Christophe Grudler veut modifier la législation européenne sur l’industrie ferroviaire

La SNCF a annoncé ce mercredi l’achat de 28 rames automotrices. Elles doivent remplacer les trains Corail. L’entreprise publique les a achetés à l’Espagnol CAF, au détriment d’Alstom. Les trains sont destinés aux lignes Paris – Clermont-Ferrand et Paris – Limoge – Toulouse. « Ces nouvelles rames seront mises en circulation à partir de 2023. Elles remplaceront progressivement les trains Corail et leurs locomotives qui pour certains ont plus de 40 ans », relève la SNCF dans son communiqué. « C’est à l’arrivée un énorme budget de plus de 600 millions d’euros pour 100 trains, ce qui va garantir des années de travail à l’entreprise CAF… » remarque le député européenne Christophe Grudler (MoDem). Il se dit choqué par ce choix pour des « raisons avant tout morales », dénonce-t-il dans un communiqué de presse, sans remettre en question les règles de la concurrence. « La SNCF a choisi d’acheter des trains à un industriel qui ne fabrique pas ses propres moteurs : les motrices et rames de CAF sont uniquement équipées de moteurs japonais Hitachi, qui ne sont pas fabriqués en Europe, regrette le député, avant de remarquer : En clair, avec ce dossier, la SNCF a ouvert l’accès au marché européen à un fabricant japonais, alors que nos fabricants ferroviaires européens (dont Alstom) sont interdits d’accès au marché ferroviaire japonais. » Il saisit les instances européennes pour mettre en place ce principe de réciprocité d’accès au marché public dans le domaine ferroviaire. La SNCF précise de son côté que cette commande devrait permettre la création de 250 emplois à Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées), l’un des deux sites de production du constructeur espagnol.

Ceci vous intéressera aussi
Belfort : les 5 projets lauréats du budget participatif 2022

Les projets lauréats du budget participatif 2022 de la Ville de Belfort viennent d’être désignés par les habitants. À vélo, Lire l’article

Belfort : la prime de la discorde au comité inter-entreprises des Trois-Chênes

Un mouvement de grève a été engagé au CIE des Trois-Chênes, qui gère les œuvres sociales des salariés de General Lire l’article

Le Belfortain Olivier Nasti élu chef de l’année de Gault et Millau

Olivier Nasti, chef du Chambard, en Alsace, a été élu cuisinier de l'année du guide gastronomique Gault et Millau, tandis Lire l’article

Stellantis : à Sochaux, les ruptures d’approvisionnement se superposent aux soucis de stockage

Stellantis doit ralentir la cadence et supprime les trois tournées de la ligne de production de ce vendredi, en raison Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal