Le Trois –

Municipales : cinq élections annulées dans le Territoire de Belfort

La gauche veut avancer unie pour les élections départementales du Territoire de Belfort.
Urnes votes enveloppe

Le tribunal administratif de Besançon a annulé cinq élections dans le Territoire de Belfort : Rougemont-le-Château, Châtenois-les-Forges, Roppe, Évette-Salbert et Meroux-Moval. En cause, des erreurs de restitution dans les procès-verbaux. Les communes réfléchissent à faire appel.

Le tribunal administratif de Besançon a annulé cinq élections dans le Territoire de Belfort : Rougemont-le-Château, Châtenois-les-Forges, Roppe, Évette-Salbert et Meroux-Moval. En cause, des erreurs de restitution dans les procès-verbaux. Les communes réfléchissent à faire appel.

« Les opérations électorales qui se sont déroulées le 15 mars 2020 pour l’élection des conseillers municipaux et communautaires (…) sont annulées. » Cette phrase apparaît dans cinq décisions du tribunal administratif de Besançon, lues ce mercredi 29 juillet. Cela concerne, dans le Territoire de Belfort, les communes de Rougemont-le-Château, de Châtenois-les-Forges, de Roppe, d’Évette-Salbert et de Meroux-Moval. Que des communes dont l’issue avait été déterminée dès le 15 mars au soir.

Cette annulation résulte d’une erreur d’inscription sur le procès-verbal du scrutin. On a reporté plus de noms que le nombre de sièges à pourvoir au conseil municipal. On a reporté le nom des suppléants ; ils ont vocation à remplacer les élus s’il y a un désistement dans l’équipe municipale, mais ils n’ont pas vocation à être proclamés élu. « À Châtenois-les-Forges, nous pouvions inscrire jusqu’à 25 noms sur la liste, même s’il fallait 23 noms pour le conseil municipal », explique la maire, nouvellement élue, Mélanie Welklen-Haoatai. La liste qu’elle menait comptait 24 noms. Et on a inscrit 24 noms sur le procès-verbal, à l’issue du dépouillement, le 15 mars. Mais cette démarche a été faite « après avoir pris attache auprès de la préfecture pour écrire correctement [le procès-verbal] », s’étonne-t-elle. Et c’est pourtant ce qu’on lui reproche aujourd’hui.

La décision du tribunal ne retient pas l’argument de « l’erreur matérielle », comme on peut le lire dans les cinq décisions : « Cette irrégularité, à supposer même qu’elle résulte d’une erreur matérielle, ne peut qu’être regardée comme ayant vicié l’ensemble des opérations électorales du 15 mars 2020. » Cette irrégularité détermine l’annulation du scrutin et le tribunal estime même qu’il n’y a pas lieu « d’examiner les autres griefs soulevés par le préfet ». Par contre, on ne remet jamais en doute la « sincérité » du scrutin.

Appel envisagé auprès du Conseil d’État

« C’était un petit choc, on ne s’y attendait pas », confie Mélanie Welklen-Haoatai, toujours perplexe quant à cette procédure. « On venait d’être élus et de sortir du covid-19 », rappelle de son côté Michèle Jeannenot, maire d’Évette-Salbert, pour expliquer sa stupeur face à ce recours. « Normalement, la loi nous y autorise », soutient-elle. L’incompréhension semble d’autant plus forte que “l’enjeu” du scrutin était limité : il n’y avait qu’une seule liste à chaque fois et ce n’est pas un recours qui a été déposé par une opposition. C’est une simple démarche administrative qui a déclenché la procédure.

Michèle Jeannenot s’étonne aussi que onze communes du Territoire de Belfort étaient concernées par une procédure similaire et que seulement cinq scrutins sont finalement annulés. Selon nos informations, le surnombre de ces six communes ne concernait que les conseillers communautaires et non pas les conseillers municipaux. « On ne comprend pas qu’on puisse corriger les listes des conseillers communautaires, mais pas celles des conseillers municipaux », remarque Mélanie Welklen-Haoatai, qui ressent une forme « d’injustice ». « Nous sommes encore obligés de nous défendre, de perdre du temps et de l’argent public », regrette la maire d’Évette-Salbert, agacée. « Normalement, cela se règle très facilement, embraie la maire de Châtenois-les-Forges. On aurait pu faire autrement pour ne pas en arriver là. »

Les deux édiles confirment la volonté des cinq commune de se constituer en collectif. « Nous avons la volonté d’avoir une seule voix et de faire une action commune », explique Mélanie Welklen-Haoatai. Les maires envisagent de faire appel de cette décision en se pourvoyant en cassation devant le Conseil d’État, qui juge les litiges relatifs aux élections municipales. « Mais ce n’est pas tranché, tempère Mélanie Welklen-Haoatai. Nous préférons nous laisser quelques jours pour ne pas réagir à chaud. » Ils ont trente jours pour prendre leur décision. S’ils ne font pas appel, il faudra revoter.

Michèle Jeannenot salue les « échanges nourris et constructifs » avec le préfet – qui vient d’être nommé dans le Jura – et le nouveau secrétaire général, arrivé mi-juin, afin de trouver une issue à ce dossier.

Nos derniers articles

France 2030 : l’État soutient Neext Engineering à hauteur de 7,3 millions d’euros

La start-up belfortaine Neext Engineering, qui veut repenser la conception et l’usage des centrales thermiques, est lauréate d’un appel à projets de France 2030, « i-Démo 3 ». Son programme de recherche et développement Sparta reçoit un soutien de près de 10 millions d’euros, dont 7,3 millions d’euros sont fléchés vers la start-up.

Voitures neuves: la part des électriques a reculé en Europe au premier semestre

La part des modèles électriques dans les voitures neuves a diminué en Europe au premier semestre 2024, marquant un coup d'arrêt à l'envolée de ces motorisations, selon les chiffres publiés jeudi par les constructeurs.

Chaux : des dizaines d’animaux maltraités et des chatons dans le congélateur d’une maison

Vingt chats morts, dont 14 chatons conservés dans un congélateur, et plus d'une trentaine d'autres animaux de compagnie vivant dans l'obscurité et les excréments ont été découverts dans une maison du Territoire de Belfort, a indiqué jeudi le parquet.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts