Les premières rencontres de la Maison de Jeanne le 26 février

L’association La Maison de Jeanne envisage d’ouvrir, dans quelques mois, une structure innovante pour les jeunes femmes en situation de monoparentalité. Aujourd’hui, l’implantation de cette structure n’est pas encore validée. À l’automne, lors d’un vote au conseil municipal de Belfort, le site de l’ancienne école d’infirmière avait été évoqué. Dans le cadre de la construction de son projet, l’association organise deux permanences le mercredi 26 février. La première au centre culturel et social Résidence-Bellevue et la seconde à la maison de quartier Jean-Jaurès. Avec le dispositif local d’accompagnement (DLA), porté par la mission locale, l’association veut établir « un diagnostic sur les besoins du terrain », écrit Céline Souakria, la présidente de l’association. L’étude est réalisée par le cabinet de consultants Enjeux et Possibles. Cette étude de terrain est demandée par les partenaires publics, notamment le conseil départemental, afin de valider les besoins et de poursuivre le projet. L’association aimerait toucher une quinzaine de personnes à l’occasion de ces rencontres.

  • Mercredi 26 février, de 10 h à 12 h, au CCSRB, puis de 14 h à 16 h, à la maison de quartier Jean-Jaurès, à Belfort.

Ceci vous intéressera aussi
General Electric : « Nationaliser pour mettre fin au carnage », affirme Belfort en Grand
Les élus d'opposition au conseil municipal de Belfort, de Belfort en Grand.

Samia Jaber, Jacqueline Guiot et Bastien Faudot, de Belfort en Grand. | ©Le Trois x 3 Samia Jaber, Jacqueline Guiot et Lire l'article

General Electric : « Bruno Le Maire joue les pompiers pyromanes », dénonce la CGT
Manifestation GE Belfort octobre 2019 diaporama (3)

La CGT réagit au nouveau plan social de General Electric chez Steam Power | ©Le Trois – archives « Après Gaz et Hydro, Lire l'article

General Electric : En commun pour Belfort demande aux collectivités de porter plainte
Un accord a été signé pour éviter la délocalisation d'heure de travail à General Electric à Belfort.

En commun pour Belfort demande aux collectivités d'attaquer en justice. | ©Le Trois – archives « Tout le monde politique local, départemental et Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut