Une nouvelle plateforme pour apporter son aide sans être soignant

Une nouvelle plateforme permet de prêter main forte aux établissements de santé ou médico-sociaux, sans forcément être soignants.

Dans son bulletin quotidien, l’agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté constate que 1 361 patients sont pris en charge en établissements hospitaliers pour une forme grave de covid-19. 285 sont accueillis en service de réanimation. 1 488 personnes sont sorties d’hospitalisation et 551 personnes sont mortes en milieu hospitalier. L’ARS précise qu’il n’y a pas de nouveaux cas depuis ce lundi soir en établissements médico-social. L’ARS salue qu’une nouvelle plateforme voit le jour (prêtermainforte), lancée ce week-end en France, pour proposer une aide aux hôpitaux et établissements médico-sociaux, mais pas forcément dans le domaine du soin. « La solidarité́ qui prévaut à l’échelle régionale dans l’organisation de la réponse sanitaire à l’épidémie, se manifeste aussi pleinement en écho aux appels à des renforts pour les établissements mobilisés », écrit l’ARS. Déjà 1 500 bénévoles déclarés à l’échelle nationale en trois jours, dont 200 pour la Bourgogne-Franche-Comté. « Objectif de ce dispositif co-construit dans la région avec l’ARS Bourgogne Franche-Comté et le soutien de beta.gouv.fr : faire correspondre une offre de bénévoles disposant de compétences hors du champ du soin, avec les besoins de renforts ponctuels des établissements de santé et médico-sociaux. » Ces besoins concernent l’accueil, l’administratif, la communication, l’informatique, la logistique ou la restauration… La plateforme a été conçue par des citoyens bénévoles, sur le modèle de start-up d’État apprécie l’ARS. « Ce nouveau service complète le dispositif #Renforts-Covid qui permet quant à lui la rencontre entre les besoins urgents des établissements de santé et médico-sociaux et les compétences de soignants (étudiants, actifs, retraités…) », explique l’ARS. 2 440 volontaires se sont inscrits sur cette plateforme, utilisée par 470 établissements. 1 200 demandes de renforts ont été formulées, notamment pour des aides-soignants ou des infirmiers. 440 demandes ont été pourvus.

[infogram id="c2a88f8d-f33e-46d2-9df0-055d4392fb19" prefix="Ok3" format="interactive" title="Covid-19 – les chiffres clés en établissements hospitaliers en Bourgogne-Franche-Comté"]
Ceci vous intéressera aussi
Bourgogne-Franche-Comté: les 100 nouveaux conseillers régionaux

Les élections régionales se déroulent à la proportionnelle avec des listes départementales. Voici quels sont les nouveaux conseillers régionaux, département Lire l'article

Dijon : une enquête ouverte après la découverte de deux caisses de professions de foi

Une enquête à été ouverte à Dijon, dans laquelle doit être entendu le directeur d'Adrexo, prestataire chargé de la distribution Lire l'article

Belfort: le taux d’incidence au plus bas depuis mars 2020, mais la vaccination chute

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, le taux d'incidence est en-dessous du seuil de vigilance dans Lire l'article

Une appli pour connaître la qualité de l’eau en Bourgogne-Franche-Comté
BFC- goumois_doubs_thierry_marguet

L'agence de l'eau Rhin-Rhône-Méditerranée annonce avoir lancé la version 2021 de son application gratuite « qualité rivière ». Elle recense Lire l'article

Défilement vers le haut