Le Trois –

Joute politico-judiciaire entre Jean-Marie Girier et la maire écologiste de Poitiers 

Jean-Marie Girier, ancien préfet du Territoire de Belfort. | ©Le Trois - TQ
À trois reprises depuis l'automne, Jean-Marie Girier, ancien préfet du Territoire de Belfort, aujourd’hui préfet de la Vienne a attaqué la maire écologiste de Poitiers devant le tribunal administratif, qui examinait mercredi un premier dossier. Simple application du droit ou opposition politique larvée ?

Avec l’AFP

Été 2020. Jean-Marie Girier, ex-directeur de campagne d’Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle de 2017, passé par les cabinets de la place Beauvau et de l’Assemblée nationale, est nommé à 36 ans plus jeune préfet de France, à Belfort. À Poitiers, Léonore Moncond’huy, 30 ans, devient, elle, la benjamine des maires des grandes villes conquises par EELV aux municipales. Au printemps 2022, la seconde voit arriver le premier dans la Vienne comme nouveau préfet. Et depuis, cela fait des étincelles. Dernier épisode en date, la nomination de la directrice générale des services (DGS) à la communauté urbaine de Grand Poitiers, un poste mutualisé avec la mairie. La préfecture dénonce un “détournement de procédure” destiné à promouvoir en interne une fonctionnaire “qui ne remplissait pas les conditions légales et statutaires”, au détriment d’autres candidats.
“Pacte de recrutement”, “dés pipés”, “violations graves des principes” de la fonction publique territoriale: à l’audience mercredi, le représentant du préfet n’a pas mâché ses mots. En défense, l’avocat de la Ville de Poitiers a assuré que “le poste n’avait pas été réservé” à la nouvelle DGS, dont la préfecture demande la suspension du contrat. “Le préfet agit dans l’intérêt de la légalité, c’est comme ça”, a martelé le représentant de l’État. “Pas dans celui de la collectivité”, a répliqué celui de la mairie. La décision sera rendue lundi.

"Zèle"

“Jamais la Ville de Poitiers n’aura fait l’objet d’un tel zèle !”, a déploré la majorité municipale, mi-mai, à l’annonce de ce troisième déféré préfectoral en neuf mois. Selon la préfecture, entre 2019 et 2022, sept recours gracieux avaient été formulés contre des actes litigieux de Poitiers et de Grand Poitiers, et une solution avait été trouvée à chaque fois, permettant d’éviter le tribunal.
Les autres litiges actuels concernent une subvention accordée à l’association Alternatiba pour l’organisation d’un festival et une prise de participation dans une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) soutenant le maraîchage en circuit court. Dans le premier cas, la préfecture considère qu’un atelier consacré à la “désobéissance civile” lors de l’événement était incompatible avec le contrat d’engagement républicain souscrit par l’association ; dans le deuxième, elle estime que l’engagement de la ville relève d’une compétence économique qu’elle n’a pas.
La polémique a dépassé le cadre poitevin, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin donnant “parfaitement raison” au préfet au sujet d’Alternatiba, tandis que Mme Moncond’huy dénonçait un “dévoiement partisan des moyens de l’État”.

"Dans son rôle"

“Le préfet se positionne toujours à la frontière du droit administratif, dont il utilise les leviers pour prendre des positions politiques”, abonde aujourd’hui Lisa Belluco, députée EELV de la Vienne et élue municipale à Poitiers, pour qui les exécutifs verts sont ciblés à des fins de “décrédibilisation”. Selon l’autre parlementaire local, Sacha Houlié (Renaissance), la situation résulte d’un manque de dialogue qu’il impute aux écologistes: “Interrogez d’autres collectivités de la Vienne sur leurs relations avec la préfecture, vous verrez qu’il n’y a qu’avec celle de Poitiers que cela ne se passe pas bien”, assure-t-il. Le dossier des “mégabassines”, que le préfet voudrait implanter dans la Vienne, alimente aussi les tensions. La maire de Poitiers a participé au rassemblement contre ces retenues d’eau à usage agricole, qui a donné lieu à de violents affrontements avec les gendarmes, fin mars, à Sainte-Soline (Deux-Sèvres).
“Très (trop) politique”, le préfet Girier, comme le déplore sa majorité? Sollicitée par l’AFP avant cette première manche juridique, Mme Moncond’huy n’a pas souhaité s’exprimer. “Chacun est dans son rôle, distinct, et il incombe au préfet de faire valoir les positions de l’État et du gouvernement”, a-t-on répondu en préfecture en rappelant que chaque année, “plus de 7.500 actes des collectivités de la Vienne” sont soumis au contrôle de légalité. Reste à savoir lesquels remontent jusqu’au préfet.

Nos derniers articles

Législatives : l’alliance avec le RN enflamme le pays de Montbéliard

L’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale par Emmanuel Macron fait sauter les digues. Et provoque des décisions drastiques, à l’instar du choix d’Éric Ciotti d’engager le parti Les Républicains avec le Rassemblement national. Dans ce cadre, Matthieu Bloch doit être le candidat de cette alliance. Mais les bouleversements se poursuivent.

Législatives : tout savoir sur la procuration et l’inscription sur les listes électorales

Tout le monde ne pourra pas être sur place lors des scrutins des élections législatives les 30 juin et 7 juillet. Une solution est possible pour les électeurs : le vote par procuration. Tour d’horizon des démarches à suivre.

Montbéliard : 150 personnes dans la rue contre l’extrême droite

Alors que les élections législatives se préparent de manière éclair, la montée de l'extrême droite, aux européennes, inquiète. 150 personnes se sont rassemblées à Montbéliard mardi 11 juin. Un seul mot d’ordre : faire face contre l'extrême droite.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts