Le Trois –

L’activité reprend à GE, les syndicats votent un délit d’entrave

Un accord évitant les délocalisations est envisagée avec signature vendredi.
Sur la ligne de fabrication de General Electric à Belfort, une turbine à gaz 9HA 2

Une centaine d’ouvriers a repris le chemin des ateliers, ce lundi matin, malgré le dépôt d’une nouvelle procédure de danger grave et imminent (DGI), vendredi, par l’intersyndicale Sud, CGT et CFE-CGC. Cet après-midi, les membres du comité social et économique (CSE) ont donc adopté un délit d’entrave.

Une centaine d’ouvriers a repris le chemin des ateliers, ce lundi matin, malgré le dépôt d’une nouvelle procédure de danger grave et imminent (DGI), vendredi, par l’intersyndicale Sud, CGT et CFE-CGC. Cet après-midi, les membres du comité social et économique (CSE) ont donc adopté un délit d’entrave. Qui ouvre la porte à une procédure judiciaire.

L’intersyndicale CFE-CGC, CGT et Sud Industrie a lancé, vendredi, une procédure de danger grave et imminent (DGI), sur les conditions de reprise d’activité dans l’entité turbines à gaz de General Electric, à Belfort. Ce lundi matin, l’activité a tout de même été relancée. Partiellement. L’activité avait été suspendue mardi à la suite d’un droit de retrait exercé par 250 salariés inquiets pour leur santé.

Ce lundi matin, près d’une centaine d’ouvriers étaient présents à Bourogne et Belfort, notamment au magasin, dans l’atelier turbine sur socle et au rotor relève Cyril Caritey, de la CGT. « La direction a priorisé des affaires, complète Philippe Petitcolin, secrétaire du comité social et économique (CSE) et membre de la CFE-CGC. Tous les secteurs travaillent, mais en effectif réduit. Ils n’ont pas fermé un secteur. »

Face à cette situation, les membres du CSE ont décidé de soumettre au vote, ce lundi après-midi, un délit d’entrave. Il a été approuvé à l’unanimité des membres. « Nous avons un mandat pour aller en justice », explique Philippe Petitcolin. Vont-ils y aller ? Sous quelles modalités ? Ces questions ne sont pas encore tranchées, sachant que les tribunaux travaillent également à vitesse réduite.

Pas de conditions sanitaires suffisantes

« Nous sommes au cœur de la crise sanitaire et on n’a pas encore atteint le pic, dénonce Philippe Petitcolin, qui poursuit : Et on nous dit que pour sauver des vies, il faut rester à la maison. » Philippe Petitcolin s’étonne surtout que l’on se pose cette question de la poursuite d’activité alors qu’il y a « des cas avérés dans l’entreprise », certifie-t-il. D’autant que pour lui et ses acolytes syndicaux, « le caractère essentiel à la vie de la nation » de l’activité de General Electric reste à prouver. « En tant qu’acteur stratégique dans le domaine de l’énergie, écrivait la semaine dernière la direction, nous devons assurer la continuité de la production et de nos activités de services pour répondre aux besoins vitaux de nos clients en France et dans le monde. »

« Nous ne sommes ni des pompiers, ni des fabricants d’aspirateurs [respiratoires] », répond Philippe Petitcolin, qui relève qu’aucune centrale française n’a besoin de composants fabriqués à Belfort. Pour lui, la direction souhaite surtout enregistrer « un maximum de business » avant le 31 mars, fin du 1er trimestre, où elle publie des résultats. La semaine dernière, sur France Inter, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, avait déclaré qu’il était « essentiel que le pays ne soit pas à l’arrêt». Il avait également précisé, rappelle Le Figaro : « Nous voulons que l’activité économique se poursuive dans des conditions de sécurité sanitaire strictes. » Sur les conditions d’exercice de l’activité, les membres du CSE se sont justement prononcés, à l’unanimité, contre les mesures complémentaires de sécurité sanitaire proposées par la direction à la suite de la procédure du DGI.

Pour répondre à cette reprise d’activité, on évoquait la semaine dernière la piste du volontariat. « C’est du pseudo-volontariat », critique Cyril Caritey, qui glisse que certains ont reçu « des pressions ». Selon le syndicaliste, sur conseil de la CGT, certains ouvriers ne se sont pas rendus au travail ce lundi matin.

Sollicitée, la direction n’a pas répondu.

Nos derniers articles

« Une délinquance contenue » : cinq infos sur la lutte contre l’insécurité dans le Territoire de Belfort

Vols en baisse, hausse des violences physiques, moins d’accidents de la route…. Le point sur les principales données de la délinquance et de l’insécurité routière dans le Territoire de Belfort après un point presse avec la préfecture du Territoire de Belfort vendredi 16 février.

Valdoie : les vacances scolaires n’arrêtent pas la mobilisation contre les fermetures de classe

Valdoie. Mais aussi les deux Auxelles en fin de journée… Mercredi 21 février, deux communes se sont à nouveau mobilisées pour protester contre les fermetures de classes potentielles annoncées par la direction académiques des services de l'Éducation nationale.

Galeries Lafayette: soutien majeur pour la sauvegarde des 26 magasins, décision le 20 mars

C'est une étape majeure pour la sauvegarde des 26 magasins Galeries Lafayette détenus par Michel Ohayon en province: leur principal créancier a validé mercredi le plan de continuation d'activité, en attendant la décision du tribunal de commerce de Bordeaux, mise en délibéré au 20 mars.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal