Frédéric Vadot (Essert) : « Je savoure mes premiers jours de liberté retrouvée »

Nouvel ancien maire d’Essert, Frédéric Vadot a tenu à adresser quelques mots au sujet de son absence lors de l’installation du nouveau conseil (notre article). « La nouvelle équipe m’a rappelé qu’il ne revient pas au maire sortant mais bien au doyen d’ouvrir la séance et d’accompagner l’assemblée jusqu’à élection du nouveau maire. Ma présence devenant optionnelle, j’ai choisi de ne pas être présent ce jour, à l’image de la majorité des Essertois », écrit l’ancien maire dans un communiqué qui rappelle que « les Essertois ont choisi majoritairement de ne pas s’exprimer.» Seulement 47% des électeurs se sont déplacés aux urnes les 5 et 12 septembre, un chiffre sensiblement moins élevé qu’il y a an. Au printemps 2020, 48,2 % des Essertois s’étaient déplacés.Néanmoins, il félicite un « passage de relais constructif » avec le nouveau maire lors d’une réunion à la veille de l’installation : « J’ai pu rencontrer le nouveau maire et lui ai remis 3 pages faisant référence aux dossiers les plus sensibles de la commune. » « Je souhaite que l’apaisement revienne dans notre commune, j’espère que l’équipe qui est sortie des urnes saura le faire pour le bien de tous », conclut Frédéric Vadot qui savoure « [s]es premiers jours de liberté retrouvée après une période difficile », selon ses mots.

Ceci vous intéressera aussi
FCSM : Charles Demouge dénonce des comportements de « voyous »

Il n’était pas à l’ordre du jour, mais le sujet du transfert du centre de formation et d’entraînement du FCSM Lire l’article

Alstom : la tension monte à Belfort à la suite des négociations salariales

Les propositions de la direction nationale d’Alstom dans le cadre des négociations salariales passent mal auprès des salariés du constructeur Lire l’article

FCSM : la gauche belfortaine choquée par la méthode de Damien Meslot

Les élus belfortains de gauche au conseil communautaire du Grand Belfort ont réagi avec véhémences contre la méthode utilisée par Lire l’article

Réforme des retraites : quelle est la position des députés du nord Franche-Comté ? 

Quatre des cinq députés du nord Franche-Comté sont formellement opposés à la réforme des retraites, qui souhaite reculer l’âge légal Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal