Le Trois –

PUB

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Peugeot Motocycles a annoncé un partenariat industriel avec Dab Motors, pour la fabrication d’un 2-roues électrique, qui sera assemblé à Mandeure. |©Peugeot Motocycles / Dab motors).
Entretien
Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Dans un précédent article, la CGT s’inquiétait d’apprendre le chômage technique à Peugeot Motocycles durant plus de deux mois, se « demandant s’il restait un pilote dans l’avion ». Cette mesure a en effet été prise afin d’écouler les stocks de scooters neufs non estampillés Euro 5+. La raison ? Le durcissement, au 1er janvier 2025, des normes antipollution, qui empêcheront la vente neuve de ces scooters. 

Stéphane Mas, président de Peugeot Motocycles, situé à Mandeure relève que « la mesure a été plus ou moins bien comprise. » Il dit comprendre l’inquiétude créée par cet arrêt de la production. Mais il souhaite l’expliquer : « En regardant dans le rétroviseur, on ne veut pas reproduire les  mêmes erreurs que lorsqu’il y a eu le changement entre la norme Euro 4 et la norme Euro 5 », en 2020. À cette période, les normes anti-pollution ont changé drastiquement, ce qui a empêché la vente de scooters encore neufs, qui ont dû être détruits ou encore revendus sur le marché de l’occasion. La perte a été très importante, en comprenant toutes les pièces en stock qui n’ont plus pu être utilisées : 4 à 5 millions d’euros.  

À nouveau, avec le passage à la norme Euro 5+, les normes vont se durcir d’ici au 1er janvier 2025. Et les dérogations pour continuer à vendre ne sont pas monnaie courante. Cela crée notamment des questions avec la sortie du XP 400, qui n’a eu « qu’une demi année de vie en 2023 », explique Stéphane Mas. « On ne veut pas créer un appel d’air sur le marché de l’occasion. Alors cela demande un pilotage assez fin entre nos stocks et les stocks des concessions. » Il y aura effectivement plusieurs mois d’arrêt : deux mois annoncés en septembre et en octobre. « Ces deux mois permettront de piloter le plus finement possible l’atterrissage. » Mais aussi une fermeture au mois d’août, habituelle période des congés d’étés et le mois de décembre, où les fermetures sont devenues monnaie courante depuis plus de cinq ans, avec la hausse du coût des énergies. « C’est aussi la période plus calme où on peut se le permettre. » L’objectif, jusqu’au mois de novembre est de « faire passer le stock avant tout ». 

Enjeu d'électrification en 2025

Début novembre, l’activité reprendra, avec le scooter Metropolis, le Pulsion et le XP400. Et le plus gros enjeu interviendra en 2025. « L’activité sera soutenue avec le passage à l’électrique pour deux véhicules sur la seconde partie de l’année 2024. La demande va être soutenue ». Avec une montée en compétences des salariés qui ne sont pas tous formés encore pour l’électrique. Et aussi, notamment parce que la haute saison pour l’achat des scooters commence au mois d’avril. « Il y aura un enjeu à produire de façon assez importante. » Pas d’inquiétude, donc, pour les salariés, veut-il rassurer. 

Concernant cette nouvelle norme en vigueur, la norme Euro 5+, le président de Peugeot Motocycles explique que cela fait plus de deux ans que la société travaille dessus. Cette nouvelle norme demande des adaptations sur les émissions polluantes, depuis le monoxyde de carbone jusqu’au rejet d’hydrocarbures en passant par les oxydes d’azote, mais aussi de particules fines (pour le diesel). « On nous demande notamment des changements sur la durabilité dans le temps de la pollution. Les constructeurs doivent démontrer que le niveau d’émissions ne se dégrade pas. » Pour Peugeot Motocycles, cela demande des adaptations en terme de motorisation, de catalyseurs, de sondes, et de pot d’échappement. 

Nos derniers articles

Vellescot : l’écloserie de Philippe Courtot, un savoir-faire en danger

Philippe Courtot est le seul pisciculteur de Franche-Comté à posséder une écloserie. Il devra bientôt prendre sa retraite. Son savoir-faire est en danger. Pour faire part de ses inquiétudes, il a convié préfecture et élus.

Fesches-le-Châtel : Cristel, la revanche de l’inox face à la menace PFAS

Numéro un des fabricants d’articles culinaires en inox, l’entreprise Cristel, localisée à Fesches-le-Châtel dans le Doubs, ne cesse de grandir depuis 2020. Rencontre.

Peugeot passe au volant rectangulaire à partir de 2026

Peugeot va équiper un premier modèle de voiture d'un volant rectangulaire en 2026 avant de l'étendre à toute la gamme, a indiqué vendredi le chef de produit du constructeur, Jérôme Micheron.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts