Le Trois –

Besançon : une enquête ouverte pour une pancarte antisémite brandie pendant une manifestation anti-pass

Homme masquée dans une manifestation.

 Une enquête pour “provocation à la haine raciale” a été ouverte concernant une pancarte antisémite brandie samedi lors d’une manifestation contre le pass sanitaire à Besançon, ont indiqué jeudi la Licra et la police.   

(AFP)

 Une enquête pour “provocation à la haine raciale” a été ouverte concernant une pancarte antisémite brandie samedi lors d’une manifestation contre le pass sanitaire à Besançon, ont indiqué jeudi la Licra et la police.   

La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) a déposé plainte au commissariat de Besançon mercredi en produisant la photo d’une pancarte antisémite brandie par un manifestant dont on ne voit pas le visage.  Le cliché a été pris au début de la manifestation d’opposants au pass sanitaire qui a réuni 2.000 personnes samedi à Besançon, a indiqué à l’AFP l’adjoint au chef de la sûreté départementale, Christophe Touris.

Une enquête ouverte pour provocation à la haine ou à la violence

 Sur cette pancarte est inscrite la phrase ” Le génocide des goyim” (les non-juifs, ndlr), avec en fond l’image d’une infirmière qui tient une seringue.  La sûreté départementale a diligenté une enquête pour “provocation à la haine ou à la violence en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion par parole, écrit ou image”.  ” Les investigations ont débuté avec l’exploitation des images de vidéosurveillance de la ville afin d’identifier les différents protagonistes, les porteurs de pancartes “, précise M. Touris.  La Licra Besançon Franche-Comté estime que “la crise sanitaire que nous traversons génère des comportements dont certains, sciemment, mettent en danger la cohésion républicaine en affichant, exprimant ouvertement des propos antisémites, en utilisant les plus vieilles et immondes accusations contre les juifs”.  Pour son président, Jérôme Conscience, “on ne peut pas afficher de pancarte antisémite de la sorte, sans que personne ne réagisse”.

Rejet massif des manifestants

“D’après ce qu’on nous a rapporté, une vingtaine d’activistes d’extrême droite étaient regroupés autour de ces pancartes à Besançon, mais il y a eu un rejet massif des autres manifestants qui ont été nombreux à dire qu’ils ne voulaient pas être associés à ce type de pancartes”, a-t-il souligné.  Des pancartes antisémites ont fait leur apparition dans plusieurs cortèges de manifestations contre le pass sanitaire. A Metz, une enseignante et ancienne membre du Front National est convoquée en septembre au tribunal pour répondre du délit de de “provocation publique à la haine raciale” pour une pancarte antisémite brandie le 7 août. Lors de la manifestation messine du 14 août, des manifestants lui ont apporté leur soutien via des pancartes sans être inquiétés.  Dimanche a été ouverte une enquête par le parquet de Paris après un signalement du préfet de police Didier Lallement pour des pancartes brandies à la manifestation parisienne de samedi.  A Epinal, deux enquêtes ont aussi été ouvertes pour des pancartes avec des croix gammées, tandis qu’à Compiègne dans l’Oise, un homme a été interpellé et est convoqué au tribunal en octobre.

Nos derniers articles

Législatives : Marie-Eve Belorgey, une socialiste candidate dans la 1ère circonscription

Marie-Eve Belorgey est candidate dans la 1ère circonscription du Territoire de Belfort (Sud Territoire), pour les élections législatives des 30 juin et 7 juillet. La première secrétaire fédérale du Parti socialiste sera suppléée par Sylvain Ronzani. Une surprise.

Aéroparc : McPhy inaugure la plus grosse usine d’électrolyseurs de France

La société française McPhy inaugure ce 13 juin à Foussemagne la plus grosse usine produisant des électrolyseurs en France : ces machines qui fabriquent de l'hydrogène à partir d'eau et d'électricité sont stratégiques pour engager la décarbonation de l'industrie lourde et d'une partie des transports.

Législatives : la majorité mise sur le renouvellement dans le Territoire de Belfort

La majorité présidentielle a désigné deux femmes pour les élections législatives dans le Territoire de Belfort. Maggy Grosdidier, déléguée départementale du MoDem, est engagée dans la 1re circonscription (Sud Territoire). Dans la 2nde circonscription (Nord), c'est Josée Martinez, avocate, membre de la société civile, qui portera les couleurs de la majorité.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts