Damien Meslot dénonce la décision de la SNCF

La SNCF a annoncé avoir choisi le constructeur espagnol CAF pour produire les 28 nouveaux trains Intercités pour 700 millions d’euros. « La décision de la SNCF, qui a reçu l’aval du gouvernement, est incompréhensible et me met en colère, réagit Damien Meslot, maire de Belfort. Je suis très mécontent que cette commande soit passée à une entreprise espagnole. Force est de constater que ce gouvernement adepte de la mondialisation à outrance privilégie des entreprises étrangères au détriment d’Alstom. Cette commande aurait pu avoir un impact positif sur les sites Alstom de Belfort, Ornans et Reichshoffen. » Le maire déclare se mobiliser pour obtenir des compensations en faveur d’Alstom. L’entreprise espagnol dispose d’une usine en France, dans les Hautes-Pyrénées. La création de 250 emplois est annoncée à Bagnères-de-Bigorre.

Ceci vous intéressera aussi
General Electric : « Je suis sidéré », déclare Damien Meslot

Damien Meslot, maire de Belfort. | ©Le Trois – archives La France va être encore sérieusement touchée par un plan de Lire l'article

General Electric : « Cette mascarade a assez duré », déclare Cédric Perrin
Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, a déposé une proposition de loi, approuvée au Sénat, pour avoir deux procurations au second tour des élections législatives de 2020, le 28 juin.

Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort. | ©Le Trois – archives General Electric prévoit un nouveau plan social d’envergure en France, Lire l'article

General Electric : « Nationaliser pour mettre fin au carnage », affirme Belfort en Grand
Les élus d'opposition au conseil municipal de Belfort, de Belfort en Grand.

Samia Jaber, Jacqueline Guiot et Bastien Faudot, de Belfort en Grand. | ©Le Trois x 3 Samia Jaber, Jacqueline Guiot et Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut