Le Trois –

Affaire Narumi: Zepeda, le suspect chilien, à nouveau interrogé par une juge

Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros
Façade du tribunal judiciaire de Besançon, dans le Doubs. | ©Le Trois – illustration

Nicolas Zepeda, le Chilien soupçonné d’avoir tué son ex-petite amie japonaise Narumi Kurosaki en 2016 à Besançon, est arrivé mercredi vers 9 h 45 au tribunal judiciaire de la cité bisontine pour être à nouveau entendu par une juge d’instruction, a constaté l’AFP.

(AFP)

Nicolas Zepeda, le Chilien soupçonné d’avoir tué son ex-petite amie japonaise Narumi Kurosaki en 2016 à Besançon, est arrivé mercredi vers 9 h 45 au tribunal judiciaire de la cité bisontine pour être à nouveau entendu par une juge d’instruction, a constaté l’AFP.

Le jeune homme de 29 ans, mis en examen pour assassinat et placé en détention provisoire en juillet après avoir été extradé par le Chili, doit être interrogé sur le fond du dossier, a indiqué une source judiciaire. “Il pourra garder le silence ou répondre aux questions qu’on lui pose”, a-t-on précisé. L’audience pourrait durer toute la journée. Entendu une première fois par la juge Marjolaine Poinsard le 25 juillet, à son arrivée sur le sol français, Nicolas Zepeda avait à nouveau clamé son innocence. “Je n’ai jamais commis de violence”, avait-il ensuite déclaré en espagnol lors de l’audience devant la juge des libertés et de la détention, qui s’était conclue par son incarcération.

Lors de cette audience, son avocate, Me Jacqueline Laffont, avait annoncé que Nicolas Zepeda répondrait “en temps voulu” aux éléments recueillis par les enquêteurs. “M. Zepeda est très humble. Il va peut-être enfin pouvoir répondre à certains indices de ce dossier”, avait-elle poursuivi, notant qu’il restait “présumé innocent”. Selon Me Laffont, ce jeune homme qui n’a “jamais eu le moindre problème avec la justice et jamais eu de problème de violence” est prêt à “s’expliquer”. La famille de Narumi Kurosaki espère pour sa part que le suspect révèle où se trouve la dépouille de leur fille. Selon le procureur de Besançon Etienne Manteaux, les éléments recueillis par les enquêteurs de la police judiciaire sont “accablants” pour M. Zepeda.

Rencontrés en 2014

Les deux jeunes gens s’étaient rencontrés en 2014 au Japon, où il étudiait. Nicolas Zepeda était tombé amoureux de l’étudiante. Mais peu avant la disparition de Narumi, ils avaient pris leurs distances et l’étudiante japonaise avait débuté une nouvelle relation, suscitant la jalousie du Chilien. Le soir du 4 décembre 2016, ils étaient rentrés ensemble dans le logement de Narumi sur le campus universitaire de Besançon. Cette nuit-là, plusieurs étudiants ont entendu “des hurlements de terreur, des cris”. Zepeda, dans un courrier envoyé aux autorités chiliennes, avait raconté être allé voir Narumi à Besançon début décembre 2016. Il disait avoir passé une partie de la nuit du 4 au 5 décembre avec elle, mais affirmait être ensuite reparti seul.

Nos derniers articles

« Une délinquance contenue » : cinq infos sur la lutte contre l’insécurité dans le Territoire de Belfort

Vols en baisse, hausse des violences physiques, moins d’accidents de la route…. Le point sur les principales données de la délinquance et de l’insécurité routière dans le Territoire de Belfort après un point presse avec la préfecture du Territoire de Belfort vendredi 16 février.

Valdoie : les vacances scolaires n’arrêtent pas la mobilisation contre les fermetures de classe

Valdoie. Mais aussi les deux Auxelles en fin de journée… Mercredi 21 février, deux communes se sont à nouveau mobilisées pour protester contre les fermetures de classes potentielles annoncées par la direction académiques des services de l'Éducation nationale.

Galeries Lafayette: soutien majeur pour la sauvegarde des 26 magasins, décision le 20 mars

C'est une étape majeure pour la sauvegarde des 26 magasins Galeries Lafayette détenus par Michel Ohayon en province: leur principal créancier a validé mercredi le plan de continuation d'activité, en attendant la décision du tribunal de commerce de Bordeaux, mise en délibéré au 20 mars.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal