Les Eurocks poursuivent leur partenariat avec l’école de la 2e chance

Depuis 2014, les Eurockéennes de Belfort collaborent avec l’école de la deuxième chance Nord-Franche-Comté, dans le cadre de la démarche Eurocks Solidaires. « C’est un centre de formation qui permet de définir un projet professionnel et trouver un emploi pour des jeunes adultes, âgés de 17 à 30 ans », détaille le festival. En 2019, 13 personnes vont prendre part à l’aventure. Ils travailleront « aux côtés des régisseurs nettoyage sur les sites du festival et du camping », informe le festival. Cette démarche s’inscrit dans un projet pédagogique plus global autour de la biodiversité. Après leur participation au festival, ces jeunes adultes poursuivront leurs travaux autour de ces questions et visiteront notamment des déchetteries en Alsace rappelle le festival. « Quatre jours de travail n’est pas une fin en soi mais le démarrage d’un acte responsable et d’un geste citoyen ! » se réjouissent les Eurockéennes au sujet de ce partenariat et de cet engagement. « Eurock Solidaires permet à ces jeunes adultes d’accéder à la culture en les intégrant dans leur projet », constate de son côté l’école de la deuxième chance de Belfort, installée aux Résidence à Belfort. L’établissement a mis en avant ce partenariat sur son site Web. Il a même publié les témoignages des élèves participants. « Évidemment, au début, ce n’est pas forcément simple, confie Dorialina, qui a participé au dispositif en 2018. On se dit qu’on va trier des déchets pendant que les autres s’amusent. Et en plus, c’est vrai que c’est fatiguant ! Mais quel plaisir de travailler dans cette ambiance de folie ! J’ai découvert un festival, de la musique, des personnes et un job qui me parle ! Il y a une vraie utilité et on se dit qu’on travaille pour la bonne cause et pour le bien-être de tous ! Du coup, j’ai travaillé avec plaisir ! » Aujourd’hui, le tri est devenu systématique pour cette jeune femme.

Défilement vers le haut