Le Trois –

Affrontements armés à Besançon: l’un des principaux suspects interpellé en Espagne

Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros
Façade du tribunal judiciaire de Besançon, dans le Doubs. | ©Le Trois – illustration

Son interpellation intervient dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour “tentative d’assassinat” et “trafic de drogue” qui a déjà mené à la mise en examen de 52 suspects.

(AFP)

Son interpellation intervient dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour “tentative d’assassinat” et “trafic de drogue” qui a déjà mené à la mise en examen de 52 suspects.

Un homme de 28 ans, suspecté d’avoir participé à des fusillades entre bandes rivales dans le quartier de Planoise en 2019 et 2020 à Besançon, a été interpellé en Espagne alors qu’il était en fuite, a indiqué ce jeudi 11 mars le procureur de Besançon.
Cet homme au lourd passé judiciaire a été interpellé le 28 février par les policiers français et espagnols, alors qu’il se trouvait dans un luxueux hôtel de Barcelone avec sa petite amie, a indiqué le procureur de la République de Besançon Etienne Manteaux lors d’une conférence de presse.
La justice espagnole se prononcera “dans les jours qui viennent” sur son extradition vers la France, où il sera présenté à un juge d’instruction en vue d’une mise en examen, a-t-il ajouté.
Son interpellation intervient dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour “tentative d’assassinat” et “trafic de drogue” qui a déjà mené à la mise en examen de 52 suspects, dont 25 ont été placés en détention provisoire dans l’attente d’un procès qui pourrait se tenir “d’ici fin 2021”, a estimé M. Manteaux.

Un premier mandat d'arrêt européen en 2017

L’homme interpellé est suspecté d’être l’un des principaux leaders d’une des deux bandes rivales qui se sont affrontées entre novembre 2019 et mars 2020 à Besançon pour le contrôle du trafic de stupéfiants dans le quartier populaire de Planoise. Cette guerre de gangs avait donné lieu à seize épisodes de coups de feu, faisant une douzaine de blessés et un mort.
“Son interpellation est un signal très fort envoyé par la police et la justice aux deux ou trois individus encore recherchés” dans ce dossier confié à la section de police judiciaire de Besançon, en co-saisine avec la sûreté départementale, a déclaré le procureur.
Le suspect avait été convoqué en 2017 devant le tribunal correctionnel de Besançon pour une affaire de violences aggravées. Il ne s’était pas présenté et avait été condamné en son absence à une peine de trois ans de prison. Alors en fuite, un premier mandat d’arrêt européen avait été délivré à son encontre.
Mais les enquêteurs savaient qu’il revenait régulièrement à Besançon. A deux reprises, en 2018 et 2019, il est soupçonné d’avoir foncé en voiture sur des policiers essayant de le contrôler, sans toutefois les blesser. Deux enquêtes préliminaires pour “tentative d’homicide” sur des policiers avaient été ouvertes.
“On n’a pas oublié cet individu en fuite permanente depuis 2017”, a souligne M. Manteaux.

Quant au maire de Chèvremont, Jean-Paul Moutarlier, il s’est interrogé sur l’opportunité d’étaler des projets d’investissements, voire d’en remettre en cause, afin de se recentrer sur économie, l’hydrogène, la politique de l’habitat.

Damien Meslot, président du Grand Belfort, a répondu à ses opposants : « Effectivement nous sommes désorientés devant ce que l’État nous propose : suppression de la taxe d’habitation, avec une compensation intégrale, mais l’Etat ne notifie pas ce que nous allons toucher. Et j’ai des doutes sur la parole de l’État ». Sur La CVAE, il estime que les recettes vont augmenter grâce à la nouvelle maison de santé au Techn’hom (150 000 €), la construction de Vectura à Fontaine pour lequel il parle de 300 emplois. A l’Aéroparc, il rappelle aussi l’implantation de Comafranc, d’Isthy, Vectura, Velog « avec 1000 emplois , et de discussions en cours avec une « autre plate-forme franco-espagnole » et avec MacPhy.
Son inquiétude porte plus sur la CFE, liée à l’évolution du chiffre d’affaires des entreprises.

Damien Meslot a également défendu la dette : « La dette augmente, oui, mais quand on acquiert des biens, on crée de l’actif pour la collectivité ». Et de citer la nouvelle piscine aux Résidences. Il a rappelé que la hausse est également liée au financement de 10 millions d’euros conservatoire lancé par l’ancienne majorité ou encore le rachat des parts Tandem, lié à la loi NoTRE.
« Et la période n’est pas mauvaise pour emprunter, avec des taux à 0,30% à taux fixe. Cela permet d’enrichir le patrimoine du Grand Belfort, alors que les taux sont faibles ».
Pour répondre au maire de Chèvremont, il a affirmé sa volonté de maintenir les investissements pour soutenir les entreprises et en raison de la « concurrence des territoires ». « L’Etat n’aime pas les agglomérations comme nous et concentre ses aides sur les grandes métropoles. Donc il faut investir pour ne pas décrocher.  Nous attirons massivement de nouvelles entreprises. Notre questionnement est aujourd’hui « Comment faire pour trouver de nouveaux terrains à proposer aux entreprises ? ».

Nos derniers articles

Stellantis est dans une “période de transition très chahutée”, concède Carlos Tavares

Stellantis passe par une "période de transition très chahutée" mais compte se rétablir dès le second semestre, a indiqué jeudi le directeur général du constructeur Carlos Tavares.

Un gros coup de frein pour Stellantis au premier semestre

Le constructeur automobile Stellantis a publié jeudi des résultats en forte chute au premier semestre, freiné par une baisse des ventes en Europe comme en Amérique du Nord.

Les sorties immanquables de l’autrice du Cartoville du pays de Montbéliard

Depuis le mois de mai, le pays de Montbéliard peut s'enorgueillir d’avoir un guide touristique prestigieux qui présente ses richesses : la célèbre collection Cartoville. Une collection de guides, qui présentent ses bons plans sous formes de cartes. Pauline Moiret, l’autrice du Cartoville du pays de Montbéliard, originaire du nord Franche-Comté, glisse ses incontournables pour réussir son mois d’août et (re)découvrir le pays de Montbéliard. Ses trois bons plans.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts