Le Trois –

PUB

Mulhouse : Stellantis arrête l’équipe de nuit, 600 emplois d’intérim supprimés

Site Stellantis de Mulhouse. | ©Stellantis – Julien Cresp
L'usine automobile Stellantis de Mulhouse (Haut-Rhin) arrêtera son travail de nuit début mars prochain, une décision liée à la baisse du marché européen qui entraînera la suppression de 600 emplois d'intérim sur l'ensemble du site, a-t-on appris mercredi de source syndicale.

(AFP)

“La direction de Stellantis Mulhouse a informé les représentants du personnel, lors du CSE (Comité social et économique) du 24 janvier 2024, de l’arrêt de la demi-équipe de nuit à partir du 4 mars”, a annoncé la section CFE-CGC dans un communiqué, précisant que “près de 600 postes seront supprimés”.

Ces suppressions concernent des emplois d’intérimaires, au sein de la demi-équipe de nuit ainsi que dans les équipes de journée pour y laisser la place aux salariés permanents de nuit à reclasser, a précisé Ronald Laventin, délégué CFDT, qui les a chiffrées à “630”. Elles interviendront au fur et à mesure de l’arrivée à échéance des contrats d’intérim, ont précisé la CFE-CGC et la CFDT.

Contactée par l’AFP, la direction du site a confirmé la décision d’arrêt de la demi-équipe et sa date d’effet, sans pouvoir annoncer un nombre des suppressions, “qui est en train de se chiffrer”, a dit son porte-parole. La mesure constitue “une adaptation de l’organisation de la production à l’évolution à la baisse des marchés”, a souligné le porte-parole. Elle ramènera la cadence quotidienne du site de 1 030 à 830 véhicules, Peugeot 308 berline et break en motorisation thermique, hybride rechargeable et électrique, Peugeot 408 et 508 et DS7 thermiques et hybrides.

Selon les syndicats, elle résulte de l’accumulation de plusieurs facteurs. Au recul tendanciel du marché européen, s’ajoutent “la situation géopolitique et les prochaines élections, la baisse ou l’arrêt des aides financières en Europe pour les véhicules électriques et hybrides notamment en Allemagne, ainsi qu’une concurrence tarifaire agressive”, a énuméré la CFE-CGC. “La direction a voulu prendre ses précautions” face à ce contexte, a observé Laurent Gautherat, délégué CFE-CGC du site.

La demi-équipe mulhousienne avait été installée fin août 2022. Son arrêt “ne remet pas en cause les embauches en CDI, au nombre de 112, qui sont programmées sur le site cette année”, a souligné le porte-parole de Stellantis Mulhouse. Le site ramènera son nombre d’intérimaires “à un millier”, pour un effectif de 4 300 salariés permanents, a relevé M. Laventin.

Nos derniers articles

Belfort : l’ultimatum de Damien Meslot envers l’Education nationale

Damien Meslot annonce quitter un dispositif commun avec l’Éducation nationale et l’État qui permet de mettre des moyens supplémentaires dans les quartiers prioritaires. La raison : la fermeture de 9 classes à Belfort. Une annonce qui agace profondément certains élus.

Des élus RN brandissent des affiches anti-immigrés en plein conseil régional

La présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

FCSM : « Le bouclage financier de la saison 24/25 ne posera aucun problème »

Pierre Wantiez, président délégué du FCSM était invité au conseil communautaire de Pays de Montbéliard Agglomération mercredi 10 avril. Les élus ont acté un soutien d’un million d’euros afin d’entrer dans la société coopérative d'intérêt collectif, en faveur du centre de formation et de la section féminine. L’occasion de refaire un point sur la santé du club.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts