Le Trois –

Nous autrement, la marque de l’agriculture coopérative en Bourgogne-Franche-Comté

Champ de blé.

L’Alliance BFC, qui fédère les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre comtoise, crée la marque Nous Autrement, pour valoriser les producteurs, les filières et les produits de l’agriculture régionale.

L’Alliance BFC, qui fédère les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre comtoise, crée la marque Nous Autrement, pour valoriser les producteurs, les filières et les produits de l’agriculture régionale.

L’Alliance BFC, qui fédère les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre comtoise, regroupe 12 000 agriculteurs et 1 600 collaborateurs à travers la Bourgogne-Franche-Comté. Lundi, elle a lancé la marque Nous Autrement, qui vise à valoriser « les producteurs, filières et produits issus de l’agriculture régionale », insiste le communiqué de presse de l’opération. Cette démarche l’équité et à « rétribuer au juste prix l’acte de production [et à] apporter du revenu aux agriculteurs ».

« Dans un contexte de consommation qui évolue, qui met fortement en avant le local et la qualité, de façon encore plus marquée ces derniers mois, nous souhaitions valoriser le travail de qualité réalisé par nos adhérents agriculteurs », précise Clément Tisserand, agriculteur président de l’Alliance BFC et de la coopérative Terre Comtoise. « Les produits issus de nos coopératives, mais aussi de nos adhérents en circuit local vont pouvoir se rallier sous le pavillon Nous autrement, notre marque peut aussi intéresser les PME régionales de l’alimentaire avec lesquelles nous collaborons », ajoute-t-il. Dans le message, il y a du « Voyez-nous autrement » et du « Nous allons consommer autrement » indique l’Alliance BFC.

L’Alliance BFC, qui fédère les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre comtoise, crée la marque Nous Autrement, pour valoriser les producteurs, les filières et les produits de l’agriculture régionale (©Alliance BFC).

« Nous souhaitons [que Nous Autrement] cohabite pleinement avec les autres marques développées dans le paysage régional. Elle sera complémentaire en étant porteuse des valeurs coopératives qui sont les nôtres », indique Christophe Richardot, directeur général de l’Alliance BFC. La marque doit faire progressivement son apparition début 2022, d’abord dans les 51 magasins Gamm Verts des trois coopératives de l’alliance.

Un comité d’agrément sélectionne depuis quelques semaines les produits qui pourront arborer la marque, selon un cahier des charges. La gamme est large :  productions végétales (céréales, oléoprotéagineux, légumineuses) et animales (viandes, oeufs) ; produits transformés d’alimentation et de terroir (farines, charcuteries, miels, jus…) ; produits destinés au jardin (plants et arbustes, supports de cultures d’origine locale) ou encore l’énergie (pellets bois, biogaz issu de la méthanisation). « Les 12 boulangeries du groupe Dijon Céréales (réseaux « L’Atelier du Boulanger » à Dijon et périphérie et « Fournil de l’Aubes’pain » en nord Côte-d’Or) ainsi que les 23 boulangeries du groupe Maison Roger (agglomération dijonnaise) porteront également NOUS AUTREMENT à travers leurs pains reflétant le savoir-faire des céréaliers, meuniers et boulangers de la région », indique le communiqué de presse.

Nos derniers articles

France 2030 : l’État soutient Neext Engineering à hauteur de 7,3 millions d’euros

La start-up belfortaine Neext Engineering, qui veut repenser la conception et l’usage des centrales thermiques, est lauréate d’un appel à projets de France 2030, « i-Démo 3 ». Son programme de recherche et développement Sparta reçoit un soutien de près de 10 millions d’euros, dont 7,3 millions d’euros sont fléchés vers la start-up.

Voitures neuves: la part des électriques a reculé en Europe au premier semestre

La part des modèles électriques dans les voitures neuves a diminué en Europe au premier semestre 2024, marquant un coup d'arrêt à l'envolée de ces motorisations, selon les chiffres publiés jeudi par les constructeurs.

Chaux : des dizaines d’animaux maltraités et des chatons dans le congélateur d’une maison

Vingt chats morts, dont 14 chatons conservés dans un congélateur, et plus d'une trentaine d'autres animaux de compagnie vivant dans l'obscurité et les excréments ont été découverts dans une maison du Territoire de Belfort, a indiqué jeudi le parquet.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts