, des tags antisémites sont apparus dans la commune de Danjoutin. Pour le moment, on en recense 5, sur des murs communaux, des banques ou encore des maisons. Si certains habitants s’indignent, d’autres ne semblent pas prendre la mesure de ces écrits.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts