Le Trois –

PUB

Marché automobile français : Stellantis décroche

La nouvelle e-3008 arrive en concessions et devrait redynamiser les ventes de Peugeot, qui décroche. | ©Peugeot
Analyse
Le groupe automobile international détenteur de Peugeot, après plusieurs mois de fort rebond, a chuté de 8,78 % en mars. Peugeot décroche de 12,93 %.

(AFP)

Le marché automobile français a connu un mois de mars en légère baisse (-1,47%) par rapport à l’an dernier, avec deux jours ouvrés en moins et l’attente de nouveaux modèles susceptibles de redynamiser le marché, notamment chez Stellantis, selon des statistiques publiées ce lundi 1er avril. Au total, 180 024 voitures particulières neuves ont été immatriculées en mars, a précisé dans un communiqué la Plateforme automobile (PFA) qui regroupe constructeurs et équipementiers français. Compte tenu de ces deux jours en moins, “on est à peu près au même niveau que l’année dernière”, a commenté François Roudier de la PFA. Cette baisse, la première sur un mois d’une année sur l’autre depuis 2021 selon M. Roudier, est notamment le fait du géant Stellantis (-8,78%), dont les deux marques phare, Peugeot (-12,93%) et Citroën (-17,73%) ont décroché, après avoir connu un fort rebond ces derniers mois, tout comme l’ensemble du groupe.

La nouvelle 3008 arrive en concessions

Le groupe franco-italo-américain a capté 29 % du marché, une baisse de plus de deux points par rapport au même mois de 2023. Pour “les deux grosses marques du groupe”, il y a “une attente de nouveaux véhicules”, a souligné M. Roudier, évoquant “le best-seller 3008, chez Peugeot”, dont la nouvelle formule vient tout juste d’arriver dans les concessions, et pour Citroën, la nouvelle e-C3, une électrique susceptible de dynamiser le marché des citadines.
Le groupe Renault connaît pour sa part une légère progression (+ 2,78 %) et a représenté 24,21 % du marché (+0,97 point). Il profite d’une bonne tenue de sa marque éponyme (+ 8,92 %), tandis que sa marque à prix modérés, Dacia, a fortement reculé (- 9,16 %). Sur les trois premiers mois de l’année en cours, la dynamique demeure positive, le marché ayant crû de 5,71% par rapport à la même période de 2023. Le marché reste néanmoins 20 % en-dessous des chiffres d’avant-covid. La pandémie, la désorganisation des chaînes logistiques et la pénurie de semi-conducteurs, ainsi que l’inflation, ont porté un coup sévère aux ventes de voitures neuves en France depuis quatre ans.

Concernant les voitures électriques, depuis le début de 2024 et la mise en place par le gouvernement d’un leasing social qui a rencontré un grand succès au point de devoir être suspendu, 18 % des immatriculations ont concerné ce type de véhicules (+ 2,6 points sur un an). De leur côté, les hybrides ont capté 36,8 % du marché (+ 5,9 points). La part des motorisations classiques a logiquement reculé, les motorisations essence tombant à 33,4% (-5,1 points) et les diesel à 7,5 % (-3,7 points).
Parmi les autres constructeurs, le premier importateur, le groupe Volkswagen, a été relativement stable (-0,88 %), alors que Daimler a connu un rebond spectaculaire (+58,81 %). Le groupe Toyota affiche un rebond tout aussi spectaculaire (+ 46,32 %), sur des volumes sensiblement plus importants.
Globalement, “on fait plutôt un bon premier trimestre”, a commenté M. Roudier, qui pense que le deuxième trimestre devrait lui aussi “être plutôt bon”, mais décrit “une grosse inconnue sur le second semestre”, compte tenu de la crise de l’immobilier et du BTP, et d’indices du moral des ménages qui “se contredisent un petit peu”.

Nos derniers articles

FCSM : Jean-Claude Plessis va quitter la présidence d’ici l’automne

Le président du football-club Sochaux-Montbéliard, Jean-Claude Plessis, figure du sauvetage l’été dernier, a annoncé qu’il quitterait son poste avant l’automne. L’annonce a été faite lors du conseil d’administration de Sociochaux.

La maire de Besançon harcelée en ligne après sa plainte contre les pancartes anti-migrants

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé vendredi porter plainte après avoir été la cible d'un cyber-harcèlement "d'une extrême violence" faisant suite à une première plainte de l'élue contre des pancartes anti-migrants brandies dimanche lors du carnaval de sa ville.

Pays de Montbéliard : une opération « place nette », 11 gardes à vue et 26 000 euros d’avoirs criminels

Pour endiguer le trafic de drogue, le gouvernement a lancé une vaste opération nommée « place nette XXL ». L’une de ses opérations s’est déroulée dans le pays de Montbéliard du 8 au 10 avril.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts