Le Trois –

PUB

Purple alternative surface embarque dans l’aventure du recyclage du plastique

Le navire Plastic Odyssey s'engage dans un tour du monde de trois ans pour documenter les initiatives locales de diminution de la pollution plastique dans les océans.

La start-up belfortaine qui conçoit des dalles perméables et modulaire à base de déchets plastiques, Purple alternative surface, vient d’embarquer à bord de Plastic Odyssey, qui fait escale en France. Ce bateau documente, dans un tour du monde de 3 ans, les initiatives locales pour réduire la pollution plastique des océans et le recycler.

La start-up belfortaine qui conçoit des dalles perméables et modulaires à base de déchets plastiques, Purple alternative surface, vient d’embarquer à bord de Plastic Odyssey, qui s’apprête à appareiller pour un tour du monde. Ce bateau va documenter, pendant 3 ans à travers la planète, les initiatives locales pour réduire la pollution plastique des océans et le recycler.

Purple alternative surface, qui conçoit des dalles perméables, personnalisables et modulaires à partir de déchets plastiques (lire notre article de présentation), poursuit son accélération. On n’est pas loin de l’euphorie, alors que la jeune entreprise vient d’avoir la confirmation de l’obtention d’une aide par le fonds Maugis (lire notre article), de l’ordre d’un million d’euros, selon nos informations.

La start-up vient d’enregistrer sa première embauche, en plus des quatre fondateurs. Elle a embarqué, ce lundi, à bord du navire Plastic Odyssey, à Dunkerque. Elle est l’une des sept start-up européennes sélectionnées, sur 45 candidatures, par le programme, pour mener des recherches dans l’atelier monté à bord du navire.

Un laboratoire flottant

Le projet Plastic Odyssey vise à réduire la pollution plastique dans les océans. Son bateau va parcourir le monde pour documenter les initiatives locales de lutte contre ces pollutions et en développer d’autres, en faisant des escales. Un tour de France est prévu en 2021, puis des étapes en Afrique et en Amérique en 2022, avant de rejoindre l’Asie et le Pacifique en 2023. Pendant 3 ans, 30 étapes sont programmées. « C’est une très belle vitrine et cela correspond à notre vision écologique, apprécie Pierre Quinonero, l’un des quatre fondateurs de Purple. Cela montre que notre projet est cohérent. »

Pendant sept jours, ils vont profiter de l’atelier du navire, qui comprend 9 machines dédiées au recyclage du plastique. Une manière d’avancer sur la composition des matières qu’ils récupèrent pour réaliser leur dalle, alors qu’il existe de nombreux plastiques différents et qu’ils veulent surtout utiliser du plastique qui n’est pas encore valorisé. Sur la table, les fondateurs montrent justement des échantillons de plastiques récupérés, de différentes consistances, couleurs… « Nous façonnons une recette avec une matière première qui n’est jamais la même », explique Pierre Quinonero. Leur solution permet de faire fi de ces différences. Ils veulent surtout détourner cette matière aujourd’hui dirigée vers « les centres d’enfouissement », regrette Olivier Marczak, le 4e fondateur de Purple alternative surface. « C’est la grande idée du projet », ajoute-t-il. Ils vont donc chercher des filières de déchets plastiques que les autres ne veulent pas.

Les machines de Plastic Odyssey permettent de collecter, trier, broyer, extruder, compacter, centrifuger, chauffer ou encore assembler… Pendant l’embarquement, les entrepreneurs vont surtout partager des « approches », dixit Sébastien Molas, avec les autres start-ups.

Pour Plastic Odyssey, ils ont même fait un cahier des charges spécifique, pour des plaques de 25 cm de côté. Si c’est concluant, ils partageront les plans du moule, pour qu’il soit reproduit dans les pays en développement, afin de « pouvoir le fabriquer de manière artisanale ». « L’idée de Plastic Odyssey, c’est le partage, insiste Sébastien Molas, afin que les pays en développement récupèrent leurs déchets plastiques et puissent faire ces dalles. » En même temps, ils poursuivent leurs travaux sur leur produit.

[ En images ]

Photos prises par Purple alternative surface

Impliquer les collectivités

Autre bonne nouvelle pour la start-up française : elle a intégré l’accélérateur de start-ups spécialisé dans le bâtiment et les travaux publics, Impulse partner. « Ils mettent en lien avec les grands groupes », apprécie Sébastien Molas. Et c’est loin d’être anodin pour ce futur projet.

Ce projet, qui répond à un besoin de limiter l’artificialisation des sols, peut aussi permettre d’impliquer les citoyens et les collectivités. On peut imaginer que si une collectivité commande une place ou un parking conçus avec les dalles de Purple alternative surface, on leur dise de fournir les déchets plastiques ; un point sur lequel les collectivités pourraient communiquer et sensibiliser la population. Mais ça, c’est une prochaine escale de ce projet. Aujourd’hui, Purple alternative surface est en train de réaliser des pré-séries, alors qu’ils doivent valider dans les prochains mois deux certifications afin d’obtenir le décaissement des subsides alloués par le fonds Maugis. La demande de brevet est en cours.

Nos derniers articles

Belfort : des étudiants s’opposent fermement au déménagement de leur établissement

Les étudiants du département Carrières sociales de Belfort-Montbéliard vont devoir déménager, début 2025, pour que leur établissement soit rénové. Ils s'y opposent. Mauvaise isolation phonique, couloirs étroits, manque de place dans les salles, les étudiants dénoncent leurs conditions d'accueil dans le nouveau bâtiment.

Un mort dans un accident d’ULM près de Besançon

Un homme de 60 ans est décédé dans l'accident de son ULM mardi après-midi à Thise (Doubs), dans la banlieue de Besançon, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Fimu : 100 500 spectateurs à l’édition 2024

La 37e édition du festival international de musique universitaire (Fimu), organisée du 16 au 19 mai 2024, a réuni 100 500 spectateurs, contre 108 200 pour l'édition 2023.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts