Le Trois –

PUB

Coronavirus : 85% de surmortalité dans le Territoire de Belfort

Les personnes âgées sont particulièrement touchées par les formes graves du covid-19. Image par Sabine van Erp de Pixabay
Les personnes âgées sont particulièrement touchées par les formes graves du covid-19. Image par Sabine van Erp de Pixabay

La dernière livraison du bulletin d’analyses de l’INSEE Bourgogne Franche-Comté s’intéresse à la surmortalité liée au covid-19. Avec une hausse de 85% du nombre de morts, le Territoire de Belfort paie un lourd tribut.

La dernière livraison du bulletin d’analyses de l’Insee Bourgogne-Franche-Comté s’intéresse à la surmortalité liée à l’épidémie due au coronavirus. Avec une hausse de 85% du nombre de morts, le Territoire de Belfort paie un lourd tribut.

« Au cours de la crise sanitaire de la Covid-19, le nombre de décès a fortement augmenté dans la région et a dépassé les niveaux moyens constatés ces cinq dernières années. C’est entre le 11 mars et le 26 avril que l’excédent de décès est le plus marqué, avec 1 400 décès supplémentaires en Bourgogne- Franche-Comté, soit 36 % de plus que sur la moyenne des cinq dernières années sur la même période », relèvent les analystes de l’antenne régionale de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques).

Sans surprise, on constate que la région a été attaquée sur deux fronts. Le principal étant le Territoire de Belfort, dont la proximité avec Mulhouse, point d’entrée de l’épidémie en France, s’est payée au prix fort. La région de Dijon a également été touchée, quelques cas y ayant été importés de l’Oise, autre cluster majeur. Le Territoire de Belfort enregistre alors un surcroît de mortalité de 85 %. Cet excédent est de 67 % dans le Doubs et dépasse 45 % en Côte-d’Or et en Haute-Saône.

Un épisode moins meurtrier que la canicule de 2003

« Au total, entre le 11 mars et le 26 avril, 5 350 décès se sont produits dans la région, 36 % de plus qu’en moyenne ces cinq dernières années sur la même période. Cela représente un excédent de 1 400 décès, lié en partie à la pandémie de Covid-19 », poursuit le bulletin de l’Insee. « Ce n’est cependant pas un cas unique. Au cours des cinquante dernières années, la France a traversé plusieurs crises sanitaires qui ont parfois davantage marqué la mortalité que celle de 2020. La plus ancienne est liée à la grippe « de Hong-Kong », une épidémie qui démarre en Asie en 1968. La France comme la région Bourgogne-Franche-Comté sont concernées au cours de l’hiver 1969-1970 par la seconde vague de cette épidémie. Entre le 3 décembre 1969 et le 14 janvier 1970, la région enregistre un excédent de 1600 décès, soit 41% de plus que la moyenne des cinq années environnantes. Plus proche dans le temps, la canicule de l’été 2003 se classe aussi parmi les épisodes les plus meurtriers de ces cinquante dernières années. Du 31 juillet au 29 août 2003, on dénombre 900 décès supplémentaires dans la région, 43 % de plus que la moyenne des cinq années précédentes sur la même période. »

Nos derniers articles

Avant la naissance, la pollution de l’air nous touche déjà

Certaines personnes sont plus vulnérables ou plus sensibles que d’autres à la pollution de l’air, du fait de leur capital santé ou de leur âge. Par rapport à la population générale, ces personnes vont présenter plus rapidement ou plus fortement des symptômes suite à une exposition à cette pollution, que ce soit à court terme ou à long terme. L'exposition à la pollution atmosphérique pendant la grossesse a été associée à un large éventail de conséquences néfastes à la naissance et pendant l'enfance. Récemment, une étude française a mis en évidence la vulnérabilité du placenta à la pollution de l'air…

Une proposition de résolution face aux problèmes de santé des pompiers

Florian Chauche, député de la 2nde circonscription du Territoire de Belfort, a déposé une proposition de résolution au gouvernement, pour que soit débattue les questions relatives à la santé physique et mentale des pompiers. Un document signé par 98 députés de l'hémicycle.

Le Fimu lutte contre le harcèlement sexuel avec l’application Safer

Pour sa 37e édition, le festival international de musique universitaire (Fimu) a mis en place un dispositif afin de prévenir les violences sexistes et sexuelles. Les festivaliers peuvent installer l'application Safer ou la trouver sur l’application du Fimu. Le principe est simple : si une personne est victime ou témoin d’une agression, il lui suffit de lancer l’alerte via l’application.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts