Le Trois –

GE : une réunion vendredi avec un responsable européen

Nouvelle journée de mobilisation et de blocage dans l’entité turbines à gaz de General Electric. Les ateliers sont toujours bloqués. Une nouvelle réunion est programmée ce vendredi.

Nouvelle journée de mobilisation et de blocage dans l’entité turbines à gaz de General Electric. Les ateliers sont toujours bloqués. Une nouvelle réunion est programmée ce vendredi.

Le mouvement se poursuit dans l’entité turbines à gaz de General Electric. L’accès aux ateliers est toujours bloqué. Une assemblée générale a rassemblé entre 500 et 600 personnes ce jeudi matin, selon les syndicats, dans le bâtiment Te05, le seul qui n’était pas encore bloqué par les salariés. Ce jeudi après-midi, une délégation a rencontré des responsables de services (fabrication, ingénierie, gestion de projet). « Nous avons l’occasion de discuter du fond de notre projet alternatif (au plan social, NDLR) avec les personnes qui sont sur le terrain, les opérationnels », a apprécié Alexis Sesmat, élu de Sud Industrie. À 18 h, la réunion se poursuivait. Sans grandes avancées. « Ça coince, confie Cyril Caritey, de la CGT. C’est très stérile. Ils n’ont aucune capacité de décision. »

Une réunion décisive

Alexis Sesmat est conscient qu’il sera difficile d’inverser la tendance. « Ce qu’on met sur la table, c’est un plan de départs volontaires, un plan seniors à 36 mois qu’on évalue à 200 personnes, plus un certain nombre de volontaires », poursuit-il. Ce nouveau plan alternatif demande encore que Belfort soit le centre de décision des turbines à gaz 50 Hz, conformément à l’accord. Et l’intersyndicale ne veut pas que les effectifs soient en-dessous de 1 500 salariés. La semaine dernière, la direction a accepté de revoir de 150 suppressions de postes son plan, à l’unique condition que l’on signe un plan compétitivité drastique, remettant en cause de nombreux acquis sociaux.

Près de 500 personnes ont participé à l'assemblée générale ce jeudi matin.

Les organisations syndicales vont rencontrer ce vendredi matin Patrick Mafféïs, vice-président des opérations industrielles de GE Power Europe, à l’hôtel Ibis de Danjoutin. « GE souhaite que cette réunion permette le déblocage des sites de Belfort et Bourogne, préjudiciable tant aux salariés qu’à l’entreprise », précise la direction dans un communiqué. « Soit on avance, soit on recule », estime pour sa part Francis Fontana, de Sud Industrie. Vers 14 h, une assemblée générale est programmée au piquet de grève, rue de la Découverte pour rendre compte des discussions et évoquer la suite de la mobilisation.

Nos derniers articles

France 2030 : l’État soutient Neext Engineering à hauteur de 7,3 millions d’euros

La start-up belfortaine Neext Engineering, qui veut repenser la conception et l’usage des centrales thermiques, est lauréate d’un appel à projets de France 2030, « i-Démo 3 ». Son programme de recherche et développement Sparta reçoit un soutien de près de 10 millions d’euros, dont 7,3 millions d’euros sont fléchés vers la start-up.

Voitures neuves: la part des électriques a reculé en Europe au premier semestre

La part des modèles électriques dans les voitures neuves a diminué en Europe au premier semestre 2024, marquant un coup d'arrêt à l'envolée de ces motorisations, selon les chiffres publiés jeudi par les constructeurs.

Chaux : des dizaines d’animaux maltraités et des chatons dans le congélateur d’une maison

Vingt chats morts, dont 14 chatons conservés dans un congélateur, et plus d'une trentaine d'autres animaux de compagnie vivant dans l'obscurité et les excréments ont été découverts dans une maison du Territoire de Belfort, a indiqué jeudi le parquet.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts