Le Trois –

Stellantis : l’équipe informatique de Bessoncourt inquiète de son transfert vers Sochaux

336 salariés de l'équipe informatique de Bessoncourt sont transférés à Sochaux. | ©Le Trois - J. B.
Reportage
Les employés de l'équipe informatique du site Stellantis de Bessoncourt se sont rassemblés ce jeudi 20 juin. Au 1er janvier 2025, ils devront déménager à Sochaux. Un transfert qui inquiète les employés, quant à l’avenir du service informatique, au cœur d’une importante restructuration.

Jade Belleville

« Qu’est-ce qu’il va se passer à Sochaux ? » s’interroge Laurent Oechsel, délégué syndical CFE-CGC central chez Stellantis. Une question qui est dans la tête des 336 salariés du site de Stellantis de Bessoncourt qui doivent déménager à Sochaux. Ce jeudi 20 juin, ils étaient une trentaine devant le site de Bessoncourt pour faire connaître leurs inquiétudes. 

Le 25 avril, les salariés ont été informés du déménagement du service informatique. Ce transfert est prévu le 1er janvier 2025. Tracts à la main, Nicolas Guéritaine, délégué syndical CFE-CGC de Bessoncourt, déclare : « Ça a été une annonce brutale. » Selon le syndicaliste, la direction justifie ce transfert par le besoin de réduire l’emprise foncière « afin de diminuer l’empreinte carbone ». Le projet a été présenté par le comité économique et social.

Un gilet de la CFE-CGC sur le dos, Dominique, un employé, fait part de ses angoisses : « On a une crainte pour notre avenir. » Selon ce salarié, ce transfert peut remettre en cause la pérennité de l’activité. Il redoute son arrêt, à terme. La CFE-CGC, la CFDT et la CGT ont recours au cabinet d’expertise indépendant Secafi, pour les accompagner. Il doit analyser la stratégie informatique de Stellantis. « Le constat est sans appel. Pour eux, on va droit dans le mur », reprend Nicolas Guéritaine. « Une fois que l’on sera pieds et mains liés avec eux [Stellantis Sochaux], on est exposés », ajoute-t-il. « Stellantis semble moins investir dans l’informatique », s’étonne la CFDT. Elle « s’oriente vers une perte de compétences internes », et le constructeur automobile « risque de devenir dépendant des Cloud providers (entreprises qui proposent les solutions de stockage de données, NDLR) », redoutent encore les syndicats. 

« Le confort de travail sur un site comme chez nous, on ne le retrouvera pas à Sochaux », déplore encore l’élu CFE-CGC. Durant les négociations, la CFE-CGC a fait part de leurs demandes, afin que ce transfert se passe au mieux. Pour les employés, il faut que les nouveaux locaux soient adaptés à leur métier. « Il faut deux ou trois écrans par personne, une garantie de confidentialité pour les personnes du service banque, ou encore des lieux isolés pour les appels téléphoniques », liste Nicolas Guéritaine. Les employés demandent aussi une plus grande transparence de la part de la direction, ainsi qu’une prise en charge des coûts financiers engendrés par le déménagement. 

« Seulement la partie émergée de l’iceberg »

« Ce transfert est seulement la partie émergée de l’iceberg », précise Nicolas Guéritaine. « Avec la CFE-CGC, on a mis en garde la direction sur la fuite de compétences et le risque industriel, poursuit-il, avant d’alerter : On sous-traite, mais à un moment, la qualité se perd. » Les employés craignent également de nouvelles externalisations. En novembre 2023, quinze salariés ont été transférés vers le groupe Kyndril (lire notre article), dans le cadre d’un projet d’externalisation de l’activité des opérations de Datacenter et de réseaux. 

Un drapeau de la CFDT à la main, Sophie Deville, déléguée syndicale CFDT de Bessoncourt, partage les mêmes inquiétudes face à l’avenir de l’informatique chez Stellantis. « On a l’impression que l’informatique va disparaître petit à petit. Chaque fois que des postes disparaissent en Europe, ils sont recréés dans des pays low-cost », replace-t-elle.

Après ce déménagement, il restera une vingtaine d’employés sur le site. Ils seront présents, afin de s’occuper du matériel encore sur le site. « Pour l’instant, tout ce qui est datacenter va rester ici mais l’année prochaine, 50 % de l’informatique sera dans le cloud. Dans cinq ans, il n’y aura plus de datacenter ici », indique Sophie Deville, elle aussi inquiète pour la disparition du service informatique. 

La direction de Stellantis de Sochaux, sollicitée, n’a pas souhaité réagir. 

Nos derniers articles

France 2030 : l’État soutient Neext Engineering à hauteur de 7,3 millions d’euros

La start-up belfortaine Neext Engineering, qui veut repenser la conception et l’usage des centrales thermiques, est lauréate d’un appel à projets de France 2030, « i-Démo 3 ». Son programme de recherche et développement Sparta reçoit un soutien de près de 10 millions d’euros, dont 7,3 millions d’euros sont fléchés vers la start-up.

Voitures neuves: la part des électriques a reculé en Europe au premier semestre

La part des modèles électriques dans les voitures neuves a diminué en Europe au premier semestre 2024, marquant un coup d'arrêt à l'envolée de ces motorisations, selon les chiffres publiés jeudi par les constructeurs.

Chaux : des dizaines d’animaux maltraités et des chatons dans le congélateur d’une maison

Vingt chats morts, dont 14 chatons conservés dans un congélateur, et plus d'une trentaine d'autres animaux de compagnie vivant dans l'obscurité et les excréments ont été découverts dans une maison du Territoire de Belfort, a indiqué jeudi le parquet.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts