La Poudrière explore l’art oral japonais du Rakugo

Cette année, La Poudrière et Le Rockhatry explorent la parole et « met à l’honneur la transmission orale à travers le chant, l‘écriture, le conte et le slam ». Dans le cadre de ce module intitulé L’Esprit de la Parole, ils accueillent un projet d’action culturelle original, explorant l’art oratoire japonais, Le Rakugo. Ils le font en compagnie du conteur Cyril Coppini. « Art populaire japonais du conte humoristique datant du XVIe siècle, le Rakugo, « parole qui a une chute », est suivi au Japon par des millions de personnes, dans les théâtres et chaque dimanche à la télévision, explique La Poudrière dans un communiqué, avant de détailler : Le conteur, assis, ne peut mouvoir que le haut de son corps. Cette contrainte formelle l’oblige à développer toutes ses possibilités vocales, rythmiques, à ménager ses effets pour mieux annoncer cette chute attendue. » Le conteur ne dispose que de deux accessoirs : l’éventail (Sensu) et la serviette de tissu (Tenugui), « qui permettent à l’artiste de mimer à la fois la gestuelle du quotidien japonais et les situations les plus loufoques », poursuit la salle de musiques actuelles. Le Niçois Cyril Coppini vit depuis 20 ans au Japon. Conteur de Rakugo depuis 2010, il est le seul français au monde à interpréter cet art en japonais remarque La Poudrière. Il le fait aussi en français et en anglais. Il diffuse dans le monde cet art. Et depuis mars 2016, « il se produit régulièrement sur la scène du Toyokan, illustre cabaret où Takeshi Kitano a fait ses débuts, dans le quartier d’Asakusa (Tokyo) », indique le communiqué de presse. Cyril Coppini va présenter le Rakugo auprès du grand public lors d’une représentation à La Poudrière le 2 juin. Il fera également des représentations réservées à des scolaires, tant à La Poudrière que dans des établissements scolaires belfortains.

  • Dimanche 2 juin, de 18 h à 19 h 30. Spectacle ouvert au grand public, conseillé à partir de 6 ans, assis (placement libre). Tarif : 5 € – https://poudriere.com/

Ceci vous intéressera aussi
General Electric : 300 suppressions de postes chez Steam Power en France, dont 240 à Belfort
GE - 300 suppressions de poste dans la branche steam/charbon

General Electric prévoit la suppression de 300 postes en France dans son entité steam/charbon, apprend-t-on de sources concordantes. Belfort serait Lire l'article

General Electric : « Je suis sidéré », déclare Damien Meslot

Damien Meslot, maire de Belfort. | ©Le Trois – archives La France va être encore sérieusement touchée par un plan de Lire l'article

General Electric : « Cette mascarade a assez duré », déclare Cédric Perrin
Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, a déposé une proposition de loi, approuvée au Sénat, pour avoir deux procurations au second tour des élections législatives de 2020, le 28 juin.

Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort. | ©Le Trois – archives General Electric prévoit un nouveau plan social d’envergure en France, Lire l'article

General Electric : « Nationaliser pour mettre fin au carnage », affirme Belfort en Grand
Les élus d'opposition au conseil municipal de Belfort, de Belfort en Grand.

Samia Jaber, Jacqueline Guiot et Bastien Faudot, de Belfort en Grand. | ©Le Trois x 3 Samia Jaber, Jacqueline Guiot et Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut