Les restrictions d’eaux sont levées dans le Territoire de Belfort

Depuis deux ans, les rivières du territoire de Belfort souffrent. Ici, la Savoureuse à Belfort en octobre 2018. ©Le Trois – P.-Y.R.

Ce jeudi 10 octobre, Sophie Elizéon, préfète du Territoire de Belfort, vient de lever toutes les mesures de restriction des usages de l’eau applicables dans le Territoire de Belfort. Elles avaient été mises en place le 11 juillet.

Les précipitations survenues ces dernières semaines et les températures relativement basses ont permis une lente amélioration du débit des cours d’eau, qui devrait se maintenir à l’approche de l’hiver, période où la sollicitation de la ressource est toujours moindre, souligne la préfecture. Pour autant, la prudence demeure. « dans l’attente de la recharge des nappes phréatiques, amorcée à ce jour, au risque d’être confronté en 2020 à un déficit hydrique plus marqué et plus précoce qu’en 2018 et 2019. »

La préfecture invite donc « chacune et chacun d’entre nous [à] conserver des comportements économes en eau en tout temps. Au-delà des gains financiers que cela peut représenter, il en va de la préservation des ressources en eau superficielle et en eau souterraine, essentielles pour notre alimentation en eau potable tout comme pour la préservation de l’eau et de la vie en milieu naturel. » La préfecture rappelle ainsi les gestes simples qui évitent le gaspillage :

ne pas laisser couler un robinet inutilement ;

préférer une douche à un bain

réutiliser l’eau de lavage des légumes pour arroser les plantes

faire tourner le lave-linge et le lave-vaisselle à pleine charge

relever le compteur d’eau régulièrement pour repérer les fuites

stopper les usages non prioritaires (lavage de la voiture ; nettoyage des terrasses ; arrosage des pelouses)

Défilement vers le haut