Le Trois –

PUB

GE promet des embauches dans l’éolien en mer

Des éoliennes en mer fabriquées par GE.
Des éoliennes en mer fabriquées par GE.

Jérôme Pécresse, président de GE Renewable Energy, annonce des recrutements à Saint-Nazaire, Nantes et Cherbourg. Parallèlement, les syndicats estiment que 753 postent sont menacés à Belfort et Villeurbanne. Des mobilités internes ont été aussi évoquées.

(AFP)

Jérôme Pécresse, président de GE Renewable Energy, annonce des recrutements à Saint-Nazaire, Nantes et Cherbourg. Parallèlement, les syndicats estiment que 753 postent sont menacés à Belfort et Villeurbanne. Des mobilités internes ont été aussi évoquées.

General Electric continuera à embaucher en France sur ses trois sites dédiés à l’éolien en mer, a assuré mardi le président de GE Renewable Energy, Jérôme Pécresse, qui vise un total de 1 400 emplois d’ici à la fin 2021. “La filière éolien en mer pour GE à horizon de la fin 2021, c’est 1 400 emplois sur le territoire français”, a-t-il dit à des journalistes depuis l’usine du groupe à Montoir-de-Bretagne, qui vient de sortir la première turbine destinée au futur parc éolien de Saint-Nazaire, le tout premier parc offshore de France, porté par EDF Renouvelables et Enbridge. Selon lui, cette usine en Loire-Atlantique, qui emploie quelque 350 personnes, va encore en recruter cent. Le bureau d’ingénierie à Nantes réunirait environ 200 personnes, et “l’usine de pales à Cherbourg a vocation à monter à 850”.

Ces déclarations interviennent alors que le géant américain vient d’annoncer la restructuration en Europe de deux autres divisions dédiées aux énergies renouvelables, dans les équipements de barrages et les réseaux électriques. En France, 753 postes seraient supprimés selon des sources syndicales, à Villeurbanne ou encore Belfort.

"La transition énergétique est une réalité qui s'impose à tous"

“La transition énergétique est une réalité qui s’impose à tous”, a justifié le dirigeant mardi. “Je suis convaincu qu’à la sortie de la crise du covid, cette transition énergétique va plutôt s’accélérer. Cela nous conduit à avoir des bonnes nouvelles dans certains secteurs, notamment l’éolien en mer, où nous accompagnons la croissance en recrutant et en investissant. Dans d’autres métiers beaucoup plus difficiles, il est vrai que nous allons devoir adapter notre masse de coûts aux réalités du marché“, a-t-il développé.

Pour lui, “si on est ici aujourd’hui pour célébrer les centaines d’emplois créés sur le territoire français dans l’éolien en mer, c’est grâce à GE”, qui a racheté les activités énergie d’Alstom, dont l’usine de Montoir, car “Alstom n’avait pas les moyens financiers de continuer cette aventure”. Il a indiqué qu’une mobilité interne pourrait être proposée aux salariés concernés par les suppressions de postes. Après avoir fourni les 80 nacelles de 6 MW du parc de Saint-Nazaire, prévu pour entrer en service en 2022, GE se consacrera à la production de son éolienne géante de 12 MW. Celle-ci a déjà été retenue pour des projets de parcs en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Leur enchaînement assure à ce stade du travail à Montoir jusqu’en 2026-2027, a indiqué M. Pécresse.

Nos derniers articles

Peugeot Motocycles : plus de deux mois de chômage pour les salariés

La CGT alerte. Peugeot Motocycles, à Mandeure, annonce plusieurs semaines d’arrêt complet de la production à la fin de l’été pour écouler les stocks de véhicules.

Montbéliard : l’usine d’incinération fait sa mue

L'usine d'incinération du pays de Montbéliard est en travaux pour 18 mois afin d'arrêter un des deux fours existants et de remplacer le deuxième. Avec trois objectifs : répondre aux nouvelles normes écologiques et énergétiques, produire un réseau de chaleur pour une partie de la Petite-Hollande et que l’usine soit autosuffisante en électricité.

Stellantis : le salaire de Carlos Tavares pourrait atteindre 36,5 millions d’euros

Les actionnaires du constructeur automobile Stellantis ont validé mardi à 70,2% des voix la rémunération du directeur général du groupe, Carlos Tavares, qui pourrait atteindre 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 - un vote purement consultatif.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts