Le Trois –

PUB

3e jour du procès Zepeda : l’accusé reconnaît sa présence dans la résidence de la victime

Narumi Kurosaki résidait dans le campus de la Bouloie, rue de l'Epitaphe. | ©Google street View
"Je suis rentré dans cette résidence pour frapper à la porte de Narumi" Kurosaki : jugé en appel pour l'assassinat de cette étudiante japonaise en décembre 2016, le Chilien Nicolas Zepeda a reconnu mercredi pour la première fois être venu là où vivait son ex-petite-amie.

(AFP)

“Ça faisait un jour ou deux que j’étais à Besançon. Je suis allé frapper à la porte de Narumi pour voir si on pouvait aller boire un café”, a déclaré Nicolas Zepeda en français, debout dans son box de la salle des assises du tribunal de Vesoul, dans l’est de la France. Depuis sept ans que Narumi Kurosaki a disparu, et que les soupçons se portent sur lui, jamais il n’avait reconnu s’être rendu jusqu’à la chambre de son ex-petite amie. “J’avais un peu honte de vouloir réessayer” de maintenir un lien avec la jeune femme, concède le Chilien de 32 ans, condamné en première instance à 28 ans de prison.

“Je voulais que les choses soient en bon ordre”, explique-t-il. Au moment de la rupture, “on avait parlé d’une suite plus constructive, de renouer une amitié, je voulais une réponse à cette interrogation”. “Aujourd’hui je n’ai plus peur, je suis là pour vous laisser tout sur la table. Si jamais j’ai menti, si jamais j’ai omis, je vous le dirai”, poursuit l’accusé dans un français très fluide. Mais malgré les questions supplémentaires des parties, qui veulent chacune saisir cet instant de vérité pour obtenir d’autres révélations, Nicolas Zepeda s’en tient là. C’est son avocat, Me Renaud Portejoie, qui a obtenu qu’il parle, après le témoignage d’une ancienne étudiante.

Logeant à l’époque dans la même résidence que Narumi Kurosaki, elle affirmé avoir vu Nicolas Zepeda dans la cuisine commune, quelques jours avant la disparition de l’étudiante japonaise en décembre 2016. “Il avait les yeux gonflés, comme quelqu’un qui a pleuré beaucoup”, explique la jeune femme. “Vous entendez” la témoin, “elle a eu de la peine pour vous”, attaque Renaud Portejoie. “Est-ce que vous êtes bien sur que vous n’avez pas pénétré au quatrième étage ?” demande-t-il à son client, qui alors cède. “Quand vous êtes venu en France, le but était-il de rencontrer Narumi Kurosaki ?”, insiste l’avocat. “Essentiellement, c’était pour rencontrer Narumi”.

Jusque-là, le Chilien avait toujours soutenu s’être rendu en Europe depuis le Chili pour assister à un congrès en Suisse. “Ce sont deux évolutions majeures de ses dépositions”, savoure l’avocat général, Etienne Manteaux, qui demande que ces déclarations soient dressées sur procès-verbal. Le procès doit se tenir jusqu’au 22 décembre. Nicolas Zepeda, qui nie toute responsabilité dans la disparition de Narumi Kurosaki, encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

EMPORTEZ-NOUS PARTOUT AVEC VOUS

Téléchargez gratuitement l’application mobile letrois.info sur vos mobiles et tablettes pour suivre en direct l’actualité du nord Franche-Comté

Nos derniers articles

Belfort : l’ultimatum de Damien Meslot envers l’Education nationale

Damien Meslot annonce quitter un dispositif commun avec l’Éducation nationale et l’État qui permet de mettre des moyens supplémentaires dans les quartiers prioritaires. La raison : la fermeture de 9 classes à Belfort. Une annonce qui agace profondément certains élus.

Des élus RN brandissent des affiches anti-immigrés en plein conseil régional

La présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

FCSM : « Le bouclage financier de la saison 24/25 ne posera aucun problème »

Pierre Wantiez, président délégué du FCSM était invité au conseil communautaire de Pays de Montbéliard Agglomération mercredi 10 avril. Les élus ont acté un soutien d’un million d’euros afin d’entrer dans la société coopérative d'intérêt collectif, en faveur du centre de formation et de la section féminine. L’occasion de refaire un point sur la santé du club.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts