Le Trois –

Bourgogne-Franche-Comté : 4 labos créent une des plus grandes plateformes de France de test sérologiques

La plateforme réunit plusieurs laboratoires régionaux.
La plateforme réunit plusieurs laboratoires régionaux.

Les tests sérologiques permettent de savoir si des patients ont déjà été atteints par le covid19. Quatre laboratoires se sont unis et traitent des centaines de prélèvements chaque jour.

(AFP)

Les tests sérologiques permettent de savoir si des patients ont déjà été atteints par le covid19. Quatre laboratoires se sont unis et traitent des centaines de prélèvements chaque jour.

“Professionnels de l’ombre” engagés dans la lutte contre l’épidémie du coronavirus, les équipes de quatre laboratoires de Bourgogne-Franche-Comté ont uni leurs forces pour multiplier les tests sérologiques et créer l’une des plus grandes plateformes de dépistage de France.
Chaque jour, des centaines de prélèvements sanguins arrivent sur le plateau technique du laboratoire d’analyses LPA (les Laboratoires de Proximité Associés) à Besançon pour être soumis à des tests sérologiques. Ceux-ci permettent de savoir si les patients ont déjà été atteints par le covid-19.
Les tubes de verre aux bouchons colorés sont disposés par une technicienne en blouse blanche sur une chaîne robotisée. Ils passent dans une centrifugeuse pour isoler le sérum, puis vers des automates qui prélèvent ce sérum pour le soumettre à différentes analyses. Tous les “tubes covid” sont ensuite congelés pendant un an dans une “sérothèque”. Les tests sérologiques permettent de savoir si une personne a été confrontée au covid-19, en regardant si elle a développé des anticorps. Ils se distinguent des tests virologiques, ou PCR, qui permettent de dire qu’un malade est infecté au moment où le prélèvement est réalisé, au niveau de la muqueuse naso-pharyngée. “On traite le sang avec une technique fiable qu’on a testée et validée en interne” et qui correspond aux recommandations de la Haute autorité de santé (HAS), explique au milieu des automates Mathilde Boussard, biologiste médicale.

3000 tests par jour

En quelques heures seulement, les biologistes valident ces analyses, disponibles dans la journée pour le patient et son médecin. “C’est le médecin qui juge si un patient à besoin ou pas de faire une sérologie et lui donne une prescription”, note Mme Boussard. Pour Vincent Lombardot, président du laboratoire LPA, il est “essentiel d’un point de vue éthique de rester dans le cadre du parcours de soin, avec une prescription et un médecin qui pourra analyser les résultats”.
Devant l’ampleur du défi que représente l’épidémie du nouveau coronavirus, les laboratoires LPA, MED-LAB, BIOMED 21 et MEDILYS, ont décidé de mettre en commun leurs équipements et leurs automates pour assurer un maximum de tests sérologiques, comme demandé par les autorités sanitaires françaises.
Ils ont ainsi créé le groupement Bioteam, qui regroupe 500 salariés et 60 biologistes, exerçant sur 40 sites en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est. “Nous sommes en capacité de monter jusqu’à 3000 tests sérologiques par jour”, souligne M. Lombardot.

"Prendre des paris"

Mais pour parvenir à cette capacité, Bioteam a dû “anticiper” et “prendre des paris” sur les types de réactifs et de machines à acheter, alors que les recommandations de la HAS concernant leur fiabilité se faisaient désirer. “On a fonctionné à l’aveugle, de manière intuitive, dans une période très particulière avec des tensions internationales au niveau des approvisionnements en machines et en réactifs”, révèle M. Lombardot.
Le groupement Bioteam a investi 300 000 euros pour acheter les automates et les réactifs nécessaires pour faire de la sérologie. “Il y a une forte attente au niveau des tests sérologiques de la part des autorités” et “avec leur remboursement par l’Assurance maladie (officiel depuis jeudi) on s’attend à encore plus de demandes”, note le biologiste. Dans les laboratoires du groupement Bioteam, un test coûte 30 euros.
“Tous les jours on remonte les informations sur le nombre de tests que nous sommes en mesure d’effectuer, le nombre de tests effectivement faits et le nombre de tests positifs, pour que les autorités puissent avoir des données épidémiologiques précises”, explique Mathilde Lugand du laboratoire LPA.
La montée en puissance du nombre de tests covid a nécessité “l’implication de tout le personnel”, souligne M. Lombardot, alors que cinq embauches au minimum sur l’activité covid sont prévues au sein du groupement. Mobilisées depuis plus de deux mois, les équipes ont eu à cœur de “participer à l’effort national“.

Nos derniers articles

Luxeuil : les pilotes de la BA 116 au cœur de la tension avec la Russie

Les pilotes des Mirages 2000-5F de la BA 116 de Luxeuil-Saint-Sauveur multiplient, ces derniers jours, les interceptions d’avions russes qui survolent l’espace aérien des pays baltes, où ils assurent une mission de police de l’air au nom de l’Otan. La tension y est forte.

Ventes automobiles : le meilleur mois de février enregistré depuis le covid-19

Le marché automobile français a réalisé son meilleur mois de février depuis le début de la crise sanitaire, en hausse de 13% sur un an, le groupe Stellantis en profitant davantage que ses concurrents, selon des statistiques publiées vendredi.

FC Sochaux : le match des Socios avec le maillot collector prévu le 9 mars

Le football populaire sera à l’honneur le samedi 9 mars, au stade Bonal. À l’occasion du « match des Socios », le FC Sochaux-Montbéliard arborera le maillot collector sur lequel apparaît les 11 000 participants à la levée de fonds de l’été 2023.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal