Besançon: un automobiliste condamné pour avoir délibérément percuté la terrasse d’un bar

Justice

Un automobiliste de 46 ans qui avait percuté la terrasse d’un bar en septembre à Besançon, sans faire de blessé, a été condamné mercredi à dix mois de prison.

(AFP)

Un automobiliste de 46 ans qui avait percuté la terrasse d’un bar en septembre à Besançon, sans faire de blessé, a été condamné mercredi à dix mois de prison, dont huit avec sursis, a-t-on appris ce jeudi 5 novembre de source judiciaire. Le tribunal correctionnel de Besançon a assorti sa condamnation, conforme aux réquisitions du ministère public, à une obligation de soins.
Avec sa voiture, l’homme avait remonté une rue piétonne du centre-ville de Besançon à contre-sens à une allure modérée, avant de venir percuter les chaises et les tables d’un bar situé à côté d’une église. Il avait ainsi effrayé des consommateurs qui avaient néanmoins eu le temps de se lever et de s’écarter pour éviter d’être blessés.
Fervent chrétien évangéliste de nationalité centrafricaine, le prévenu avait expliqué en garde à vue « qu’on devait craindre Dieu et qu’il n’était pas normal qu’on puisse boire devant les marches de cette église ». Il avait affirmé « qu’une voix lui parlait et lui demandait de faire partir ces gens ».
Mais selon le procureur de la République de Besançon, Etienne Manteaux, « il y a une problématique pathologique et non pas religieuse ». L’automobiliste, qui souffre de schizophrénie, avait arrêté de prendre son traitement.
« Il a de fortes convictions religieuses, mais qui ne l’auraient pas amené à cette action sans pathologie », a précisé le magistrat, soulignant que le discernement de l’automobiliste était « fortement altéré » au moment des faits.
Par le passé, cet agent d’entretien a été visé par deux procédures judiciaires: l’une pour le viol de son épouse – il avait été déclaré pénalement irresponsable – et l’autre pour des violences qui avaient conduit à son hospitalisation en établissement psychiatrique.

Ceci vous intéressera aussi
Affaire Péchier : l’anesthésiste de Besançon soupçonné de huit nouveaux cas d’empoisonnement
Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros

Le tribunal judiciaire de Besançon. | ©Le Trois – illustration (AFP)La liste n'en finit pas de s'allonger pour l'anesthésiste Frédéric Péchier, déjà Lire l’article

Le boulanger de Besançon, l’ovni politique qui bouscule les codes

"Ces chaussures pleines de farine, je les emmènerai à l'Assemblée nationale" : arrivé en tête du premier tour des législatives Lire l’article

« Guerre de territoire » entre trafiquants à Besançon : jusqu’à 10 ans de prison
Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros

Les membres d'un clan ayant participé à des affrontements armés pour le contrôle du trafic de drogue, entre novembre 2019 Lire l’article

Un adolescent de 15 ans blessé par balle lundi à Besançon est décédé

Un adolescent de 15 ans est décédé dimanche après avoir été gravement blessé par balles lundi dans le quartier Planoise Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal