Deux initiatives « vertes » pour mieux vivre le confinement dans le nord Franche-Comté

La Maison départementale de l'environnement du Territoire de Belfort propose de prendre l'air depuis chez soi.

La Maison de l’environnement, au Malsaucy, propose chaque mercredi à 15h des animations intitulées « Un peu d’air, depuis chez vous ». Sur son site ou sur les réseaux sociaux, un intervenant de la Maison de l’environnement du Territoire de Belfort vous invite chez lui, dans son atelier, dans son univers et présente une idée d’activité simple à faire chez-soi.
La Maison départementale de l’environnement du Territoire de Belfort s’est fixé pour objectif de « Semer les graines d’un monde souhaitable pour demain : sobre, bienveillant et inclusif vis-à-vis de la nature. »
« Pour la Maison départementale de l’environnement, ces activités ne sont pas seulement récréatives » mais ont aussi pour but de garder la dimension environnementale au premier plan et ce, notamment lorsque viendra le temps de recommencer la vie après le confinement.

Recenser la petite nymphe à corps de feu

Si pour vous confinement rime avec ennui, le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et l’Office Pour les Insectes et leur Environnement (OPIE) Franche-Comté a une solution. Se rendre utile au profit de l’environnement. La mission pour les volontaires ? Prendre en photo la petite nymphe à corps de feu. Elle se fait de plus en plus rare dans la région. On ne la trouve que dans « un tiers des communes franc-comtoises » alors qu’elle est « considérée comme très courante en Franche-Comté », explique un communiqué de l’OPIE. « Pour améliorer la connaissance de sa répartition, nous invitons donc tous ceux qui le souhaitent à participer à cette nouvelle enquête. » Seules les personnes qui « ont des milieux aquatiques (mare, étang, fossé ou ruisseaux) dans un rayon maximal d’1 km autour de leur domicile » peuvent participer, car tout doit bien sûr se faire « dans le respect des consignes liées au confinement », comme le précise le conservatoire et l’OPIE de concert.
Autre option pour ceux qui souhaiteraient participer, mais qui n’ont pas dans un rayon d’un kilomètre, une mare, un étang, un fossé ou un ruisseau : « Explorer vos photographies en stock et rechercher les clichés de petite nymphe à corps de feu ! »

Ceci vous intéressera aussi
Jean-Marie Girier : « L’État sera présent financièrement dans tous les projets hydrogène »

Pendant une heure, Jean-Marie-Girier, préfet du Territoire de Belfort, a accordé une interview exceptionnelle au Trois sur les enjeux du Lire l'article

[Zéro déchet] J’ai testé le shampoing solide
Du Shampoing solide, confectionné par Fleur, pour le blog l'An vert.

Éco-gestes, zéro déchets, consommation responsable, autant de concepts effrayants qui lutteront contre un ennemi commun : nos habitudes. Il y Lire l'article

Covid-19 : « Nous ne sommes pas déconfinés », met en garde l’hôpital

Si la situation sanitaire s’améliore, la pression reste importante sur l’hôpital Nord-Franche-Comté. L’assouplissement du confinement inquiète les soignants. Une balade Lire l'article

Confinement: les nouvelles règles à partir de ce samedi 28 novembre
La jauge de 8 m² dans les commerces devrait signer le retour des files d'attente, comme lors du premier confinement.

Le message des préfets du Doubs, du Territoire de Belfort et de Haute-Saône est le même à l'occasion de conférences Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut