Le Trois –

Voitures électriques : Stellantis va tester l’échange de batteries

Le constructeur automobile Stellantis va tester l'échange de batteries sur une flotte de petites Fiat 500 électriques avec la startup californienne Ample. | ©Stellantis
En bref
Le constructeur automobile Stellantis va tester l'échange de batteries sur une flotte de petites Fiat 500 électriques avec la startup californienne Ample, ont annoncé les deux partenaires jeudi lors d'une conférence de presse. Le constructeur automobile a passé un accord avec cette startup qui développe des batteries et des stations d'échange.

(AFP)

Elle les a notamment déployées en partenariat avec les VTC d’Uber autour de San Francisco. Alternative à la recharge sur une borne, l’échange de batterie permet au conducteur d’une voiture électrique de s’arrêter à une station pour changer sa batterie à plat en moins de cinq minutes, comme s’il faisait un plein d’essence. En l’occurrence, une fois le véhicule garé dans une petite station d’échange, un bras robotisé lui passe dans les entrailles pour y installer une nouvelle batterie.

Cette technologie sera testée sur une flotte de Fiat 500 proposées en libre-service à Madrid, en Espagne, patrie d’un des actionnaires d’Ample, le géant pétrolier Repsol. Quatre stations sont déjà opérationnelles et neuf supplémentaires sont en projet. Ample n’a pas communiqué sur le coût de la recharge, mais l’idée est que parcourir des kilomètres avec ces électriques coûte “25% moins cher” qu’avec un modèle à essence, selon Khaled Hassounah, le PDG d’Ample. “C’est une solution économique, flexible et déployable rapidement”, s’est félicité Ricardo Stamatti, vice-président de Stellantis pour la division Recharge et énergie.

Ample et Stellantis vont travailler à l’intégration de ces batteries échangeables dans les véhicules des marques du groupe (qui rassemble Peugeot, Fiat, Maserati, Dodge ou encore Chrysler), dans d’autres pays, alors que Stellantis vise 100% de ventes électriques en Europe en 2030 sur ses véhicules particuliers. La Fiat 500 de série pourrait être la première à proposer des batteries échangeables en option. Les détails financiers du partenariat n’ont pas été indiqués.

L’échange de batteries était donné pour mort avec la faillite en 2013 d’une autre startup californienne, Better Place. Celle-ci avait commencé à lancer en Israël des stations d’échange pour des véhicules du groupe Renault-Nissan, quand Tesla a lancé ses chargeurs rapides pour voitures électriques, ouvrant une autre voie plus prometteuse. Depuis, le constructeur chinois Nio est un des seuls avec Ample à miser sur l’échange de batteries. Nio a déjà ouvert plusieurs centaines de stations d’échange en Chine, et une trentaine en Europe (Allemagne, Norvège et Suède).

Le constructeur chinois Geely, maison-mère de Volvo et Lotus, a rejoint le système fin novembre. L’échange de batteries s’est aussi développé dans le monde du deux-roues dans le cadre d’un consortium emmené par les géants Honda, Yamaha, KTM et Piaggio.

Nos derniers articles

Un tremblement de terre de magnitude 3,5 ressenti à la frontière suisse

Le Bureau central et sismologique français - Réseau national de surveillance sismique a enregistré un séisme de magnitude 3,5 sur l'échelle de Richter, dans la nuit de lundi à mardi, à proximité de la frontière franco-suisse.

Belfort : l’appel de la CGT pour finaliser l’achat des turbines Arabelle par EDF

La CGT a organisé à Belfort un rassemblement ce mardi devant General Electric pour appeler à la finalisation du rachat de la partie nucléaire de General Electric par EDF. Et elle attend des réponses du gouvernement sur les modalités.

Montbéliard : l’école de la Combe-aux-Biches s’agrandit pour accueillir les élèves du Parc

Il n’était plus question de rénover l’école maternelle des Batteries du Parc. Elle sera démolie et les élèves seront accueillis à l’école maternelle de la Combe-aux-Biches, dès 2025, après des travaux d’agrandissement et de rénovation.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal