Le Trois –

PUB

Bourguignon : des forages pour diversifier les ressources en eau

Pays de Montbéliard Agglomération veut sécuriser ses ressources en eau. Elle mène des recherches, notamment à Bourguignon.

Pays de Montbéliard Agglomération cherche à diversifier sa ressource en eau. Des explorations sont menées à Bourguignon, où des études approfondies sont menées. L’acidification d’un puits est menée, pour « diminuer la résistance du terrain calcaire au pompage », dans l’optique éventuelle d’une exploitation, si la ressource est suffisante.

Pays de Montbéliard Agglomération cherche à diversifier sa ressource en eau. Des explorations sont menées à Bourguignon, où des études approfondies sont menées. L’acidification d’un puits est menée, pour « diminuer la résistance du terrain calcaire au pompage », dans l’optique éventuelle d’une exploitation, si la ressource est suffisante.

Chaque jour, les quelque 140 000 habitants du pays de Montbéliard consomment 22 000 m3 d’eau. La ressource principale est le point de captage en eau superficielle de Mathay, en provenance du Doubs. L’usine, construite en 1955, « est en capacité de prélever et de potabiliser près de 75 000 m3 d’eau du Doubs par jour. 9 millions de m3 d’eau potable y sont produits par an », détaillait Pays de Montbéliard Agglomération (PMA), en mai 2019 lors d’animations autour du cycle de l’eau (notre article).

Ce point de captage alimente également une partie de l’agglomération belfortaine, qui achète de l’eau à Pays de Montbéliard Agglomération pour compléter ses besoins. En 2018, le Grand Belfort achetait 36 % de ses besoins en eau, dont 80 % à PMA (notre article). « En période sèche, lorsque les captages locaux viennent à se tarir, Mathay est en effet la seule ressource en eau disponible pour les usagers du Pays de Montbéliard comme pour le Grand Belfort ainsi que la Communauté de communes du pays d’Héricourt », interpelle PMA. En 2018, des pompes avaient par exemple été installées dans la gravière de Mathay, en cas de régime sec dans le lit du Doubs. Mais la solution ne pouvait être que temporaire. Plusieurs communes ont également été ravitaillée en eau potable par camion-citerne ces dernières années, lors d’épisodes de sécheresse.

« Si ce captage [de Mathay] répond aujourd’hui parfaitement à la demande, il est cependant difficile de se projeter avec certitude dans l’avenir alors que la planète se réchauffe et que les impacts du dérèglement climatique sont de plus en plus manifestes », constate PMA. « Une réduction voire une interruption de la production et de la distribution d’eau potable sont des scénarios qui deviennent malheureusement envisageables, dans le futur, à l’échelle du nord Franche-Comté », alerte même la collectivité. Diversifier la ressource, la préserver aussi, est une nécessité. « Sans compter qu’un risque élevé de surexploitation des ressources restant disponibles conduirait à une dégradation des milieux aquatiques associés », insiste le communiqué.

Des résultats prometteurs

Des études et des forages sont menées pour diversifier et sécuriser ces ressources en eau, à Mathay et Bourguignon. « La première étude a consisté en la recherche d’une réserve d’eau qui serait utilisée pour produire, en quantité et en qualité, de l’eau potable en cas de pollution ponctuelle du Doubs », insiste PMA. La gravière de Mathay a de nouveau été identifiée. On a recherché, via des forages, l’origine de ses eaux, « alimentées par le Doubs et la nappe alluviale, en modélisant son fonctionnement hydrologique ».

Les forages étaient « profonds de 300 mètres sur Mathay et 200 mètres sur Bourguignon ». « L’examen de l’aquifère de Bourguignon, jugé encourageant avec un débit de pompage de 20 m³/heure, nécessite actuellement une nouvelle prospection », indique le communiqué.

Aujourd’hui, s’il y a de l’eau dans ce secteur, il faut déterminer la quantité. « Le profil du terrain, calcaire avec de multiples fissures, oppose une résistance qui freine actuellement le pompage », détaille PMA. L’acidification du puits, opéré en ce mois de novembre, doit dissoudre le calcaire. « Propulsée sous haute pression, l’acide va en effet agrandir les fractures et ainsi diminuer la résistance du terrain au pompage », explique PMA. « À la suite de cette acidification, si le débit de pompage s’approche des 50 m³/heure (soit 1 200 m³/jour), PMA poursuivra sa campagne d’exploration afin d’éventuellement exploiter cette source d’approvisionnement en eau », conclut la collectivité.

200 000 euros ont été engagés pour ces forages, en 2021. 9,4 millions d’euros ont aussi été investis par PMA et la société des eaux du pays de Montbéliard (Véolia) pour des travaux sur le réseau d’eaux (3,3 millions d’euros) et d’assainissement (6,1 millions d’euros), afin notamment de limiter les fuites sur le premier réseau nommé.

Nos derniers articles

Retrouvez les lieux de baignade dans le nord Franche-Comté

Alors que la saison estivale vient d’ouvrir, Le Trois vous propose une carte interactive pour repérer tous les lieux de baignade dans le nord Franche-Comté (piscines, sites naturels et surveillés de baignade).

Stellantis : l’équipe informatique de Bessoncourt inquiète de son transfert vers Sochaux

Les employés de l'équipe informatique du site Stellantis de Bessoncourt se sont rassemblés ce jeudi 20 juin. Au 1er janvier 2025, ils devront déménager à Sochaux. Un transfert qui inquiète les employés, quant à l’avenir du service informatique, au cœur d’une importante restructuration.

Aéroparc : Primafrio implante son premier centre logistique de 10 000 m² en France

L’aéroparc de Fontaine dans le Territoire de Belfort accueille un nouveau centre logistique. L’entreprise espagnole Primafrio, spécialisée dans le transport frigorifique, pose ses bagages dans le Nord Franche Comté. L’emplacement a été minutieusement choisi en raison de la proximité de l'autoroute et des pays frontaliers.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts