Le Trois –

PUB

Véronique Wiss : « Le forum hydrogène est une boussole stratégique »

Véronique Wiss a été commissaire du Forum hydrogen business for climate de 2020 à 2024. | ©Le Trois – Thibault Quartier
Entretien
La quatrième édition du forum hydrogen business for climate est organisée les 1er et 2 octobre, à l’Axone à Montbéliard. L’événement a changé de dimension depuis son lancement en 2020. Tout comme la filière, qui arrive à l’étape industrielle. L’occasion de regarder dans le rétro avec Véronique Wiss, qui a piloté l’événement ces dernières années et qui passe la main pour cette nouvelle édition.

C’est une femme discrète. Peu ou pas connue du grand public. Pourtant, depuis 2020, elle observe depuis une place privilégiée le déploiement de la filière hydrogène. Véronique Wiss vient de rendre sa veste de commissaire du Forum Hydrogen business for climate (lire par ailleurs). Elle avait été nommée juste avant le début de la crise sanitaire. L’idée d’un événement majeur de l’hydrogène était portée par David Philot, alors préfet du Territoire de Belfort, et Marie-Guite Dufay, présidente socialiste du conseil régional Bourgogne-Franche-Comté. L’idée a séduit. Le territoire s’en ait saisi. La région était « légitime » pour « créer et porter un événement d’envergure », estime Véronique Wiss, qui avait notamment travaillé pour le Salon Industrie 4.0 du parc des expositions de Mulhouse. Les recherches menées depuis 1999, notamment au FC Lab (lire notre article), sont le symbole le plus criant de cette légitimité

En 2019, quand l’idée d’un événement pointe le bout de son nez, l’écosystème hydrogène se structure tranquillement. En 2016, la Bourgogne-Franche-Comté est labellisée territoire hydrogène. En 2019, le conseil régional adopte une feuille de route hydrogène dotée de 100 millions d’euros, l’équivalent du plan initié par Nicolas Hulot, en 2018. « Il y a un engagement très fort de la Région », replace Véronique Wiss. Cet événement autour de l’hydrogène doit donc « pousser cet écosystème et mettre la lumière sur cette excellence académique, industrielle et des collectivités ».

Les effets covid

Au Pôle véhicule du futur, qui pilote la mise en place de l’événement, l’hydrogène n’est pas un effet de mode. « Ce n’est pas le covid qui fait qu’on s’en empare », sourit l’ancienne commissaire. La crise sanitaire joue un rôle certain dans l’accélération de la filière hydrogène, tout en bousculant les débuts du forum.

En 2020, les équipes planchent sur la première édition. Et le covid s’invite dans le quotidien. « Mais cela n’empêche pas de réfléchir au programme », tempère Véronique Wiss. Avec un objectif : « Être utile à la filière et contribuer à son développement. » Sur le calendrier, on coche les dates des 13 et 14 janvier 2021. Les vagues successives empêchent malheureusement l’événement de se tenir en présentiel ; il est maintenu de manière dématérialisée. Le Forum Hydrogen business for climate Connect « rassemble 38 nationalités et propose 350 rendez-vous BtoB », se remémore l’ancienne commissaire. « Il confirme l’engouement », observe Véronique Wiss, qui a lancé, notamment, dans sa carrière, deux parfums Yves Saint-Laurent sur le marché français.

Quelques chiffres

Le forum est organisé par le pôle véhicule du futur, avec le soutien de la préfecture de région, le conseil régional, Pays de Montbéliard Agglomération et le Grand Belfort.

La chambre de commerce et d’industrie (CCI), l’agence économique régional et l’agence de développement économique du nord Franche-Comté (ADNFC) participent au portage opérationnel. Le FC Lab et et le laboratoire Femto-ST sont aussi de la partie. Aujourd’hui, France Hydrogène est également investi.

 

  • Édition 1 : 420 participants, 30 exposants, 250 rdv btoB
  • Édition 2 : 450 participants, 50 exposants, 280 rdv btob
  • Édition 3 : 450 participants, 40 exposants, 300 rdv btob

Quelques mois avant cette première édition, le Gouvernement français avait dévoilé ses premières intentions à l’égard de la filière. En septembre 2020, 7 milliards d’euros sont fléchés pour déployer la filière hydrogène. Ce sont finalement 9 milliards d’euros qui sont programmés, autour du programme France 2030. « Avant le covid, les approches pour l’hydrogène étaient dans le million. Mais avec le covid, tous les plans de relance nationaux ou européens mobilisent des financements beaucoup plus conséquents », relève Véronique Wiss. Le forum tombe à pic. Et est dans le bon rythme. Le territoire est prêt.

 

Le premier forum en présentiel est organisé quelques mois plus tard, en septembre 2021. Entre les deux, des séries de webinaires sont programmées par le Pôle véhicule du futur pour ne pas laisser retomber le soufflé. Et l’enthousiasme ne se dément pas. À chacun des quatre rendez-vous programmés avec des experts nationaux et internationaux, le pôle comptabilise 400 connexions.

"Un rendez-vous business"

Cette première édition, les 29 et 30 septembre 2021, arrive comme une consécration. « Enfin, on y arrive ! » s’en amuse Véronique Wiss, qui a aussi travaillé dans le milieu des start-ups, notamment dans une qui développait une solution d’imagerie numérique dentaire. À cette période, la dynamique autour des projets importants d’Intérêt européen commun est lancée. On annonce des implantations. La filière accélère. McPhy est attendu à Belfort. « Le forum, c’est aussi l’occasion de faire venir, de faire connaître et d’entrer dans les premières discussions », insiste Véronique Wiss. Ce fut le cas de Gen-hy, par exemple, invité sur ce premier forum et qui a multiplié des échanges avec Pays de Montbéliard Agglomération et la Région. Quelques mois plus tard, la start-up d’Orly annonce l’implantation de sa première usine à Allenjoie.

« Le forum est un rendez-vous business », insiste Véronique Wiss, qui ne veut surtout pas entendre parler du mot « Salon » pour décrire l’événement. « C’est un événement sous cloche », revendique-t-elle, où les rendez-vous BtoB, comme on dit dans le jargon, « sont l’ADN ». « Il faut mettre les conditions nécessaires pour que les acteurs de la filière échangent au maximum et initient », explique-t-elle. Lors de l’édition 2022, organisée à l’Axone, à Montbéliard, des ateliers ont été organisés pour stimuler, d’un côté, l’innovation et faciliter, de l’autre, les installations. En 2023, les ateliers visaient à définir des plans d’attaque à court terme, alors que la visibilité à plus long terme était, dorénavant, dégagée. « On s’attache à travailler en profondeur notre programme, souligne l’ancienne commissaire. Les visiteurs viennent chercher les dernières informations, écouter les experts. » En 2023, par exemple, l’hydrogène blanc suscitait beaucoup d’interrogations, tout comme le télescopage de plusieurs technologies. Plusieurs conférences ont abordé, sans tabous, ces questions et défis. On ne veut pas de langue de bois, ni de discours unique. Le forum est ainsi « une boussole stratégique », résume Véronique Wiss.

En 2021, les acteurs de l’hydrogène proposaient des projets. En 2022, des démonstrateurs étaient présentés dans les allées de l’événement. En 2023, ce sont des projets d’industrialisation qui sont à l’honneur. La crise sanitaire, la guerre en Ukraine, les programmes européens ou encore la recherche de souveraineté sont autant d’éléments qui ont favorisé l’accélération de cette filière, qui n’était pas encore concrétisée. Le territoire était prêt. Et le forum a accompagné l’écosystème tout en le valorisant. Aujourd’hui, des usines vont être inaugurées : McPhy, Gen-hy, Inocel… Demain, H2SYS. « Voir l’implantation de ces gigafactorys, c’est vraiment une concrétisation de tout le travail commun », salue Véronique Wiss. Et elle sait de quoi elle parle.

Sabine Jean Lambert, nouvelle commissaire

Sabine Jean Lambert est la nouvelle commissaire du forum hydrogen business for climate. Elle succède à Véronique Wiss. Cette dernière devient cheffe du projet 4hFactory (lire notre article). « Sa mission sera de définir la stratégie et garantir la montée en puissance de 4hfactory.tech, plateforme digitale d’acculturation, de formation aux nouvelles technologies de l’industrie et d’attractivité de ses métiers », détaille le Pôle véhicule du futur, alors que les besoins de recrutement et de formation sont cruciaux dans l’industrie. Sabine Jean Lambert enregistre 30 années d’expérience dans le secteur des dispositifs médicaux et de la filtration. Elle a débuté chez Zimmer Biomet, « avec pour mission l’organisation de congrès nationaux & internationaux et l’animation du réseau commercial », indique le pôle. « Elle a ensuite intégré le groupe DePuy Synthes, pour les mêmes missions, avec une dimension communication supplémentaire, ajoute le pôle. Et [elle] a également travaillé chez X.NOV MEDICAL TECHNOLOGY. » Elle a aussi travaillé chez Hifi Filter, spécialiste de la filtration.

Nos derniers articles

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Le marché automobile européen se contracte en mars, la part des électriques aussi

Les immatriculations européennes de voitures neuves ont connu leur premier repli de l'année en mars, tandis que la part de marché des automobiles électriques est restée inférieure à celle de toute l'année 2023, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Le designer du TGV, Jacques Cooper, est mort

Le designer du tout premier TGV, Jacques Cooper, est mort, a appris l'AFP mercredi auprès du constructeur de trains Alstom, où il a travaillé dans les années 1970 et 1980. Il restera comme l'homme qui a donné au TGV sa silhouette distinctive, avec son nez effilé et aérodynamique et sa première livrée orange, devenue mythique dans l'univers ferroviaire français.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts