Damien Meslot dénonce la décision de la SNCF

La SNCF a annoncé avoir choisi le constructeur espagnol CAF pour produire les 28 nouveaux trains Intercités pour 700 millions d’euros. « La décision de la SNCF, qui a reçu l’aval du gouvernement, est incompréhensible et me met en colère, réagit Damien Meslot, maire de Belfort. Je suis très mécontent que cette commande soit passée à une entreprise espagnole. Force est de constater que ce gouvernement adepte de la mondialisation à outrance privilégie des entreprises étrangères au détriment d’Alstom. Cette commande aurait pu avoir un impact positif sur les sites Alstom de Belfort, Ornans et Reichshoffen. » Le maire déclare se mobiliser pour obtenir des compensations en faveur d’Alstom. L’entreprise espagnol dispose d’une usine en France, dans les Hautes-Pyrénées. La création de 250 emplois est annoncée à Bagnères-de-Bigorre.

Ceci vous intéressera aussi
Belfort : les 5 projets lauréats du budget participatif 2022

Les projets lauréats du budget participatif 2022 de la Ville de Belfort viennent d’être désignés par les habitants. À vélo, Lire l’article

Belfort : la prime de la discorde au comité inter-entreprises des Trois-Chênes

Un mouvement de grève a été engagé au CIE des Trois-Chênes, qui gère les œuvres sociales des salariés de General Lire l’article

Le Belfortain Olivier Nasti élu chef de l’année de Gault et Millau

Olivier Nasti, chef du Chambard, en Alsace, a été élu cuisinier de l'année du guide gastronomique Gault et Millau, tandis Lire l’article

Stellantis : à Sochaux, les ruptures d’approvisionnement se superposent aux soucis de stockage

Stellantis doit ralentir la cadence et supprime les trois tournées de la ligne de production de ce vendredi, en raison Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal