Le Trois –

Stellantis : trois syndicats sur cinq signent pour augmenter de 5,3% la masse salariale

Centre de contrôle de l'atelier d'emboutissage, à l'usine Stellantis de Sochaux. | ©Le Trois – Thibault Quartier​
Les syndicats FO, CFTC et CFE-CGC de Stellantis ont signé un accord avec la direction validant une augmentation de 5,3% de la masse salariale pour 2023, ont indiqué lundi les parties prenantes.

(AFP)

Les syndicats signataires représentent 62,4% des salariés français, selon le constructeur. Après de nombreux débrayages à l’automne sur les sites français, pour demander des mesures d’aide au pouvoir d’achat, la direction de Stellantis avait mis cette proposition sur la table lors des négociations annuelles obligatoires (NAO) qui se sont terminées tard dans la nuit de jeudi à vendredi. “Pour un salarié payé 2000 euros bruts, la hausse de la rémunération sera d’un peu plus de 100 euros par mois dès le 1er janvier”, a signalé Olivier Lefebvre, délégué syndical central FO chez Stellantis. “Être signataire de l’accord ne signifie pas qu’il est parfait. C’est s’assurer de sa mise en oeuvre pour augmenter concrètement notre pouvoir d’achat.”

La CFE-CGC a indiqué dans un communiqué que “l’accord permettra aussi des mesures qui amélioreront les règles de distribution des augmentations individuelles tant en termes de population couverte que de calendrier de distribution en 2023″. L’accord prévoit par exemple une revalorisation des primes de 5 à 10 %, avec une augmentation de la prime télétravail à 15 euros et la création d’une prime “Team leader” de 50 euros. Une “clause de revoyure” devra cependant permettre aux signataires de l’accord salarial de “se retrouver en juin 2023 afin d’examiner la situation et proposer de possibles mesures de rattrapage”, a précisé la CFE-CGC.

Débrayage à Sochaux ?

Pour le DRH de Stellantis France, Bruno Bertin, “cette signature majoritaire démontre la maturité du dialogue social au sein de Stellantis et la volonté d’arriver à un équilibre entre la valorisation de l’engagement des salariés et la préservation de la performance de l’entreprise”.

La CFDT et la CGT ont indiqué avoir refusé de signer l’accord, qui n’exige pas d’être validé par la majorité. Le budget d’augmentation global à 5,3 % “laissera encore bon nombre de salariés de Stellantis perdre du pouvoir d’achat en 2023. On est loin de compenser l’inflation à 6,3 %”, a indiqué la CFDT dans un communiqué. “Comment signer un accord salarial qui accordera une augmentation générale inférieure à 4,5% quand son PDG augmente son salaire de 17 % ? (…) Comment signer un accord salarial n’accordant aucune augmentation générale pour les cadres alors que le groupe a dégagé un bénéfice net de 8 milliards d’euros au premier semestre 2022 ?” lance le syndicat.

La CFDT de l’usine de Sochaux prévoit des débrayages durant les heures supplémentaires entre mardi et jeudi, tandis qu’au niveau national le syndicat envisage “des actions communes sur tous les sites dès la reprise de janvier”.

Nos derniers articles

Un gros coup de frein pour Stellantis au premier semestre

Le constructeur automobile Stellantis a publié jeudi des résultats en forte chute au premier semestre, freiné par une baisse des ventes en Europe comme en Amérique du Nord.

Les sorties immanquables de l’autrice du Cartoville du pays de Montbéliard

Depuis le mois de mai, le pays de Montbéliard peut s'enorgueillir d’avoir un guide touristique prestigieux qui présente ses richesses : la célèbre collection Cartoville. Une collection de guides, qui présentent ses bons plans sous formes de cartes. Pauline Moiret, l’autrice du Cartoville du pays de Montbéliard, originaire du nord Franche-Comté, glisse ses incontournables pour réussir son mois d’août et (re)découvrir le pays de Montbéliard. Ses trois bons plans.

Automobile : premier semestre difficile pour l’équipementier Forvia

L'équipementier automobile Forvia a souffert au premier semestre du ralentissement du marché automobile et de taux d'intérêt élevés, avec un chiffre d'affaires en légère baisse et un bénéfice net en fort repli. Sur les six premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires atteint 13,5 milliards d'euros (-0,6% sur un an), freiné notamment par les taux de change.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts