Le Trois –

Stellantis électrifie ses usines françaises

Un Peugeot 3008 hybride rechargeable (PHEV). | ©Stellantis

Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel |

Avec l’AFP

Sochaux pour les châssis, Metz pour les moteurs électriques, Sept-Fons pour les freins: Stellantis a précisé mardi ses plans pour adapter ses usines françaises au virage électrique.

 Stellantis “anticipe les effets de la transition énergétique en affectant de nouvelles activités aux sites qui étaient jusqu’à présent les plus dépendants du moteur thermique”, a précisé le groupe qui rassemble les marques Peugeot, Citroën, DS, Fiat ou encore Chrysler. Le groupe a annoncé au début de l’été investir 30 milliards d’euros dans l’électrification des véhicules, d’ici 2025. L’objectif est d’atteindre 70 % de voitures basse émissions vendues en 2030 (électriques et hybrides), en Europe, avec une volonté d’accroitre particulièrement l’autonomie des véhicules.

 Le pôle de Trémery-Metz (Moselle) “sera demain un leader en France des groupes motopropulseurs électrifiés”, a souligné Stellantis dans un communiqué.  Le constructeur prévoit d’y disposer dès 2024 d’une capacité annuelle de 1,1 million de moteurs électriques et de 600.000 boîtes de vitesses électrifiées produites via deux co-entreprises. Le site de Charleville (Ardennes) réalisera les carters protégeant les moteurs de Metz.  La fonderie de Sept-Fons (Allier), qui fabriquait notamment des carters, ambitionne de se spécialiser dans la fabrication d’éléments de freinage.  Hordain (Nord) assemblera des véhicules utilitaires Fiat, à côté des Peugeot, Citroën, Opel et Toyota qu’il produit déjà. Rennes (Ille-et-Villaine), qui assemble aujourd’hui la version hybride du SUV Citroën C5 Aircross, se verra confier son remplaçant en version électrique.

Sochaux s’engage dans la fabrication de châssis

  Stellantis lancera la fabrication de sa plateforme (châssis) “Medium” à Sochaux (Doubs) dans un nouvel atelier de montage, pour équiper le remplaçant d’un des best-sellers de Peugeot, le SUV 3008 (voir notre article).  “Ces transformations sont portées par une co-construction avec les organisations syndicales du groupe, et feront l’objet de plans de formation ambitieux”, précise Stellantis. Un projet de 200 millions d’euros qui s’inscrit dans la dynamique “Sochaux 2022”. 

Les sites concernés bénéficient également de l’aide des collectivités locales.  “L’entreprise veut renvoyer une image comme quoi elle assure totalement la transition énergétique, c’est normal”, a réagi auprès de l’AFP le délégué CFTC Franck Don.  “Par contre, il va falloir quand même regarder, d’un point de vue micro, l’impact que tout ça aura sur l’emploi et les compétences”, a-t-il ajouté, déplorant l’absence de prévision sur les effectifs. Le besoin d’effectif dans les co-entreprises “n’est absolument pas le même” que dans les usines actuelles, a prévenu M. Don.  “La direction de Stellantis s’apprête à habiller les suppressions d’emplois et les réductions de salaires avec la transition énergétique”, a abondé le délégué CGT Jean-Pierre Mercier.

Nos derniers articles

Les défis de la psychiatrie dans le nord Franche-Comté

Prise en charge, manque de personnels, défi démographique… Lors d’une conférence de presse, l’association hospitalière de Bourgogne-Franche-Comté (AHBFC), structure privée à but non lucratif, a brossé le portrait des défis de la psychiatrie des 5 prochaines années.

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Le marché automobile européen se contracte en mars, la part des électriques aussi

Les immatriculations européennes de voitures neuves ont connu leur premier repli de l'année en mars, tandis que la part de marché des automobiles électriques est restée inférieure à celle de toute l'année 2023, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts