Le Trois –

Stellantis : les syndicats demandent une expertise de la direction informatique

Les syndicats de Stellantis demandent une expertise de la direction informatique. | ©Stellantis – Julien Cresp
Le projet d’externalisation des opérations de datacenters et de réseaux de Stellantis a créé des remous fin 2023. Les syndicats craignent une vague d’externalisations de la direction informatique. Et demandent une expertise sur le sujet.

Stellantis a annoncé, le 24 novembre, l’externalisation des opérations de datacenters et de réseaux en France et en Europe. 170 postes sont concernées dans le monde. Dans le nord Franche-Comté, 15 postes sont touchés à Bessoncourt et 8 à Sochaux (lire notre article). En France, 33 postes sont concernés confirme la direction. Ce mardi, les élus du comité social et économique (CSE) de Stellantis ont été consultés, à l’échelle du groupe. « Ce changement permettra aux fonctions ICT internes de Stellantis de se concentrer davantage sur le numérique, la cybersécurité, les nouveaux modèles commerciaux et les solutions centrées sur le client, qui sont le moteur de notre transformation en une Tech company de mobilité durable », justifiait, à l’époque, la direction. L’ensemble des organisations syndicales a émis un avis négatif, ce mardi, sur ce projet. « Les 33 salariés concernés verront leur contrat de travail transféré chez Kyndryl et leurs conditions salariales maintenues, sans que leur emploi ne soit délocalisé », rassure la direction, sollicitée par Le Trois.

Avec ce nouveau projet, la CFE-CGC redoute que la direction informatique, « à des fins purement financières », engage des procédures d’externalisation des applications, des données et de l’ensemble des salariés de ces services. C’est face à cette crainte que la CGT, la CFE-CGC et la CFDT ont demandé une expertise de ce service ICT (technologies de l’information et de la communication), auprès d’un cabinet habilité. Il pourra « éclairer sur la pertinence d’une telle stratégie, mais aussi sur l’impact social et les risques industriels encourus ». La CFDT estime que la direction doit plus s’appuyer sur l’observatoire des métiers pour « anticiper » les évolutions et mutations du groupe. « Chaque année, une expertise est réalisée au niveau de Stellantis, replace la direction nationale de Stellantis, sollicitée par Le Trois sur ce sujet d’expertise. Pour 2024, les organisations syndicales ont demandé un focus sur la politique IT, sujet plus large que le sujet Kyndryl. »

Si Kyndril reprend bien les salariés, au nom de l’article L1224-1 du code de travail, les salariés ne peuvent « y déroger », reprécise la CFDT. Dans sa communication sur le sujet, la CFE-CGC n’hésite pas à comparer l’externalisation à « un 49.3 dans le dialogue social ». « L’article 1224-1 est une procédure brutale pour les salariés et dégrade le climat social en entamant la confiance des salariés », se plaint également la CFDT.

La démarche va à l’encontre « des accords d’entreprise », critique ensuite la CFDT, « qui exclut les mobilités et les départs forcés afin de privilégier le volontariat, dans une période où le groupe annonce des bénéfices records », détaille la CFE-CGC. Le syndicat redoute que cette démarche génère des « dysfonctionnement[s] industriels ». À la suite de l’annonce, « des départs de compétences clés ont eu lieu », déplore la CFE-CGC dans son communiqué de presse.

Nos derniers articles

Forvia : un silence assourdissant après l’annonce de 10 000 suppressions de postes

La colère couve chez les organisations syndicales du nord Franche-Comté. Aucune information n’est donnée depuis l’annonce des possibles 10 000 suppressions de postes chez Forvia. Dans l’attente, les syndicats s’annoncent défaitistes sur la suite.

Grandvillars : enquête préliminaire pour des soupçons de prise illégale d’intérêt

Une enquête préliminaire est ouverte à l’encontre de Christian Rayot, maire de Grandvillars, à la suite d’un signalement formulé par Anticor, pour prise illégale d’intérêt. L’association anti-corruption reproche au maire d’avoir pris part à des votes attribuant des subventions au club de football de la commune, présidé par son fils Sébastien.

Haute-Saône : action “coup de poing” d’agriculteurs contre Lactalis

Une trentaine d'agriculteurs ont mené mardi soir près de Vesoul une "action coup de poing" pour dénoncer le "faible prix d'achat" du lait par Lactalis, a appris l'AFP auprès de plusieurs producteurs laitiers.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal