Le Trois –

PUB

Belfort : Amaelles se dote d’une flotte de voitures pour faire face à la concurrence 

Une flotte de 25 Citroën C3 neuves floquée aux couleurs d'Amaelles. | ©Le Trois - EC​
Le collectif d’aides et de soins à la personne Amaelles, situé à Belfort, cherche la meilleure parade pour attirer du personnel. Il vient d’acheter une flotte de 25 voitures de service destinées aux aides-soignantes et infirmières en ce sens.

21 voitures trônent sur l’esplanade de l’hôtel Atria à Belfort, jeudi 9 février, floqués aux couleurs d’Amaelles, collectif d’aide et de soins à la personne à domicile. Des Citroën C3 neuves, qui n’ont qu’un but : motiver les embauches. Cela fait désormais quelques années que le recrutement de personnel de soin et de santé est très compliqué. Le collectif tourne en sous-régime en continu. Une dynamique qui est celle que rencontre l’ensemble du milieu soignant, mais qui est encore renforcée dans le milieu de l’aide à domicile par la flambée du carburant et la concurrence locale qui elle, possède des voitures pour son personnel.

« C’était nécessaire », explique Philippe Weber, directeur d’Amaelles. Mais cela n’était pas possible avant. Il rappelle qu’il y a huit ans, Amaelles (anciennement Domicile 90) était en redressement judiciaire. L’association a remonté la pente jusqu’à acheter des locaux au sein de l’hôtel Atria à Belfort il y a un an et demi. « Pour les voitures, il nous a fallu quelques années pour passer de l’intention au fait.» Des groupes de travail ont été pilotés par le personnel pour trouver la meilleure formule. Aujourd’hui, elles sont arrivées, pour un coût total de 450 000 euros. L’opération a été accompagnée par l’agence régionale de santé qui a octroyé une subvention de 64 000 euros. Malgré ce coup de pouce, l’achat de ses voitures n’est pas neutre financièrement. Il va coûter 80 000 euros en plus par an à l’association, relate Philippe Weber. Avant cela, les aides-soignantes et infirmières prenaient leur véhicule personnel et étaient remboursées à environ 30 centimes du kilomètre. 

Les voitures seront réparties sur trois parkings, à Grandvillars, Valdoie et Belfort. « Avec les roulements, le nombre de voitures devrait suffire pour que chaque aide-soignante ou infirmière dispose d’un véhicule pour la journée. Ce sont des véhicules de service, et non de fonction. À la fin de la journée, elle redépose le véhicule sur le parking.» Un système d’auto-partage.

Éviter la fuite vers la Suisse

Aujourd’hui, « ça ne peut qu’attirer du personnel »,  espère la direction. Car la concurrence est rude, et notamment celle de la Suisse. Le métier est difficile et les salaires sont bas. Alors, la fuite vers la Suisse est fréquente. « En termes de rémunération, on est sur un rapport d’un à trois là-bas », explique Denis Piotte, président d’Amaëlles. « Nous ne pouvons pas suivre. Si nous voulons garder notre personnel, il faut qu’il puisse gagner en qualité de vie et en bien-être au travail. Et cela passe par des achats de véhicule par exemple, le fait que nos aides-soignantes ne travaillent pas la nuit, aussi », poursuit Philippe Weber.

Certains établissements, pour faire face à la concurrence suisse, versent des primes à leurs employés pour les faire rester. « Nous, nous n’en avons pas les moyens.»  Philippe Weber explique que la Suisse reste le concurrent principal malgré ces primes, grâce notamment à des campagnes de recrutement en Suisse limitrophe. « Les confrères de Normandie avec qui nous avons discuté sont étonnés quand on leur parle de ça ! Ils n’ont pas ce problème, le personnel ne va pas aller travailler en Angleterre », glisse Denis Piotte, avec une note d’humour. Aujourd’hui, Amaëlles emploie 35 aides-soignantes. Pour tourner correctement, il faudrait trois équivalents temps-plein en plus, minimum. 21 véhicules ont été présentés ce jeudi, mais 4 de plus doivent encore arriver, en fonction des recrutements.

Nos derniers articles

Avant la naissance, la pollution de l’air nous touche déjà

Certaines personnes sont plus vulnérables ou plus sensibles que d’autres à la pollution de l’air, du fait de leur capital santé ou de leur âge. Par rapport à la population générale, ces personnes vont présenter plus rapidement ou plus fortement des symptômes suite à une exposition à cette pollution, que ce soit à court terme ou à long terme. L'exposition à la pollution atmosphérique pendant la grossesse a été associée à un large éventail de conséquences néfastes à la naissance et pendant l'enfance. Récemment, une étude française a mis en évidence la vulnérabilité du placenta à la pollution de l'air…

Une proposition de résolution face aux problèmes de santé des pompiers

Florian Chauche, député de la 2nde circonscription du Territoire de Belfort, a déposé une proposition de résolution au gouvernement, pour que soit débattue les questions relatives à la santé physique et mentale des pompiers. Un document signé par 98 députés de l'hémicycle.

Le Fimu lutte contre le harcèlement sexuel avec l’application Safer

Pour sa 37e édition, le festival international de musique universitaire (Fimu) a mis en place un dispositif afin de prévenir les violences sexistes et sexuelles. Les festivaliers peuvent installer l'application Safer ou la trouver sur l’application du Fimu. Le principe est simple : si une personne est victime ou témoin d’une agression, il lui suffit de lancer l’alerte via l’application.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts