Le Trois –

PUB

Les ventes européennes de voitures en chute de 14% au premier semestre

Dacia Duster (©Dacia).

Les ventes d’automobiles ont chuté de 14% dans l’Union européenne au premier semestre 2022 comparé à la même période de 2021, a indiqué vendredi l’Association des constructeurs européens (ACEA).

(AFP)

Les ventes d’automobiles ont chuté de 14% dans l’Union européenne au premier semestre 2022 comparé à la même période de 2021, a indiqué vendredi l’Association des constructeurs européens (ACEA).

Sur fond de pénurie persistante de puces électroniques, quelque 4,6 millions de véhicules neufs ont été vendus dans l’UE où les principaux marchés affichent tous des chutes à deux chiffres. L’Italie s’effondre ainsi de 22,7%, la France de 16,3%, l’Allemagne de 11% ou l’Espagne de 10,7%. Près de l’UE, le marché britannique a reculé de 11,9% sur la même période.

Le mois de juin est le 11e mois de baisse d’affilée, avec un recul de 15,4% sur un an des ventes dans l’UE. Depuis le printemps 2021, le marché automobile est freiné en Europe et en Amérique par une série de problèmes logistiques, dont une pénurie de semi-conducteurs. Ces puces électroniques, principalement produites en Asie, sont indispensables à la fabrication des téléphones et ordinateurs portables, mais aussi des voitures qui embarquent toujours plus d’électronique.

Avec une stabilisation de l’approvisionnement en puces, l’ACEA prévoyait un rebond des ventes d’automobiles au deuxième semestre 2022, mais la guerre en Ukraine est venue doucher cet optimisme. Malgré cette baisse des ventes, les constructeurs ont engrangé des bénéfices au premier trimestre grâce à une hausse des prix.

Baisse de 22,3% des ventes pour Stellantis

Le leader européen Volkswagen a reculé de 18,5% au premier semestre 2022 (-22,3% sur un an), avec un fort repli de sa marque principale, de Skoda et d’Audi. Son dauphin Stellantis a perdu 22,5% au premier semestre, et 17,9% en juin sur un an, avec d’importants reculs pour Peugeot, Fiat ou Citroën, notamment. Seul le groupe coréen Hyundai-Kia continue sa progression sur le marché européen avec +9,9% au premier semestre, mais -4,8% en juin sur un an. Il repasse ainsi derrière le groupe Renault en part de marché (8,2% contre 11,8 sur le premier semestre).

“S’étendre sur un marché déjà mûr est toujours difficile. Maintenant notre challenge va être de continuer sur notre lancée”, a déclaré Michael Cole, PDG de Hyundai pour l’Europe, auprès de l’AFP. “Il y a quelques années, nous nous sommes positionnés sur un bon rapport qualité-prix. Maintenant on offre de la technologie de pointe tout en restant compétitifs, et on s’est bien positionnés dans la course aux SUV et à l’électrification”, a-t-il souligné.

Renault voit ses ventes chuter de 8,1% sur le premier semestre, la marque principale perdant 20,8% mais Dacia progressant de 16%. Sur le premier semestre, les ventes de Toyota chutent de 1,6%, BMW-Mini de 13,7%, Mercedes-Benz de 8,1. Ford perd 14%, tandis que Volvo s’effondre de 27,4% et Land Rover-Jaguar de 30,1%. Nissan perd 14,3%, Mazda 19,3%, Mitsubishi 6,2%, alors que tout en bas du tableau Honda affiche une progression de 18,2% (mais -8,9% sur un an) avec une part de marché de 0,4%.

Nos derniers articles

Héricourt : mais que se passe-t-il chez Gaussin ?

Procédures judiciaires en cascade. Blocage de matériel. Déclarations dans la presse. Manœuvres de déstabilisation. Depuis janvier, le groupe Gaussin et sa filiale Metalliance sont au cœur d’un imbroglio économico-financier. L’entreprise, experte en annonces grandiloquentes ces dernières années, est en péril. Retour, sur les grandes dates des cinq derniers mois, pour cerner les enjeux.

Pays de Montbéliard : la bourse aux matériaux, le bon plan pour particuliers et artisans

13 entreprises répondent présentes à la première édition de la bourse aux matériaux dans le pays de Montbéliard. L'occasion pour les artisans de vendre leur stock de chutes et pour les bricoleurs de s’approvisionner à petits prix.

Belfort : des étudiants s’opposent fermement au déménagement de leur établissement

Les étudiants du département Carrières sociales de Belfort-Montbéliard vont devoir déménager, début 2025, pour que leur établissement soit rénové. Ils s'y opposent. Mauvaise isolation phonique, couloirs étroits, manque de place dans les salles, les étudiants dénoncent leurs conditions d'accueil dans le nouveau bâtiment.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts