PMA éligible aux contrats de transition écologique         



Pays de Montbéliard Agglomération (PMA) fait partie des 61 territoires lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt sur les contrats de transition écologique. Un dispositif du ministère de la Transition écologique et solidaire, qui a annoncé les résultats ce mardi 9 juillet. Au départ, il y avait 130 candidats. « Les contrats de transition écologique (CTE) sont une démarche innovante pour accompagner et soutenir la transformation écologique des territoires », annonce PMA dans un communiqué. Ces contrats visent à : démontrer par l’action que l’écologie est un moteur de l’économie, et développer l’emploi local par la transition écologique (structuration de filière, création de formations) ; agir avec tous les acteurs du territoire, publics comme privés, pour traduire concrètement la transition écologique ; accompagner de manière opérationnelle les situations de reconversion industrielle d’un territoire (formation professionnelle, reconversion de sites).
« Les territoires engagés dans les CET sont des territoires volontaires qui parient sur l’écologie comme moteur de l’économie, et qui ont choisi de s’engager dans un changement de modèle à travers la transition écologique, insiste PMA, avant de préciser : Signés après environ 6 mois de travail, les CET fixent un programme d’actions opérationnelles sur 3 ou 4 ans avec des engagements précis et des objectifs de résultats. » Les axes du CTE de PMA consistent en : la requalification de friches industrielles à travers le projet Territoire d’innovation ; le développement de l’agriculture durable à travers le Projet Alimentaire Territorial (PAT) de PMA ; le développement de l’économie sociale et solidaire (projet de recyclerie territoriale) ; le développement des énergies renouvelables (énergie photovoltaïque notamment) ; et des travaux de construction et de réhabilitation énergétique. « Les projets portés par les EPCI sont accompagnés aux niveaux technique, financier et administratif par les services de l’État, les établissements publics et les collectivités locales (départements, régions). L’État, quant à lui, se place dans une posture de facilitation et mobilise de façon coordonnée ses services et les établissements publics », détaille le communiqué.

Ceci vous intéressera aussi
L’histoire entremêlée du Jura suisse et de l’Aire urbaine Belfort-Montbéliard

Depuis le Moyen Age, l'Aire Urbaine et son voisin suisse possèdent une histoire commune. Cette proximité s'est renforcée depuis la Lire l'article

Nord Franche-Comté : les eaux de baignade sont de bonne qualité

L’Agence Régionale de Santé (ARS) déploie chaque année une surveillance sanitaire de la qualité de l’eau des zones de baignade. Lire l'article

CRRI 2000 renouvelle son comité directeur

Le fédérateur d'entreprises locales Crri 2000 a un nouveau comité directeur. | ©DR Bruno Selli a été élu président du Lire l'article

Déchets : les élus de Pays de Montbéliard Agglomération gardent leur usine d’incinération et rejettent le Sertrid

Les élus du conseil communautaire du Pays de Montbéliard Agglomération (PMA) ont décidé de rénover leur usine d’incinération pour traiter Lire l'article

Défilement vers le haut