Le Trois –

Le vélo veut se faire une place au pays de l’automobile

À Ronchamp, la municipalité finance l’achat de votre vélo
La sous-préfecture de Montbéliard veut construire une filière vélo et fédérer le territoire autour de cette dynamique. | ©Mabel Amber de Pixabay
Nouveauté
Sylvie Siffermann, sous-préfète de l’arrondissement de Montbéliard, veut impulser la création d’une filière économique autour du vélo dans le pays de Montbéliard. Elle lance, le 1er février, une vaste concertation, à Valentigney, berceau de Peugeot Cycle, pour engager une dynamique. Et le territoire ne manque pas d’atouts.

865 000. C’est le nombre de vélos produits par Peugeot en 1980 dans le pays de Montbéliard. Un âge d’or. Son crépuscule industriel aussi. L’aventure était née un siècle avant, plusieurs décennies avant l’automobile. Dans les années 1990, cette production subit de plein fouet la désindustrialisation. Elle quitte le pays de Montbéliard pour l’Asie, comme bon nombre de productions hexagonales.

Pourtant, tout au long du XXe siècle, le vélo Peugeot a accompagné les exploits sportifs. L’équipe cycliste Peugeot a remporté dix fois le Tour de France, dont Bernard Thévenet en 1975 et 1977. En 1998, Christian Taillefer bat le record du monde de vitesse sur neige au guidon d’un vélo Peugeot, en roulant à 212,139 km/h.

La pratique du vélo reprend aujourd’hui de la vigueur. Des plans gouvernementaux sont lancés pour promouvoir la bicyclette et la marche. Et l’urgence climatique invite à modifier nos moyens de déplacement ; le transport pèse pour près de 30 % des émissions de gaz à effet de serre (données à retrouver ici). Un schéma vélo est, dorénavant, défini, pour la période 2023-2027. Des entreprises tentent même le défi de réindustrialiser la production de vélo en France, à l’instar de Moustache dans les Vosges ou de Parco à Belfort (lire nos articles).

Gaël est en parcours d'insertion à la recyclerie des Forges, à Audincourt. | ©Pascal Lainé

Le vélo déjà bien implanté

Sylvie Siffermann, sous-préfète de l’arrondissement de Montbéliard, rêve de faire revivre une filière économique du vélo dans le pays de Montbéliard, avec une dynamique qui pourrait entrainée l’ensemble du nord Franche-Comté. L’histoire du territoire avec le vélo est « intime », assure-t-elle. Ici, on n’achetait pas un vélo, mais un Peugeot. « Ce territoire a d’énormes atouts à valoriser », estime la sous-préfète, en poste depuis l’été 2023 (lire notre article) pour faire vivre une telle filière.

La filière pourrait se construire autour d’une activité économique de production, à définir et à attirer, mais aussi s’insérer dans un projet plus global. Elle doit notamment encourager la pratique du vélo, comme les déplacements domicile-travail, en sachant que 40 % des trajets en voiture font moins de 3 km. Le projet doit permettre de développer des activités utilisant le vélo, comme la cyclo-logistique ou en réfléchissant à la seconde vie des biclous. Des actions existent déjà dans l’agglomération, notamment encouragées par le secteur associatif et de l’économie sociale et solidaire avec Vélocité, Unis Vers Selle ou encore la Recyclerie des Forges. « Le vélo est un objet qui a du sens et qui donne du sens », assure la représentante de l’État.

Montrer l’exemple

La sous-préfecture de Montbéliard veut encourager la pratique du « vélotaf », remarquant que plus de 50 % des salariés des entreprises utilisent leur voiture entre leur domicile et leur lieu de travail pour faire moins de 5 km. Au mois d’avril, elle utilisera les services de Goodwatt, qui mettra à disposition des vélos à assistance électrique. Dix vélos seront proposés à ses agents pendant un mois. Un accompagnement est prévu pour convaincre de passer de l’automobile au vélo. Dans le pays de Montbéliard, l’association Vélocité organise chaque année le challenge Je vais au boulot à vélo. En 2022, 42 000 kilomètres avaient été parcourus à vélo par les 383 participants, permettant d’économiser plus de 7 tonnes de CO2 rappelle la préfecture.

Le pays de Montbéliard s’appuie, par ailleurs, sur un réseau cyclable de 150 kilomètres, connectés à l’EuroVélo6, qui lie Nantes à Budapest (Hongrie). Son territoire rayonne enfin par le vélo grâce au sport, notamment par l’intermédiaire du club CC Étupes ou par l’incontournable Cyclo-cross de Nommay.

Sylvie Siffermann a pris ses fonctions de sous-préfète de l'arrondissement de Montbéliard le 13 juillet 2023. | ©Le Trois – Thibault Quartier

Créer de l’emploi

Le 1er février, la sous-préfète lance une concertation pour engager ce projet, qu’elle a appelé Petite reine, cycle et recycle dans l’arrondissement de Montbéliard. L’événement est organisé à Valentigney, « berceau historique de la fabrication des cycles Peugeot », indique-t-elle. Elle veut montrer le potentiel économique, social et environnemental de la relance de cette filière, en parallèle de la filière automobile. Son idée est de promouvoir la création d’un pôle territorial de coopération économique (PTCE), cadré par une loi de 2014.

Ces pôles regroupent des entreprises, des structures de l’économie sociale et solidaire, des collectivités territoriales et des établissements de l’enseignement, de la recherche et de la formation. C’est sa force : regrouper des acteurs très divers autour d’une dynamique commune, de territoire. Le pôle doit permettre de définir une stratégie partenariale « au service de projets économiques et sociaux innovants, socialement ou technologiquement, et porteurs d’un développement local durable », précise la loi. Surtout, l’État vient de publier un appel à manifestation d’intérêt pour faire émerger ce type de pôle territorial ; une aide de 100 000 euros est à obtenir. La sous-préfecture est prête à être facilitatrice si le territoire veut s’emparer de la dynamique, insiste Sylvie Siffermann. 200 pôles sont actifs en France actuellement, dont sept en Bourgogne-Franche-Comté.

Les potentiels de la filière vélo sont nombreux ; 101 métiers ont été recensés. « Mon projet a l’ambition de créer une nouvelle activité, générant de l’emploi, dans un territoire où le taux de chômage atteint 11 % », souligne également la sous-préfète. La fabrication du vélo, plutôt « artisanale », peut aussi être une opportunité pour revaloriser des friches industrielles. Le pays de Montbéliard compte 215 espaces mutables, rappelle-t-elle.

Ce territoire est « incroyable », assure finalement Sylvie Siffermann, qui a développé un tel pôle territorial lorsqu’elle était sous-préfète de Limoux. « Par ce projet, je veux redonner de la confiance au territoire de Montbéliard, de la fierté ». Le projet se veut fédérateur. Et elle n’hésite pas à filer la métaphore avec l’histoire récente du FC Sochaux-Montbéliard (nos articles) : après le football, faisons renaître une filière vélo. Et dans cette dynamique, pourquoi ne pas faire revenir alors la marque Peugeot Cycle dans son bassin historique ? Certains osent à peine le formuler. Mais en rêvent déjà. En selle.

  • Jeudi 1er février, 17 h, lancement du pôle territorial de coopération économique de la filière « vélo », à la salle Georges-Jonesco de Valentigney. Inscription obligatoire : https://forms.gle/GcsJKtJ745kkFUNEA

Nos derniers articles

Montbéliard : un astronaute comme grand témoin du forum hydrogène

L’astronaute Philippe Perrin est le grand témoin du 4e forum Hydrogen business for climate, organisé les 1er et 2 octobre, à l’Axone, à Montbéliard. Il a volé à bord de la navette spatiale Endeavour, en 2002. Et il accompagne Blue spirit aero, qui developpe un avion d’aéro-club avec pile à combustible.

Belfort, 2e antenne du Village by CA en Franche-Comté

Le Village by CA Franche-Comté, implanté depuis 7 ans à Besançon, ouvre un deuxième site au CrunchLab à Belfort, pour renforcer son ancrage régional dans le nord Franc-comtois. Une façon d’être toujours au plus près des start-up, entreprises et écosystèmes territoriaux, qui confirme l’ambition du Village by CA Franche-Comté d’accompagner les entrepreneurs locaux pour impulser le développement et la transformation de tout le territoire.

Champagney : après le Malsaucy, les Ballastières touchés par les cyanobactéries

Les lieux naturels de baignade continuent d’être touchés par la présence de cyanobactéries. Après l’étang du Malsaucy, des cyanobactéries ont été détectées au site des Ballastières, à Champagney, en Haute-Saône.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts