Le Trois –

Le marché automobile français encore convalescent au premier semestre

Le Peugeot 5008, nouvelle formule sortie en septembre 2020.

Verre à moitié plein ou à moitié vide? Le marché automobile français a repris des couleurs au premier semestre par rapport à la même période de 2020 marquée par le Covid-19, mais est resté en retrait vis-à-vis des niveaux de 2019. 

(AFP)

Verre à moitié plein ou à moitié vide? Le marché automobile français a repris des couleurs au premier semestre par rapport à la même période de 2020 marquée par le Covid-19, mais est resté en retrait vis-à-vis des niveaux de 2019. 

Sur les six premiers mois de l’année, il s’est immatriculé 28,9% de voitures particulières neuves de plus que lors du premier semestre 2020, a précisé jeudi le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA).  Mais ces quelque 922.600 automobiles ont représenté un volume encore de 20,89% inférieur à celui des six premiers mois de 2019, dernière période correspondante avant la pandémie. 

Et signe que le secteur n’est pas encore remis de ce séisme, juin 2021 a été notablement moins bon que les mois correspondants de 2020 (-14,7%) mais aussi 2019 (-13,6%), selon les statistiques communiquées par le CCFA. 

Côté constructeurs, Stellantis, alliance de PSA (Peugeot, Citroën, DS et Opel) et de FCA (Fiat, Jeep, Alfa Romeo…) a régné au premier semestre sur 34,5% du marché des véhicules particuliers, périmètre excluant les utilitaires, avec des immatriculations en hausse de 26,3% sur un an, légèrement sous la moyenne. 

Son rival le groupe Renault, en pleine transition vers une stratégie davantage basée sur les marges unitaires que les volumes, n’a vu ceux-ci croître que de 15,4%, et sa part du marché français atteindre 23,4%. Les immatriculations de la marque “low cost” Dacia ont bondi de 54,7% tandis que celles de Renault restaient quasi stables (+4,3%). 

La déconfiture du diesel se poursuit

Forme olympique en revanche pour le premier groupe étranger, Volkswagen, dont les immatriculations se sont envolées de 40,4% au premier semestre sur un an, tirées par la marque éponyme (+54,8%). La part de marché du géant allemand a atteint 14%. 

Les autres importateurs sont restés à plusieurs longueurs, Toyota s’arrogeant 6,1% des immatriculations du semestre, devant le sud-coréen Hyundai (4,9%) et les allemands BMW (4,2%) et Daimler (2,9%). 

Côté carburants, la déconfiture du diesel s’est confirmée au premier semestre, avec une part réduite à 23%, trois fois moins qu’au plus fort historique de cette motorisation désormais supplantée par les hybrides (24,3%). Les voitures essence ont séduit 42,3% des acheteurs, les électriques pures près de 8%. 

Enfin, sur le podium des voitures les plus populaires du semestre, Peugeot a placé ses 208 et 2008 aux premières et troisièmes places, encerclant la Clio de Renault. La Dacia Sandero et la Citroën C3 complétaient le “Top 5”.

Nos derniers articles

L’heure du grand ménage

Le retour de la belle saison est pour beaucoup l'occasion de nettoyer son foyer de fond en comble. En effet, après les mois d'hiver, pendant lesquels les logements ont tendance à être fermés et moins aérés, le printemps est le moment idéal pour ouvrir grand les fenêtres, aérer les pièces et procéder à un nettoyage en profondeur pour éliminer la poussière accumulée, les toiles d'araignées et autres résidus.

Les défis de la psychiatrie dans le nord Franche-Comté

Prise en charge, manque de personnels, défi démographique… Lors d’une conférence de presse, l’association hospitalière de Bourgogne-Franche-Comté (AHBFC), structure privée à but non lucratif, a brossé le portrait des défis de la psychiatrie des 5 prochaines années.

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts