L’été, une période difficile pour le don de sang

Avec les congés des entreprises. Avec la fermeture des universités. Avec la fermeture des écoles. L’été, la collecte de sang est toujours difficile. Il faut donc une mobilisation continue pour maintenir les réserves. En juin, la journée mondiale des donneurs de sang a connu un vif succès en Bourgogne-Franche-Comté, « et a permis de rétablir le niveau des réserves qui avait chuté après les points de mai », constate l’établissement français du sang (EFS) dans son communiqué.  On a enregistré 20 % de dons en plus par rapport à 2018. 2 443 donneurs se sont présentés cette semaine-là. 687 citoyens de Bourgogne-Franche-Comté ont donné pour la première fois, soit 28 % des donneurs de cette opération. « Un résultat remarquable et à saluer quand on sait que la région BFC envoie 20 % de ses dons en contribution nationale aux régions qui ont plus de difficulté à collecter », remarque l’EFS. « [Mais] il est essentiel que la mobilisation se poursuive tout au long des prochaines semaines pour contrebalancer l’effet canicule que l’EFS a subi dernièrement et le nombre de collectes qui ne peuvent être organisées en raison des vacances scolaires », insiste l’établissement public. Il faut « compenser cette perte de dons par une fréquentation supplémentaire en collectes mobiles de communes et en maisons du don, ouvertes quasi quotidiennement dans les principales villes de la région », poursuit-il. Plus de 140 collectes sont organisées entre le 15 juillet et 15 août dans la région. Dans le nord Franche-Comté, il est possible de donner quotidiennement à la maison du don, à Belfort.

  • Maison du don de l’EFS : 90, rue René-Cassin, ZAC de la Justice, Belfort – 03 84 58 49 90 – Bus n°2, arrêt CFA. Ouverte le mardi de 8 h 30 à 18 h, le mercredi, jeudi et vendredi de 8 h 30 à 16 h 30 et le samedi de 8 h à 12 h – https://dondesang.efs.sante.fr/trouver-une-collecte

Ceci vous intéressera aussi
Le Territoire de Belfort perd désormais des habitants
L'Insee vient de publier les chiffres de son dernier recensement. Image par Keith Johnston de Pixabay

La Bourgogne-Franche-Comté ne gagne plus d'habitants et sa population reste stable. Le Territoire de Belfort quant à lui connaît une Lire l'article

Covid-19 : les 20 premiers établissements où vont commencer les vaccinations dans la région
Le vaccinations vont commencer dans les quinze premiers jours de janvier dans une vingtaine d'établissements.

La vaccination contre le covid va démarrer dans les quinze premiers jours de janvier dans une vingtaine d'établissements de Bourgogne-Franche-Comté. Lire l'article

L’inquiétude de l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté à la veille du Nouvel An

Alors que la situation est « très défavorable », l'agence régionale se montre inquiète lors de son bilan mensuel et appelle à Lire l'article

Le docteur Mohamed Si Abdallah nommé directeur adjoint de l’ARS
Le docteur Mohamed Si Abdallah, nommé directeur général adjoint de l'agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté.

Le docteur Mohamed Si Abdallah, directeur général adjoint de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté. | ©ARS BFC Le docteur Mohamed Si Abdallah a Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut